Deutsch English

A Tasca do Primo


Portuguais
entrée + plat: 30.- à 60.-
022 840 06 .. <-Afficher No complet
5 rue des Pierres du Niton Genève Genève 1207 46.20449 6.15594
1207 Genève



96
Commentaires


+ mes restos Votez

note (540 votes)6.29 /
10
cuisine 6.40
contexte 6.08
Visites ce mois: 1310

Horaires

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
Midi
Soir
96 commentaires | ajouter un commentaire
2016 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003
1-10

papryka
papryka
medal
3 médailles
( 2 commentaires )
24-Jul-03  Give a medal to this user! Bookmark and Share
Je ne suis pas du tout d'accord avec M.Rodrigues... La cuisine de la Tasca do Primo est excellente, l'accueil très convivial, et le cadre des plus agréable. Je n'ai pas trouvé non plus que la quantité de nourriture présentée sur mon assiette soit insuffisante, bien au contraire ! La qualité est d'ailleurs plus importante que la quantité pour ceux qui apprécient vraiment une bonne cuisine, mais c'est là aussi une question de goût et d'attitude. De plus, je trouve les prix plutôt raisonnables. J'aime beaucoup le Portugal que j'ai souvent visité, et je trouve que ce lieu est très representatif, avec son décor, sa cuisine, et ses soirées de fado.





pato
pato
medal
2 médailles
( 1 commentaires )
21-Jul-03  Give a medal to this user! Bookmark and Share
Article parut sur la Tribune de Genève le 25 mai 2002

Eaux-Vives, un restaurant de charme, accueil adorable et plats délicieux. ALAIN GIROUD

Une adorable île portugaise aux Eaux-Vives... Un mannequin en costume folklorique accueille les clients, la salle est parsemée d’objets typiques, du linge pend sur une corde, d’anciens meubles trônent aux endroits stratégiques. On entre dans un monde de vacances où le sourire est de rigueur et la cuisine joyeuse. Joachim Mota, ancien employé de banque reconverti dans la restauration, cuisine selon l’humeur du moment, les produits découverts le matin même et les désirs du client s’ils sont exprimés à l’avance. Sa réussite est d’autant plus remarquable que son art culinaire est presque inné. Joachim Mota a appris les bases avec sa mère, puis s’est lancé dans la confection de plats pour les ouvriers portugais lorsqu’il travaillait à la réception de l’Hôtel d’Angleterre, du Penta ou du Noga-Hilton. Après une dizaine d’années passées dans une banque, il s’est lancé pour de bon. Et sa cuisine se révèle délicieuse. Pari réussi!

La carte se résume à un feuillet en deux langues (portugais et français) et aux explications d’un serveur affable et efficace. L’idéal est de se laisser guider vers les suggestions du jour et des vins tous lusitaniens comme il se doit pas chers et stupéfiants de qualité. Oui, dans ce charmant A Tasca do Primo, il faut se laisser bercer par l’ambiance et des plats concoctés avec amour. Et votre bonheur sera total...

Salade de poulpe comme à Cascais

Tenez! Commençons par une salade de poulpe relevée par une petite vinaigrette dynamique. La chair des mollusques est coupée en belles tranches et reste tendre sous la dent. Une entrée qui rappelle les vacances sur les quais de Cascais, où il est de bon ton de poursuivre avec du homard grillé. Joachim le propose d’ailleurs dans son établissement eaux-vivien.

Mais les curieux se précipiteront plutôt sur le tourteau farci entier. Le gros crabe est empli de sa chair agrémentée d’épices, herbes (beaucoup de coriandre), ail. Une préparation relevée et savoureuse.

La morue en vedette

La morue est naturellement en vedette sur la table d’A Tasca do Primo. Joachim Mota l’achète en plaque d’épaisseur moyenne qui apporte du moelleux et se dessale mieux. Cette dernière opération doit s’effectuer à l’eau courante (un petit filet) pendant une nuit pour être efficace. Le plat préféré de la clientèle est à l’évidence cette morue à la crème, mélange soyeux de pommes de terre, chair de poisson et crème proposé dans un plat à gratin brûlant. Une finesse qu’on ne soupçonne pas lorsqu’on parle morue...

Les carnassiers préféreront les côtes plates de porc grillées, préparées tout simplement, juste salées, poivrées et grillées à feu vif. C’est simple, doré, juteux, un vrai moment de pur plaisir...

Cette carte change sans cesse, on l’a dit. Vous y découvrirez peut-être des brochettes d’anguille au laurier qui font paraît-il se pâmer les clients. Une raison de plus pour rendre visite à Joachim et sa cuisine passion.




Accès restaurateur

Pas encore membre?
Vous avez eu 1310 visites sur cette page depuis le 1er du mois.

Affichez votre carte, menu de la semaine, photos sur votre page.

Obtenez votre Rapport Mensuel Gratuit

Informartion

Inscription Restaurateur




Feedback Form