Deutsch English

Les commentaires de dzudzu1

  • L'Osteria di Oreste | 21-Oct-14 |

    Oreste à Cointrin
    L'établissement a été refait à neuf. Nous l'avions fréquenté fréquemment pendant de nombreuses années. Magnifique. Très moderne, très classe! Le personnel est accueillant, même si le français n'est pas leur langue maternelle et la compréhension parfois difficile.
    La carte est italienne, variée et bien dosée. Les prix sont un peu surfaits. C'était bon, qui d'une pizza, qui de spaghetti napoli. Le vin de la maison est correct et servi dans de magnifiques pichets. Il y a aussi une magnifique terrasse bien ombragée mais un peu bruyante à cause de l'avenue Casaï toute proche.
    En résumé, bel et bon italien, sympa. Vaut le détour!
    Daniel Zurcherg

  • La Bonne Affaire | 21-Oct-14 |

  • Café Gallay | 10-Oct-14 |

    Café Gallay
    Vieux restaurant sympa. Accueil cordial. Le Chasselas est bon, frais et à un prix correct (3.00/déci).
    La carte est variée et il y a des spécialités hors carte comme par exemple le tartare qu'on a pris. Excellent, avec une petite salade originale variée et bien assaisonnée. Superbe! Les pommes de terre ne sont pas des frites, mais ça change. Pour le dessert, une crème brûlée, bonne et une tarte Tatin, hélas réchauffée, comme presque partout! Avec un Gamaret genevois, ce fut un plaisir. Comme c'était plein, c'était un peu bruyant, mais que faire, les gens parlent fort en société.
    Bel établissement qui vaut le détour.
    Daniel Zurcher

  • La Désalpe | 02-Oct-14 |

    La Désalpe
    Nous y sommes retournés. C'est toujours aussi bien, c'était même mieux. La carte de la chasse est sortie, impeccable. Qui plus est, les prix sont raisonnables à l'exception de la bière à CHF 4.50 les 25 cl soit CHF 18.00 le litre. Alors on boit du vin. Bel établissement, sympa, service cordial. Il faut y aller.
    Daniel Zurcher

  • Le Grand Donzel | 11-Sep-14 |

    Le Grand Donzel à Veyrier
    Fort bel établissement, moderne avec des grands dégagements de verdure de chaque côté et une place de jeux pour enfants. C'est sobre, c'est clair, c'est beau, c'est moderne, c'est chic et qui plus est, c'est bon.
    On notera l'immense parking à 50m ce qui facilite bien les choses dans cette Genève où la circulation devient épouvantable.
    L'accueil est très chaleureux avec du personnel stylé en bel uniforme noir. Le Chasselas est frais et à CHF 3.00 le décilitre, il n'y a rien à redire.
    Le menu choisi par mon compère (tartare de saumon, côtes d'agneau et dessert aux figues) était paraît-il excellent. Le tout à un prix abordable (CHF 48.00).
    Notre choix s'est porté sur une salade de saison, très joliment présentée, fraîche avec une sauce maison légère, un vrai délice. Puis un sauté de filet de bœuf cuit selon désir, chaud, bien garni dans une assiette rectangulaire des plus originale qui doit mesurer en gros 30cm sur 10cm. Le dessert, une vraie crème brûlée à l'orange, faite maison, souple et légère.
    Seule ombre au tableau, le Gamaret choisi (Domaine de la Printanière, Laurent et Céline Dugerdil d'Avully) était âpre, vert, comme a si bien dit mon œnologue m'accompagnant, et n'avait pas de comparaison possible avec La Clémence de la Cave de Genève. Dommage! Le patron du restaurant n'y est pour rien, mais nous prendrons contact avec le producteur.
    Bref, Le Grand Donzel vaut le détour. Certes, le choix n'est pas infini, mais il vaut mieux n'avoir que 5 ou 6 mets sur la carte et les bien faire qu'une kyrielle pas toujours terrible.
    Je parie avec vous que vous ne serez pas déçu de cette bonne auberge.
    Daniel Zurcher

  • Restaurant du Tessin | 04-Sep-14 |

    Le Café du Tessin au Rondeau de Carouge
    Joli établissement avec une terrasse (bruyante) qui ne ressemble pas vraiment à un grotto ticinese. L'accueil est fort sympathique et les serveurs sont cordiaux. Le Chasselas bien frais coule à flot. Le Merlot du Tessin, aussi.
    Mes compères ont choisi une araignée de bœuf et ils ont eu raison, visiblement, c'était bon. Pour ma part, j'ai choisi le foie de veau à la Tessinoise. Pas terrible, malheureusement. Coupés en trop gros dés. pleins de nerfs ou d'autres vaisseaux. Les garnitures de légumes étaient en revanche fort complètes et nombreuses.
    En résumé, vaut le déplacement, mais évitez le foie de veau.

  • La Gioconda | 15-Aug-14 |

    Arrivés assez tard, (21h45) on est bien accueill dans ce grand restaurant typiquement italien. Les serveurs sont sympas et la patronne dirige le tout avec fermeté et bon œil.
    Un petit menu correct pour CHF 28.00 avec salade, tagliatelle aux champignons et sorbet comme dessert pour l'un, pâtes au scampi (un seul) pour l'autre ou encore belles pizze pour les jeunes.

    C'est bien servi, c'est copieux, c'est fameux. La bière à la pression est 1604. Le choix des vins italien est immense, mais la carte manque d'information sur le nom des producteurs. Dommage!

    En bref et pour faire court, beau restau italien qu'il vaut la peine de visiter à l'occasion.

  • Marchand de Sable | 07-Aug-14 |

    Marchand de sable à Carouge
    Petit troquet joli de la rue Vautier (vide en l'occurrence) avec une terrasse sur rue (pleine). L'accueil est sympa et la carte est composée principalement de hamburfgers, tartares et entrecôtes. On opte pour l'entrecôte, servie avec des pommes rôties maison et une belle salade bien assaisonnée.
    Mais l'entrecôte est immangeable, dure, grasse, pas appétissante. D'ailleurs les 3 convives de ce soir ne la finissent pas. Il s'agissait d'une espèce de tanche de viande filandreuse genre onglet français. Dommage.
    On se plaint au serveur-patron qui s'excuse en disant que c'est pourtant lui qui les avait achetées, et nous offre un limoncello compensatoire.
    Le Gamaret genevois, lui, était fameux.
    Puis la nuit tombant, pas d'éclairage sur la terrasse et la pluie tombant, pas de parasol(pluie) au dessus de notre table.
    Bref, ça n'était pas terrible. Partant du principe "give a man a chance", on y retournera une fois, à l'intérieur, mais on ne choisira plus l'entrecôte.
    Dont acte!
    Daniel Zurcher

  • Lacustre (Bellevue) | 17-Jul-14 |

    Le Lacustre à Bellevue
    Merveilleuse terrasse panoramique. Réservation par internet possible et fructueuse. Accueil cordial. Les filets de perches sont frais, du lac et excellents. Il y en a 3 sortes, mais ceux citronnés sont les meilleurs. Les frites sont servies dans un pot et sont fraîches aussi. Un tian tiède de légumes garnit les filets avec brio et classe.
    Le Gamay rosé (très coloré) de Dethurens de Laconnex est vendu CHF 40.00 les 75cl alors qu'il coûte en cave, à l'unité, CHF 9.00. Ca fait un ratio de plus de 4 qui est malheureusement surfait. M'enfin, faut bien payer le panorama.
    En résumé, excellent endroit.
    Daniel Zurcher

  • Brasserie de Tivoli | 03-Jul-14 |

    La Brasserie de Tivoli
    Anciennement Le Curling, cette brasserie par ailleurs fort bien située est quelque peu difficile à trouver. Le 9a du Fief de Chapitre se trouve avant le 9 et l'indication du stationnement n'est pas évidente. mais on y est arrivé.
    L'accueil est très cordial par un serveur jovial. Le Chasselas est frais, la carte est bien celle d'une brasserie avec des saucisses, jambon, fondue, cervelas grillés, gratin dauphinois. Les vins sont genevois et le Gamaret La Clémence de la Cave de Genève est à CHF 42.oo ce qui est tout à fait raisonnable.
    Il y a une belle vue et une jolie terrasse. Les prix sont corrects et le dessert de la maison (mélanges de fruits rouges avec une boule de glace et de la Chantilly) un vrai régal.
    Il y a aussi quelques menus bien àquilibrés.
    Un bel endroit qui vaut le détour.
    Daniel Zurcher

  • El Faro | 02-Jul-14 |

    El Faro, rue de Fribourg Genève
    Magnifique restaurant dans une rue de Genève où il y a de la vie. Accueil chaleureux, nappe blanche, la classe, quoi!
    Il y a toutes les spécialités espagnoles sur une carte bien remplie. C'est très bon, c'est joliment servie et le patron vient dire bonsoir.
    Et bien qu'on soit en Espagne, il y a même du Chasselas pour les vrais Genevois…
    Restaurant qui vaut la visite.
    Daniel Zurcher

  • Le Repère | 06-Jun-14 |

    La Bécassière à Versoix
    Restaurant du Centre sportif, belle terrasse dans un ensemble moderne.
    L'accueil est chaleureux, les pizze sont bonnes et les pâtes pour sportifs pas mal du tout. Belle carte des vins.
    Vaut le détour!
    Daniel Zurcher

  • Café de la Paix | 03-Jun-14 |

    Café de la Paix, bd Carl-Vogt Genève
    Bel ancien établissement avec terrasse (bruyante). L'accueil est sympathique par du personnel jeune. Le Chasselas coule à flots et le Gamay (frais) est bon. La carte est assez complète, ça va de la fondue aux malakoffs en passant par les viandes et poissons et même des hamburgers.
    On a choisi un filet de féra frais du lac sur un lit de mousseline de pomme de terre avec des haricots frais. Un véritable délice.
    Les desserts sont peu nombreux, mais la crème brûlée à l'orange est un vrai régal.
    Quant aux prix, rien à redire, corrects!
    Joli bistrot de quartier qu'il faut absolument visiter avant le 21 juin, parce qu'il va être repris par un autre tenancier, et on ne sait jamais ce qui vient après.
    Daniel Zurcher

  • La Bodega de Carouge | 12-May-14 |

    La Bodega à Carouge
    Sis sur la Place du Marché, c'est en fait une cave espagnole unique qui ne sert que de la cuisine thaïe.
    C'est plus un club qu'un restaurant public, mais les formalités d'entrée ne sont pas immensément compliquées. Il suffit de verser un écot et l'on devient membre de ce magnifique établissement. Nous y fûmes à de réitérées reprises, donc on peut ne parler. Et avec un peu de chance, vous trouverez bien un Carougeois, membre, qui vous invitera.
    L'accueil se fait par la patronne en personne et est plus que cordial. Dans ce surprenant cadre espagnol, on ne sert que de la cuisine thaïe, délicieuse de simplicité sur commande, le restaurant n'étant pas énorme. Il n'est par ailleurs ouvert que les mercredis, jeudis et vendredis, sauf erreur, mais un coup de fil est nécessaire et indispensable.
    La cuisinière est évidemment thaïlandaise et ne fait que des bonnes choses épicées selon vos goûts. C'est une merveille.
    Nous ne vous en dirons pas plus, sinon que les vins sont plutôt genevois et bons.
    Daniel Zurcher

  • Molino | 05-May-14 |

    Le Molino du Molard
    Certes, nous y étions en grand groupe un dimanche soir.
    Certes, la direction de l'organisation n'avait pas donné un immense budget pour le repas.
    Il n'en demeure pas moins qu'il nous fut servi des tranches de viande soi-disant au citron pleines de farine, insipides et mal présentées avec des pommes de terre coupées en 4 dans le sens de la longueur, à peine rôties, sans légume, sans salade, sans rien. Pas beau à voir, pas terrible à manger.
    En guise de dessert un bout de pana cota tiède. Quant au verre de rouge supplémentaire, il fut servi à CHF 6.80 le petit déci ce qui met le litre à CHF 68.00 pour un Barbera d'Asti alors qu'on en trouve chez Denner à CHF 2.95 les 75cl. Cherchez l'erreur!
    Qui plus est, le serveur était plus enclin à encaisser les verres supplémentaires qu'à servir les clients.
    Comme on dit dans le jargon, j'y suis allé deux fois, la première et la dernière.
    Daniel Zurcher

  • Il Fornello Napoletano | 02-May-14 |

    Il Fornello Napoletano, rue de Lausanne, Genève
    Jolie pizzeria de ville à l'accueil cordial. Belle carte et plusieurs plats du jour. Les prix des boissons sont un peu surfaits, mais le cadre est typique.
    Daniel Zurcher

  • La Désalpe | 24-Apr-14 |

    A la Désalpe (Jonction) Genève
    Comme promis, nous avions décidé d'y retourner. Accueil toujours aussi sympa par la patronne de Concarneau, montée à Rougement et désalpée à la Jonction. Joli restaurant, petit (30 places), mais clair, sobre, propre avec une terrasse estivale.
    Le Chasselas est frais et bon. Sans ne rien demander, on nous apporte des feuilletés maison tièdes, excellents. Puis ce fut une cassolette d'escargots pour l'un et un feuilleté aux champignons et asperges pour l'autre, délicieux.
    La carte est vaste, plutôt helvétique et l'on s'est tapé un émincé de veau aux champignons (encore) avec des rœstis, ce qu'on appelle en suisse-allemand dans le texte "Zuercher geschnetzeltes", impeccable, bien servi pour gros mangeurs.
    L'accompagnement liquide s'est fait avec un Cornalin 2012 Haut de gamme Provins à CHF 49.00, vendu CHF 19.90 à la Cave productrice ce qui nous donne un ratio exceptionnel de 2,46 qui mérite d'être signalé et dont certains concurrents devraient s'inspirer.
    Il n'est plus besoin de voler les clients pour les satisfaire.
    Une seule critique, le patron n'est pas venu se montrer et pourtant il n'y avait pas foule. Les bons clients aiment de temps à autre voir le chef qui leur a fait à manger…
    En résumé, excellent établissement au stationnement probablement difficile, mais il y a plusieurs lignes de TPG.
    On y retournera pour voir si c'est toujours aussi bon.
    Daniel Zurcher

  • La Réunion | 21-Apr-14 |

    La Réunion à Veyrier 11 avril 2014
    Quasi-fidèles du lieu, nous sommes retournés pour tester le thème "Les Herbes du printemps".
    Le restaurant est toujours accueillant et l'accueil est correct. Mais quand c'est plein, que c'est bruyant. Difficile de s'entretenir avec son voisin! Dommage! La pose d'un sol plus absorbant ou la suspension de tapis contre les murs pourraient être un plus pour recouvrer le silence qu'on aime lorsqu'on mange bien.
    Venons-en à la dégustation. C'est classe, c'est beau, c'est bien présenté, ça suit gentiment et les huit plats arrivent à bon escient et à temps.
    Quand il y en a autant, on ne peut pas tout aimer (ah les goûts et les couleurs), mais dans l'ensemble ce fut bon.
    Il semble toutefois, que parfois, les mélanges deviennent tellement nombreux que l'on ne sent plus rien. Voici quelques exemples: pourquoi ajouter de l'oseille à de l'ail des ours? Pourquoi mettre encore de la marjolaine dans des pousses d'affila? Pourquoi ajouter de la sarriette à du romarin sur un rove (petit chèvre) des Garrigues? Pourquoi mettre deux sortes de basilic sur des fraises mara des bois?
    Certes, dans un menu basé sur les herbes, il faut mettre des herbes, mais parfois, trop, c'est trop.
    Voilà donc pourquoi nous ne fûmes pas déçus, mais un peu contrariés, l'expression "trop c'est parfois trop" étant applicable en l'occurrence.
    Peut-être qu'à trop vouloir sophistiquer la cuisine moderne ou à mélanger trop de goûts, on ne sent plus rien et on se prive des saveurs fondamentales?
    A noter qu'avec cette collection, nous avions choisi, après le Chasselas qui manquait à l'apéritif et remplacé qui par un Chardonnay qui par un Auxerrois local, on choisit une Clémence (Gamaret) de la Cave de Genève à CHF49.00 dont le prix à la pièce est de CHF 16.90, ce qui donne un rapport de 2.9, tout à fait correct dans un établissement de cette classe et il fallait le relever.
    On y retournera cet automne pour la chasse.
    Daniel Zurcher

  • Au Verger | 20-Apr-14 |

    Le restaurant du Verger à Châtelaine
    Sympathique établissement à caractère ibérique où les spécialités portugaises caracolent avec les espagnoles, mais il y a aussi du traditionnel helvétique. Petits mangeurs, s'abstenir! Les portions sont immenses…
    L'accueil est cordial et on sent tout de suite ce côté méditerranéen ou océanique.
    La carte est riche et les spécialités nombreuses. Le cabri était au goût de mon convive et les filets mignons de porc aux chanterelles excellents et bien cuits, comme demandé.
    La carte des vins est jolie et le choix d'un portugais sur recommandation fut une très belle affaire.
    Une crème catalane maison et toute fraîche a clôt la séance avec le traditionnel limoncello offert par la gérante.
    Ah, j'avais oublié, il y a du Chasselas, excellent!
    Daniel Zurcher

  • La Huchette | 12-Mar-14 |

    La Huchette de Carouge (nouvelle version)
    Repris par Philippe Coindet, cet établissement est toujours à la même place, mais il a subi un ravalement qui fait de lui un joli restaurant, clair avec une salle attenante et un carnotzet pour fondues odorantes et autres charbonnades.
    Dans la salle principale, les tables sont un peu serrées et le maître-grilleur a de la peine à se frayer un passage. Qui plus est, si vous mangez du poisson et qu'on sent la braise et la bidoche grillée, c'est un peu dommage!
    L'accueil est cordial, les serveurs et serveuses en uniforme sont radieux et sympathiques. Qui plus est, le patron vient tendre la main avant la commande ce qui n'est pas toujours le cas, ailleurs.
    Le plat du jour est à double choix, à un prix tout à fait correct. En ce qui nous concerne, il y avait un tartare de bœuf, joliment présenté, pas très épicé mais avec des pommes allumettes servies dans une petite bassine, à se relever la nuit. Bravo!
    Vu l'heure, nous ne nous sommes pas attardés sur la carte des vins et s'il y avait du Chasselas, mais la pression était excellente.
    En résumé, un "nouveau" bel établissement qui vaut le détour.
    Daniel Zurcher

  • Harmonie | 06-Mar-14 |

    L'Harmonie à la Jonction
    C'est un bel établissement devant lequel chacun a passé des centaines de fois sans y être allé. Le stationnement ne doit certes pas être facile dans ce quartier du rond-point de la Jonction, mais il y a les TPG.
    Grande et belle salle, disions-nous, accueil sympathique, tables joliment dressées. Ce restaurant italien a une belle carte de mets de vins. Il y a même du Chasselas de Satigny, excellent.
    Notre choix s'est porté sur un menu du soir comprenant une salade harmonie avec des crevettes et du saumon fumé, hélas d'élevage, d'une entrecôte aux bolets, cuite selon demande, avec un gratin dauphinois qu'il eût mieux valu servir à part dans une cassolette que dans l'assiette et un mini mini dessert pour CHF 38.00 sauf erreur.
    Les prix sont donc corrects, le service est attentif et l'ambiance est sympathique et assez feutrée. Bel établissement qui mérite qu'on y passe.
    Daniel Zurcher

  • Le Relais de l'Entrecôte | 22-Feb-14 |

    Le Relais de l'entrecôte, rue du Rhône
    ou l'Usine de l'entrecôte serions-nous tentés d'écrire.
    Ca fait 50 ans qu'on passe devant presque tous les jours et on n'y était jamais allé. Fallait donc corriger avant que ça ne ferme ou mieux dit que ça déménage un peu plus loin vers la rue d'Italie, sauf erreur.
    On voulait réserver, impossible! Alors comme ça ouvre à 19h00, on s'est rappliqué à 18h50 et il y avait déjà la file devant le restaurant, sur le trottoir, au risque de se prendre un rétroviseur de bus sur la tronche, parce que là, les bus, ça défile…
    La porte s'ouvre à 19 heures, zéro minute et zéro seconde, comme un bureau de vote ou de poste ou l'administration fiscale.
    Et la meute se bouscule pour entrer. Les Japonais ne veulent surtout pas être mélangés avec des Anglais ou des Américains. Bon, nous les Suisses, polis et respectueux, on laisse passer gentiment, au risque de ne plus avoir de place. Mais comme on est grands, gros et forts, on arrive à passer.
    On vous dit bonjour et combien? Et on vous tire une table de deux pour qu'un des deux puisse s'asseoir sur la moleskine. Une fois assis. tu ne bouges plus et tu ne mets pas les coudes dans l'assiette des voisines.
    Merveilleux, pour l'apéritif, il y a du Chasselas, bien frais, mais pour le reste, le vin rouge n'est que français. Ben voyons, Genève n'a pas de vignes. Le ballon bu, la serveuse, par ailleurs aimable et sympa nous demande; quelle cuisson? Ca fait un peu bizarre, surtout quand on n'a pas l'habitude. C'est vrai qu'ici, il n'y a que l'entrecôte (bonne) au beurre d'escargot (bon) et des frites excellentes. On vous sert une première fois et une deuxième et on vous passe la carte des desserts.
    Il est vrai qu'il est déjà 19h45 et que des dizaines de gens attendent patiemment, debout, vers l'entrée, leur tour de se faire demander quelle cuisson?
    On avale le dessert rapidos, on se brûle le palais en buvant le café, on paie et on se tire à 20h00 soit 60 minutes chrono après l'entrée au grand plaisir des gens qui attendent que vous ayez fini de vous curer les dents.
    Bref, c'était bon, rapide, serré et archi plein. On a vu. On n'y retournera pas, c'est pas vraiment notre genre que d'être pressés dans ces circonstances.
    Au McDo, on attend pour commander, à l'Usine, non, au Relais de l'Entrecôte, on attend pour avoir une place. Et dire que certains se plaignent de la mauvaise conjoncture économique actuielle!
    Un immense avantage, si on y va à 19h00, aucun risque de rater le bus pour rentrer chez soi, à 20h00, il y en a encore plein, des bus.
    Ouf! C'est fait. Maintenant on peut passer devant en se disant: ben on y était allé au Relais de l'Entrecôte.
    Daniel Zurcher

  • Indalo | 20-Feb-14 |

    Sympathique et légèrement timide à l'approche, le solide gaillard de 187 cm pour 87 kgs est à nouveau prêt pour aider son équipe à finir dès mardi le tour préliminiare du championnat suisse de hockey sur glace, saison 2013/2014.

  • La Trattoria | 08-Feb-14 |

    La Trattoria da Tonino
    Sis tout en bas de la Servette, l'établissement est relativement grand et joliment occupé. Les garçons sont sympa, un peu farfelus, bref, c'est la joie.
    Les pizze sont excellentes, pâte fine, bien garnies et le choix est multiple. La carte des vins est correcte et celui de la maison est bon.
    Un bel établissement pour une petite faim.
    Daniel Zurcher

  • Le Mesnil | 31-Jan-14 |

    Le Mesnil (en haut des Glacis-de-Rive)
    Mesnil désigne en vieux français domaine rural et actuellement une habitation. Ca n'est pas vraiment un domaine, mais c'est un petit restaurant de 25 places environ, joliment décoré, sobre et agréable.
    En préambule ou liminaire, à tous ceux de mes fidèles lecteurs qui me disent faire une fixation sur le Chasselas, je préciserai ceci: Le Chasselas, c'est l'étalon des vins romands, comme l'or est l'étalon des monnaies. Si on n'en a pas, du Chasselas, comment voulez-vous faire des comparaisons? C'est comme si vous n'avez pas d'or, vous ne vous préoccupez pas de sa valeur. Dont acte!
    Revenons au Mesnil.
    L'accueil est très cordial par les patrons Adrien et Xavier et le Chasselas est là, excellent. Les menus et cartes des vins sont présentés sur ardoise et lus par un des patrons pour les mal-voyants… On se fixe qui d'un sur une salade de mesclun joliment décorée, très fraîche et l'autre sur un tartare de thon qui semble impeccable. Comme il n'y a pas de menu, on aurait volontiers supporté un mini amuse-bouche ou quelques chose du genre…
    Puis suivra un filet de loup "al dente" avec un bol de risotto maison crémeux et quelques légumes frais. Succulent et délicieux, encore. Le Gamaret de Satigny passe bien et le dessert sous forme de crème caramel ou serait plutôt un flan, on ne sait pas très bien est bon, mais trop froid en l'occurrence. Quant à la tarte au citron du compère, elle était paraît-il fameuse et sans pâte dessous.
    Les patrons qui s'intéressent à leurs clients sont radieux à chaque commentaire et offrent le limoncello, le meilleur de Genève, ou presque.
    Le Mesnil, un endroit radieux qu'il faut visiter à tout prix, ce d'autant que ces derniers sont raisonnables.

  • Why Not | 17-Jan-14 |

    Le Why Not, why not!
    Quand on pénètre dans l'établissement, c'est déjà sombre et plus on avance dans le repas, plus ça devient sombre. Pour lire le menu, il faut une lampe de poche. Merci à l'app "Flaslight. Les restos où l'on ne voit pas ce qu'il y a dans l'assiette sont à éviter en ce qui nous concerne. Qui plus est la musique est trop forte au début en tout cas !
    Le patron était bougon ou mal luné ce soir là. Pas un mot de plus qu'il ne faut. La serveuse, pourtant jolie avait aussi oublié de sourire. Il devait y avoit eu du gragube…
    A l'apéro, on demande du Chasselas. La serveuse répond: "on 'en a pas, on a du Pinot blanc de Genève ou du Murailles d'Aigle", qui est pourtant un Chasselas….
    Alors on y va pour les Murailles. CHF 8.00 le déci. Ca fait CHF 80.00 le litre., ou mieux, CHF 60.00 la bouteille. Ce vin se vend dans les grandes surfaces, par bouteille, à CHF 18.00 les 75cl. Beau bénéfice.
    Le début de la soirée n'était donc pas terrible.
    En revanche, le tartare était excellent et le suprême de volaille, bon, mais juste une mini assiette dans la pénombre, quelques légumes et 3 patates rôties.
    Le Gamay de Genève est aussi à CHF 7.00 le déci, pas mal pour un Gamay.
    Pour les desserts, crème brûlée, bonne et un morceau de tarte dite Tatin, molle, qui avait déjà subi quelques heures d'attente et à peine réchauffée au micro-onde.
    Bref, le Why Not, Why?

  • Auberge de Collex-Bossy | 10-Jan-14 |

    L'Auberge de Collex-Bossy
    Il fallait y retourner pour diverses raisons. Réservation électronique, accueil chaleureux par une serveuse souriante et un maître d'hôtel efficace. Il y a du Chasselas pour l'apéro et du Porto frais avec un petit tartare de grosse bête, ravigotant. Puis c'est le menu bison, avec une terrine de bison au foie gras aux éclats de figues et noisettes, le pavé de bison, viande saignante, impeccable avec une sauce idoine et chaussée d'un chausson aux champignons et une purée de pomme de terre servie dans une verrine, délicieuse.
    Le dessert, un moelleux fondant au chocolat avec une glace au brownie qui fait contraste, un régal. Un truc à se re lever la nuit. Quand on vous aura dit qu'on a pris un Gamay de Collex, à CHF 25.00 les 75cl, vous aurez tout compris.
    L'Auberge de Collex-Bossy, c'est un morceau de paradis. Hélas, le patron Bazzi n'était pas là, donc on a d'u payer les cafés.
    Mais on y retournera quand même.
    Daniel Zurcher

  • La Vecchia Napoli | 09-Jan-14 |

    La Vecchia Napoli
    Bel établissement sis tout près de la Jonction. L'accueil est cordial, les serveurs italiens et le cadre aussi. Avec l'apéro, on vous sert des morceaux de pizza délicieux.
    Les diverses salades comme entrées sont appétissantes et joliment servies. Bon le prix est en conséquence. Puis les tagliatelle sont al dente et garnies pratiquement à volonté. Là aussi, il ne faut pas avoir peur des prix.
    Les vins sont italiens et corrects quoique l'Aglianuco rouge était un peu âtre.
    En résumé, bel établissement italien. N'allez pas là-bas pour faire des économies.
    Daniel Zurcher

  • Claire-Vue | 17-Dec-13 |

    Le restaurant est clair, la vue un peu moins. Il y a des places de stationnement, un gros plus. L'établissement qui existe depuis longtemps a été rénové, ravalé et repris par les anciens patrons de La Fontana de Trevi au Petit Saconnex qui s'y connaissent dans le genre. L'accueil est cordial, le Chasselas frais, le Porto un peu trop chaud, mais la carte est jolie. Beaucoup de choix et deux beaux menus à des prix tout à fait corrects. Le nôtre consistait en un cocktail de crevettes sauce Calypso bien arrosé, une entrecôte tendre avec une sauce maison au poivre et des frites croquantes. Le dessert, une glace à l'absinthe, excellente. La carte des bins est belle aussi et le Gamaret, un vrai régal.

    En résumé, belle brasserie, claire, joli service et des prix qui correspondent à la qualité et à la réalité.

  • Chez Nina | 10-Dec-13 |

    Chez Nina au Grand SaconnexChez Nina, ça frise la perfection. Le meilleur italien de Genève et sa banlieue. La carte est vaste. Les vins sont super. Le service est impeccable et le personnel est stylé et fort sympathique. Pourquoi aller ailleurs?Daniel Zurcher

  • La Mère Royaume | 08-Dec-13 |

    La Mère Royaume
    Il était temps d'y retourner après un an. La place devant a été refaite et l'entrée est facilement trouvable. L'accueil est toujours aussi charmant, le coin sympathique et la grande salle derrière est magnifique. La patronne est plus que prévenante, le chef est super et la cuisine est excellente. La Mère Royaume, un excellent endroit au Centre de Genève et tout près de la gare Cornavin.
    Daniel Zurcher

  • Le Cercle du Salève | 01-Dec-13 |

    Le Cercle du Salève à Veyrier
    "Chez Neu-Neu"
    Que voilà un bel et ancien établissement où l'accueil est chaleureux et le patron règne partout. L'accueil est cordial, le service correct et la carte ample, typique de brasserie avec tous les mets. Le Chasselas est présent. La carte des vins est plutôt genevoise. Nous sommes demeurés sur le steack tartare, joliment servi avec des frites fraîches dans un cornet et des toasts maison, le tout après une petite salade bien assaisonnée.
    Seule ombre au tableau, le Tartare était un peu trop fort à notre goût, mais nous n'avions hélas rien précisé à la commande. Le Gamaret de Genève compensait les saveurs un peu excessives de la viande.
    Le Cercle du Salève, un établissement sympathique qui vaut le détour par Veyrier, même si le stationnement n'est pas aisé.
    Daniel Zurcher

  • Café de Mategnin | 22-Nov-13 |

    Café de Mategnin
    On est retourné dans cette magnifique brasserie pour la chasse,. C'est délicieux. C'est excellent, c'est bien présenté et c'est servi par un personnel stylé sympathique, souriant et aimable.
    Que demander de plus. Et qui plus est, les prix ne sont pas surfaits. Une vraie bonne adresse.
    Daniel Zurcher

  • Le Motelon | 21-Nov-13 |

    Le Motelon à la Jonction Genève
    C'est unique. Un vieux café, un vrai bistrot. L'accueil est sympathique par la patronne qui sourit. Il y a du Chasselas et du bon. L'entrée, une poulpe tiède était impeccable. Les filets de lièvre à la sauce aux airelles valaient le déplacement, le tout étant servi avec des marrons, des nouilles al dente et des choux de Bruxelles pour ceux qui supportent ça.
    La carte est conséquente, celle des vins un peu moins, mais on a trouvé un espagnol pas moche du tout.
    Une très belle adresse d'un bistrot de quartier qu'il faut se hâter de visiter parce que des comme ça, ça disparaît rapidement.
    Daniel Zurcher

  • Café Cult | 15-Nov-13 |

    Café CULT aux Eaux-Vives Genève
    Il faut le trouver la première fois, surtout le soir dans la nuit. C'est vers la Mairie et l'Eglise des Eaux-Vives, place Jargonnant 5. Mais, l'escalier descendu, c'est beau. L'accueil est cordial, la salle grande et les tables pas serrées. C'est classe, distingué et silencieux, phénomène assez rare pour être souligné. Et puis il y a du Chasselas, et oui!
    La carte n'est pas très fournie, mais on y trouve son bonheur. Un menu "chasse" à CHF 40.00 est servi avec une potée de chanterelles (pas assez épicée, hélas), du filet de cerf avec sa garniture seigneuriale et en dessert une tarte Tatin, pas mal du tout, même si elle aurait pu être un peu plus chaude.
    L'établissement fait partie de T-Interactions et tout le personnel se donne de la peine.
    L'anecdote: le gérant, qui n'était malheureusement pas venu nous dire bonsoir est parti avant nous en emportant notre parapluie qui ressemblait vachement au… notre. Mais comme le sien était mieux que le nôtre, on le garde (hihihi).
    En résumé, je vous le dis: bel établissement, sympa, calme qui vaut l'essai.
    Daniel Zurcher

  • Au Bourg-de-Four | 14-Nov-13 |

    La Brasserie du Bourg-de-Four
    Adorable petit restaurant à l'ancienne au milieu de la Vieille Ville de Genève.
    L'accueil est chaleureux, le service est rapide et stylé. Le Chasselas est frais et le Gamaret est aussi servi ouvert.
    Le plat du jour du jour était excellent avec des nouilles fraîches et une fricassée et les roestis du compagnon avaient l'air superbe.
    Un bel endroit pour un bon petit repas.
    Daniel Zurcher

  • il Salento | 07-Nov-13 |

    Il Salento aux Acacias
    Que n'a-t-on pas lu de positif sur ce restaurant des Pouilles! Nous sommes donc allés voir. L'accueil est discret, pas trop sympathique. Première surprise, il n'y a pas de Chasselas, mais du Chardonnay ( à CHF 5.50 le petit déci) et même du Goron. Wouah! Les pizze semblaient être bonnes et mes confrères n'ont pas rouspété. Les sagne (sorte de nouilles tordues) étaient trop cuites et la sauce ristrette, et elles coûtaient CHF 24.00 pour une mini assiette à soupe.
    On s'est fait une bouteille de Chianti Riserva à CF 66.00 (soixante-six francs suisses). Elle devait valoir environ 15 francs à la COOP. Beau rendement.
    Bref, pas très content de cet établissement, sans décoration ou presque, austère, difficile à trouver et dont le personnel n'est pas le plus aimable que l'on ait rencontré jsuqu'ici, même si un limoncello fut offert en fin de partie.
    Peut-être faudra-t-il y retourner pour manger autre chose que des pizze et des pasta.
    Daniel Zurcher

  • Come Prima | 03-Oct-13 |

    Come Prima au bd Carl Vogt 62
    Cet établissement situé à la hauteur de la rue Ste Clotilde ne paie pas de mine de l'extérieur mais est relativement grand. C'est joli à l'intérieur, typiquement italien. L'accueil est plus que cordial par les patrons. Il y a du Chasselas, bien frais. Le service est attentif. Les tagliatelle aux champignons de la foret étaient fameuses et la chasse d'un autre convive semblait gouteuse. Le Gamaret n'était pas de la Cave de Genève, mais il allait à un prix raisonnable. Seul le limoncello offert n'était pas terrible. Belle trattoria qui vaut le détour
    Daniel Zurcher

  • Le Saint Jean | 26-Sep-13 |

    Le Saint Jean
    sis à la rue du Vieux Billard à Plainpalais, cet établissement est légèrement vieillot mais a du charme. L'ascueil n'est pas vraiment top, bien que la réservation fut faite par internet. On vous dit à peine bonjour. On attend 15 minutes pour l'apéro, mais il y a du Chasselas. à CHF 40.00 le litre. Voila qui est bien payé. On se met au tartare, excellent, bien servi, bien présenté, bien épicé avec des frites maison al dente. Bravo. Pour le dessert maison, on s'achoppe à des tartes aux pommes maison. Pas mal. Mais pas trop cuites dans tous les cas. On avait voulu prendre un Gamaret "La Clémence" de La Cave de Genève, mais à CHF 52.00 la bouteille quand on sait qu'elle coûte CHF 14.00, à l'achat, on renonce. Il y a des limites que nous ne franchissons plus. Que fait Monsieur Prix? On prend alors un Gamay d'Anières, pas mal pour le prix, mais la serveuse, pardon la patronne, non, la femme du patron, précise-t-elle se trompe d'abord et nous amène un Pinot noir. Il est vrai que le service du vin pour une dame asiatique est plus difficile que le service du thé. Finalement le limoncello est offert avec les cafés, mais le tout fut ardu, tout de meme. Un sourire par là, un compliment par ci un au revoir cordial auraient été un plus. Mais peut-être qu'avec le temps, on devient plus exigeant. Avec un peu plus de classe et d'amabilité, ça pourrait entre top classe. Alors, allez voir le Café Saint-Jean et dites-nous ce que vous en pensez.
    Daniel Zurcher

  • La Désalpe | 23-Sep-13 |

    A la Désalpe, Jonction, GenèveC'est mignon, c'est petit, c'est joli, c'est juste en bas du Pont Sous Terre. Le stationnement n'est pas facile, mais on trouve. Accueil cordial par les jeunes patrons portugais, mais en Suisse depuis fort longtemps. La carte est suisse, variée et la chasse arrive. On a pris tout bêtement un émincé de veau à la crème ou à la zurichoise avec des rœstis et une belle garniture de petits légumes. Fameux. Bon, pour un gros mangeur, il n'y avait pas trop.Une petite salade juste avant n'aurait fait de mal à personne. Il y a du Chasselas pour l'apéro, et meme du Fendant. Le choix des rouges est assez restreint, mais on trouve son bonheur et meme un Gamaret de Genève mis en bouteille au Valais par le Sieur Germanier de Conthey. Ca fait un peu bizarre, mais pour le prix, il n'y a rien à redire..Les desserts étaient fmaison et c'était bon. Quant aux prix, de tout, rien à redire. Pourvu que ça reste ainsi. Beau petit établissement qu'il vaut la peine de visiter. Et quand vous y serez allés, vous y retournerez à coup sur. Bravo!Daniel Zurcher

  • Chez Nina | 15-Sep-13 |

    Chez Nina
    Au risque de se répéter, on est obligé de souligner que cet établissement est parfait. L'accueil, le service, la cuisine, les vins, c'est la classe.
    On peut y aller les yeux fermés.
    Daniel Zurcher

  • Auberge de Collex-Bossy | 15-Sep-13 |

    L'Auberge de Collex-Bossy
    Nous y fûmes il y a peu pour un petit en-cas et nous avions décidé d'y retourner pour ce fameux bison. Ca fait un peu drôle de croiser des vrais bisons en y allant et d'en manger ensuite un bout sur place, mais c'est la vie!
    L'accueil est toujours sympa, la terrasse idoine, le service précis. e Chasselas est bon et son prix normal. (CHF 3.50 le verre). Le Pinot au verre est surfait au niveau du prix (CHF 5.00 le ballon) Le Gamaret était excellent quoique aussi bien payé. CHF 46.00 pour un prix d'achat à CHF 14.00 la bouteille).
    Venons en au bison. 3 entrecôtes, bleues, presque un peu trop cuites, tendres, avec un risotto aux pointes d'asperges fameux et al dente. Rien à redire, sauf le prix. 150g de viande pour CHF 44.00, ça fait cher le bison entier. Mais comme l'a spécifié le patron de l'Auberge, le bison, c'est deux fois le prix du bœuf, alors…
    Mais comme c'était bon, on ne va pas trop râler.
    Enfin, la machine à payer ne fonctionnait plus, mais le patron nous a remis une facture et sa confiance. Et comme on est beau joueur, on paiera, bien sûr.
    En résumé, bel établissement, mais passez au bancomat avant.
    Daniel Zurcher

  • Le Petit Océan | 12-Sep-13 |

    Le Petit Océan du Chemin des CoudriersC'est caché dans le dernier virage du chemin des Coudriers. C'est tout petit. C'est joli et c'est sympa. Les patrons font tout et ils sont portugais, sauf erreur, mais ils sont cordiaux. On peut etre portugais et sympa, pourquoi pas!La grande spécialité, ce sont les gambas à gogo avec des frites maison. Les gambas sont excellentes, la sauce bien relevée et l'ail ne manque pas. Les frites ou plutot les allumettes sont fameuses à la livraison mais ont tendance à se ramollir assez vite. Il faudrait en servir moins à la fois et plus souvent. Pour ceux que la crevette retient, il y a des rumsteaks, sauf erreur.Le choix des vins est vaste meme si le patron a tendance à vous servir du Portugais. Mais si on insiste un peu, il y a un excellent Chasselas.En bref et pour la faire courte, un beau petit établissement sympa dont les crevettes valent le détour.Daniel Zurcher

  • Café de la Terrasse | 24-Aug-13 |

    Le Café de la Terrasse à Lancy (Saint-Georges)
    On y est bien reçu sous la tonnelle. Les serveuses ou serait-ce les patronnes nous servent avec efficacité, rapidité et cordialité. Il y a du Chasselas bien frais. Le tartare est excellent, joliment présenté et les cuisses de grenouilles semblent satisfaire les convives. Les frites sont fraîches, bien dorées et croustillantes. La salade pour l'entrée était bonne, la sauce nous semblait industrielle, mais passable. Un Gamaret de La Cave de Genève, des desserts glacés, tout ce qu'il faut pour le bonheur d'un soir. C'est un tout petit peu bruyant, la route de Saint-Georges frise la terrasse. Belle adresse, qui plus est avec un parking.
    Daniel Zurcher

  • Auberge de Collex-Bossy | 15-Aug-13 |

    Auberge de Collex-BossyOn avait une petite faim, alors en passant devant, on s'est laissé tenter. Belle terrasse, calme. Pas de Chasselas commandé, pour une fois, et pour nos suiveurs, mais un rosé de Gamay genevois pas mal et bien payé. L'accueil était cordial, le service rapide et efficace. L'eau minérale à cent sous les 5 dl, c'est surfait et ça fait 10 francs le litre. A la COOP, 150 cl coûtent 21 centimes.. Chercher l'erreur. Finalement, un bon financier devrait investir dans l'eau minérale… au prix de vente dans les restaurants…On s'est juste pris une verrine de bison, excellente, avec une min salade assaisonnée et un mini verre de sauce gribiche. Le tout fort bien présenté, avec du pain brun encore chaud. C'était un peu court, mais c'était une entrée. Et c'était très bon, bravo la cuisine!On y retournera pour une plus grosse faim, avec une entrecôte de bison, sans sauce, juste un peu de sel et de poivre. A plus.Daniel Zurcher

  • Trattoria dei Trulli | 15-Aug-13 |

    Trattoria dei TrulliTerrasse sur la rue donc bruyante, mais! Accueil toujours sympa par le patron. Il y a du Chasselas et pour un rassurant italien, c'est un plus. Et qui plus est, il est à un tarif normal et acceptable, CHF 3.80 le déci. Bon, ça fait tout de même CHF 38.00 le litre, m'enfin. Le service est précis et les garçons efficaces. Le pot de Chianti à CHF 46.00 le litre, c'est bien et cher payé, pour un italien!Venons en à l'épais. Les tagliatelle aux chanterelles. Ben les nouilles n'étaient pas assez cuites, pour une fois, et encore en paquet. Dommage. Les chanterelles n'étaient pas assez cuites, non plus et n'avaient pas vraiment l'assaisonnement idoine. Dommage. Le tout manquait de goût, de même pour le troisième convisse qui avait pris les tagliatelle Boscaiolli, ou quelque chose comme ça..La pizzeria était ouverte le dimanche, bravo, mais le cuisinier aurait pu se donner un peu plus de peine et mettre plus de goût.On y retournera pour une pizza quai devrait être meilleure.Daniel Zurcher.

  • Aviation | 15-Aug-13 |

    Café de l'Aviation à Meyrin
    Magnifiques terrasses, un peu bruyantes, mais on est presque à l'aéroport. Accueil sympa. Le Chasselas est frais, le service est correct. L'entrecôte était saignante comme demandée, mais un peu dure, la sauce toujours excellente et mystérieuse, les frites parfaites. Et si vous n'avez pas assez, on vous ressert de frites et de sauce. Bel établissement. A ne pas manquer de temps à autre.
    Daniel Zurcher

  • La Cantina Chez Marco | 08-Aug-13 |

    La Cantina Chez Marco
    Il faut le trouver cet établissement, mais une fois que c'est fait, ça vaut la peine. On pensait mobiliser la belle terrasse, mais il pleuvait alors on s'est dirigé vers un salle assez difficile d'accès, mais magnifique, pleine de motos américaines dont on taira le nom. Précisons que ce restaurant se trouve aux Acacias derrière un immense parking et à c'ôté d'une école de gardiens de buts de hockey sur glace ou encore d'un centre de vélo ou d'un Office Mondial, avec un arrêt du tram 15.
    Venons-en à l'important. L'accueil est cordial et on se sent bienvenu. Il y a du Chasselas pour l'apéro, mais à CHF 5.00 le dl ce qui fait CHF 50.00 alors qu'il est acheté à 10 balles le litre. 5 fois le prix d'achat, c'est de l'abus et nous pesons nos maux. Dommage d'être arnaqués ainsi au début de soirée. Les roestis sont la spécialité de la maison et il doit y en avoir 22 sortes. C'est très (trop) copieux, mais c'est peut-être fait pour un conducteur de HD. Les accompagnements des roestis sont posés dessus et si vous prenez oignons et émincées, tout le jus entre dans les patates. Ca peut être bien pour d'aucuns, en ce qui nous concerne, on préférerait une séparation des mets.
    La viande servie aux autres tables avait l'air délicieuse et un nouveau passage sera peut-être nécessaire.
    Le Gamaret de Poissy est bon et à un prix presque correct. La salade avant les roestis avait une sauce industrielle, et c'est dommage. Un cuistot qui ne sait pas faire sa sauce à lui perd des points. Les desserts (glaces) et crema catalana étaient eux maison et excellents.
    En résumé, un établissement simple qui a du charme, lourdement décoré avec des spots un peu partout qui vaut la peine d'être visité au moins une fois dans sa vie.
    On aurait bien aimé que le patron vienne dire bonsoir, mais on n'a vu personne si ce ne sont deux serveurs efficaces et charmants qui nous ont offert le limoncello. C'est vrai qu'au prix du Chasselas, faut compenser à la fin.
    Daniel Zurcher

  • L'Union | 04-Aug-13 |

    L'Union à Veyrier ou "Chez Maria"
    Si le bistrot ne paie pas de mine, en revanche, la terrasse est gigantesque. L'accueil est sympathique et le nouvelle patronne Maria vient faire le tour des tables, bien que nous arrivâmes fort nombreux en ce soir de fête fédérale helvétique. Le service est cordial, efficace et même amusant et amusé parfois.
    Les tagliatelle maison aux chanterelles étaient délicieuses. D'aucuns ont pris les filets de rouget sur salade mêlée et personne ne s'est plaint de son choix. D'autres ont opté pour les payés ou les filets (chercher la différence) de bœuf et tous furent satisfaits. Le Chasselas en demi-litre était conforme aux attentes alors que le Gamay était beaucoup trop chaud et il fallut le mettre dans un seillon glacé. Quelle douleur pour le vin…
    En résumé, une jolie auberge de campagne avec un grande carte qu'il ne faut pas manquer de visiter par les canicules.
    Daniel Zurcher

  • Le Jardin des Iles | 31-Jul-13 |

    Le Jardin des Iles au Petit Saconnex (encore)
    Toujours un merveilleux établissement avec un accueil chaleureux, sauf celui du patron/gérant qui n'est pas du genre sourire et serre-mains. (Dommage)!
    Le Chasselas est frais, la terrasse sublime sous les gros arbres. Un petit menu avec tête de veau sauce gribiche, des carottes (trop cuites) et une pomme de terre au four, ou alors les noix Saint Jacques pour le compagnon, fameuses. Un Brouilly frais et deux baba au rhum (les meilleurs d'Europe y compris l'Albanie.
    Le service est assuré par des serveurs com,pétents et agréables. Bravo!
    Tout ça à un prix correct. Pourquoi chercher loin ce qu'on a sous la main.
    A visiter et à ne manquer sous aucun prétexte!
    Daniel Zurcher

  • Auberge des trois coqs | 26-Jul-13 |

    Auberge des Trois Coqs à Chambésy
    Nous y fûmes il y a fort longtemps du temps où il y avait des conteuses. Sachant que ça existait toujours et encore, après une fermeture assez longue, nous y retournâmes pour voir.
    L'entrée de la terrasse se fait par un fourre-tout où l'on trouve des vélos et une voiture. Bizarre! Mas l'accueil est sympathique par les patrons qui semblent à eux deux tout faire tout seul. Bravo et chapeau!
    La terrasse est fort jolie, mais bruyante à cause des satanées bagnoles qui passent juste devant, trop vite.
    Il n'y a pas de Chasselas alors que pourtant la carte des vins genevois est bien fournie. Dommage. Un bistrot genevois sans Chasselas, c'est comme un … (ajouter ce qui convient). Et puis on lit la carte. Première page: La carafe d'eau coûte CHF 3.50. Un scandale! Il fut un temps ou les restaurateurs vendaient l'eau minérale à trois francs la bouteille petite. Tous les clients en prenaient deux. Depuis, au vu du succès, ils l'ont mise à six ou sept balles et les clients n'étant pas dupes, ils demandent une carafe d'eau. Alors on facture la carafe d'eau. Il n'y a décidément que le fric qui compte dans ce bas monde.
    Avançons: on se fait une salade verte avec une sauce ravigote excellente. Des petits pains à choix parfaits! Est-ce qu'on les paie en plus? Puis qui d'un tartare, très bon et de penne à la sauce tomate maison, pas mal. Pour les desserts, les sorbets semblaient impeccables et la crème catalane avec une boule de glace Earl Grey, fameuse.
    Bref, un drôle d'établissement, un peu écolo ou bio, sauf pour l'eau en carafe qui vaut le détour pour voir. Et vous déciderez vous-même par et pour la suite.
    Daniel Zurcher

  • Auberge Carouge | 17-Jun-13 |

    L'Auberge Communale de Carouge
    L'accueil est cordial, la salle est jolie, la terrasse magnifique et bien ombragée par une quantité de parasols. Le Chasselas coule, le Gamaret va bien. Au menu de ce dimanche, un suprême de poulet tout à fait convenable. Bel établissement avec des serveurs joviaux et sans chichi.
    Daniel Zurcher

  • Le Franco Suisse | 09-Jun-13 |

    Le Franco SuisseOn y va, on y retourne. Accueil toujours chaleureux, même si la patronne était en vacances… Terrasse sympa quoique un peu bruyante, mais avec les routes juste à côté…Les tartares ont donné satisfaction, les vins aussi. Les lasagnes étaient correctes, Bel établissement, jolie terrasse, on y va, on y retourne.
    Daniel Zurcher

  • Café le Pradel | 09-Jun-13 |

    Le Paradel aux Acacias
    On y a été souvent, on y retourne pour voir. C'est toujours aussi bon, l'accueil est aussi encore sympa. Les prix pratiqués sont plus que raisonnables, la charbonnade est bien. Bizarrement, la viande était excellente sur le premier plat, un peu plus dure sur le second. On l'a dit à la patronne, elle a offert les limocelli. La terrasse était pleine et le service peinait, mais c'est vrai que c'était le premier jour de beau depuis des ssiècles.
    Pour une belle et bonne soirée dans le coin, allez au Pradel.
    Daniel Zurcher

  • Buvette de la Plage de Tannay | 25-May-13 |

    La Buvette de la Plage à Tannay
    On y retourne de temps en temps, histoire de voir ce qui s'y passe!
    Jeudi soir, une dizaine de copains ont choisi cet établissement. Heureusement pour l'établissement car on était pratiquement les seuls. Faut dire que la météo n'arrange pas les terrasses ces temps-ci.
    L'accueil fut plutôt froid, sans grande sympathie, même si la patronne au milieu du repas vint dire bonsoir. Depuis le temps qu'on y va, elle pourrait une fois offrir un café ou son pousse.
    Les filets de perche, bien que n'étant pas en période de pêche étaient présents et bons, sans plus. La salade d'avant service était bien relevée. Quant aux frites, elles étaient un peu molles parce qu'elles avaient probablement traîné sous une lampe à chaleur plutôt que d'être apportées de suite. Bon servir 10 personnes en même temps, ça n'est pas forcément facile pour un seul serveur…
    Le mille-feuilles aux fraises était excellent. Quant au Chasselas, le pot du patron à CHF 22.00 les 5 décis, ça fait CHF 4.40 le déci si on compte bien. Le rapport prix d'achat x trois = prix de vente ne semble plus être l'usage dans cette buvette. Dommage!
    Daniel Zurcher

  • Gabrien | 11-May-13 |

    Le Gabrien à Carouge
    On aime donc on y retourne, même si le site Internet est en (re)construction depuis bientôt l'éternité…
    L'accueil est cordial et même le patron vient serrer les pinces.
    Il manquait pas mal de choses (perches, marrons, etc.) par rapport à la carte, ce qui fit dire à l'hôte principale de la soirée, en fait il n'y a rien…
    Le Chasselas est toujours présent et Magie noire des Balisiers en mangeant n'était pas mal, quoique un peu rêche tout de même.
    Bizarrement dans un établissement de cette classe, il n'y a pas de petits amuse-bouches maison ou mieux dit de salutations de la cuisine. Dommage, non!
    La salade de mesclun est très peu assaisonnée et passe mal pour ceux qui ne sont pas trop salade. Au niveau des mets, filet de bœuf, gambas, tartare de bœuf ou de poisson, tout est fameux, très joliment présenté. Bizarrement, la répartition des mini gratins de pommes de terre n'est pas homogène. (Avec le tartare de bœuf, oui, avec le tartare de poisson, non)! Drôle, non!
    Les desserts aux marrons n'étaient plus présents bien que sur la carte, quel dommage, mais c'est l'été, paraît-il, et remplacés par des feuilletés aux fraises, bons, mais moins bons qu'aux marrons. C'est la vie!
    Toujours une belle auberge!
    Daniel Zurcher

  • Mi-Piace | 30-Apr-13 |

    Mi Piace
    Bel italien avec du charme, accueil cordial, service sympathique, bonnes pizze, excellentes pâtes. Un beau restaurant de quartier qui vaut le détour.

  • Restaurant de la Fontaine | 23-Apr-13 |

    La Fontaine à Pregny
    Ce restaurant qui existait depuis des décennies a été repris par un grand chef, David Tracol. Il a tout modifié, l'agencement, l'apparence, le bar, a fait une magnifique terrasse ombragée à l'arrière, même si celle de devant est restée, et une table conviviale pour une dizaine de personne qui s'installent au fur et à mesure des arrivées. Si vous êtes seul, au bout de 10 minutes, vous avez des convives autour de vous et ça discute.
    L'accueil est cordial même si la réservation par Internet avait un peu foiré. Le garçon chef de rang est bienveillant et ses grosses lunettes blanches le prouvent. On se fait du Chasselas comme apéritif, et oui, ça existe toujours, et il est bon, et un Porto rouge frais pour un autre. Puis viennent, sans rien dire, une mise en bouche style "salutations de la cuisine" à base d'asperges et de viande séchée et un panier de pain frais, croustillant, ravissant.
    Le menu du soir à CHF 59.00 est bien construit avec une merveilleuse entrée de foie gras et de joue de bœuf avec une salade fraîche et sauce maison. Suivront des quenelles de brochet maison à l'écrevisse et un riz parfumé excellent. Pour le dessert, on choisira le carpaccio d'ananas avec une boule de glace. Un vrai délice.
    Si quelque chose ne vous plait pas, le patron vous propose autre chose et sans supplément. La carte des vins est jolie, et les spécialités genevoises sont nombreuses, dont un Gamay frais qui vient de derrière les fagots.
    En résumé, je vous le dis, magnifique petit restaurant de classe, sans chichi, bien décoré avec un patron souriant, sympa, c'est rare et un serveur attentionné, c'est rare aussi. On y retournera rien que pour la terrasse et l'ambiance.
    Pour ne pas paraître trop complaisants, quelques défauts. En sortant, il y a une marche cachée qui peut vous tuer, donc faites attention. La musique était un peu forte, et pas forcément nécessaire, ou alors, comme signifié, il y aura parfois, cet été, concert sur la terrasse. Et le patron de nous offrir le limoncello maison.
    La Fontaine de Pregny, ou serait-ce Chambésy, un "must" ces prochains jours. Mais, ça n'est pas immense, je pense qu'une réservation deviendra rapidement nécessaire.
    Daniel Zurcher

  • Café julienne | 19-Apr-13 |

    La Julienne à PLO
    Bel établissement, très moderne, bien décoré et bien éclairé. L'accueil est simple mais cordial. Ca commence mal, il n'y a pas de Chasselas. Bon on fera avec du Chardonnay, mais c'est moins bon à mon goût! Mais pourquoi donc quand il y en a de si bons à Genève? Les entrées furent fameuses. Calamars pour l'un et pied de cochon très bien présenté pour l'autre. La suite, magret de canard et omble cuit à point avec des asperges, excellent. Bravo. On avait si bien mangé qu'on a sauté les desserts, mais on s'est rattrapé sur les cafés. Bel établissement, petite carte, certes, mais jolie.
    Daniel Zurcher

  • Café Cinecitta | 17-Apr-13 |

    Cinecitta
    Bel établissement, brelle carte, accueil cordial. Une belle adresse. Et les nouilles au citron et basilic, un vrai délice!
    Daniel Zurcher

  • Le Lion d'Or | 29-Mar-13 |

    Le Lion d'Or à Carouge.
    Bel établissement, cordial accueil par les deux "vieux" de service sympathiques. Le Chasselas existe, bravo, et qui plus est, il est bon. Menu du jour avec une magnifique salade très classe et bien garnie, une entrecôte parisienne pas terrible (pleine de nerf et autre) mais sur une assiette joliment décorée et un dessert du chef varié, joli et fameux. Un coup de Gamay genevois, les cafés offerts et une belle soirée. Pas mal le Lion d'or qui semble être le tout grand spécialiste des risotti. Bonne adresse!
    Daniel Zurcher

  • Le Montbrillant | 16-Mar-13 |

    Le Montbriullant à Cornavin.
    On a voulu boire un verre. Il n'y avait pas de Chasselas. Misère! Un bistrot genevois sans Chasselas genevois c'est comme une pizzerie sans pizza. On est reparti. On est allé ailleurs. Dommage, non!
    Daniel Zurcher

  • Chez Nina | 13-Mar-13 |

    Chez Nina, Le Grand Saconnex, Gardiol
    Au risque de se répéter, c'est vraiment un super italien. L'accueil est toujours parfait que l'on soit anciens ou nouveaux clients. La carte est magnifique, les vins excellents et l'endroit vous baigne en Toscane pendant quelques heures. Un restaurant qui vaut le détour.
    Daniel Zurcher

  • café des philosophes | 02-Mar-13 |

    Les Philosophes à Genève
    Il y a une nouvelle équipe, il était temps d'aller revoir. L'accueil est chaleureux et le personnel souriant. Il y fait toujours aussi sombre, mais semble-t-il que ça soit la mode! Il n'y a"toujours" pas de Chasselas, mais un Johannisberg fait bien l'affaire. On se demande par ailleurs ce qui a changé! Pour sortir des tartares, on se fait une côte de bœuf avec 3 sauces et des pommes de terre écrasée. Pas mal, m'enfin sur un kilo brut, on en a environ 150g de viande chacun, une fois l'os, les nerfs, le gras enlevés.
    Auparavant on nous a apporté par deux fois d'excellents petits tapas. Un assemblage de "Pourquoi pas" de Lully fait bien l'affaire. Les desserts étaient parfaits et c'est tant mieux.
    Bel établissement, assez cher, sobre, mais pourquoi étions-nous si peu un vendredi soir?
    Daniel Zurcher

  • Vieux Port | 01-Mar-13 |

    Restaurant du Vieux Port à Versoix
    Bel établissement. Accueil sympathique. Jolie carte avec les fameux filets de perche, les meilleurs du Canton à notre avis. Et des pommes allumettes maison. En revanche, la sauce de la salade nous a semblé être industrielle. Le Chasselas existe, même s'il vient du Mont sur Rolle. (Bizarre pour Genève). Un Gamaret bien servi et à bonne température.
    Le quartier de citron servi avec les perches se trouve dans un appareil ad hoc et adéquat qui vaut le déplacement. Belle adresse que Le Vieux Port à Versoix.
    Daniel Zurcher

  • Molino | 27-Feb-13 |

    Molino du Molard
    C'est sympa, c'est bien, le service est attentionnée, la carte est italienne, les pizze sont excellentes, les prix sont corrects. Une bonne adresse pour un petit tour. Pourquoi pas?
    Daniel Zurcher,.

  • Le Jardin des Iles | 15-Feb-13 |

    Le Jardin des Iles au Petit Saconnex
    Restaurant français assez classe même s'il se trouve au rez de chaussée d'un EMS. Accueil cordial par du personnel souriant. Belle carte avec des spécialités. Prix convenables, joli choix pas immense, mais bon., Vins ouverts y compris du Chasselas et en flacons. Qui plus est, l'établissement dispose d'un maître pâtissier hors pair dont les babas au rhum vous font relever la nuit. C'est tranquille, c'est face à des arrêts de bus (Colladon No 3) et ça vaut le déplacement. Qui plus est, le service est rapide. Une vraie bonne adresse!
    Daniel Zurcher

  • L'Etoile | 15-Feb-13 |

    L'Etoile à Vernier
    Magnifique petit café/bistrot/restaurant sympathique à l'ancienne. On est reçu avec le sourire par des gens sympathiques, ça change! Un côté bistrot avec des malakoffs, par exemple et un côté salle à manger avec une belle carte. Grand choix de vins de Genève. Et quand le chef de cuisine vient vous saluer à la fin, on repart heureux.
    Daniel Zurcher

  • Le Lavandou | 14-Feb-13 |

    Le Lavandou à Carouge
    La réservation par Internet fonctionne. Deux petites salles d'une quinzaine et huitaine de personnes, assez jolies, mais résonnantes donc bruyantes s'il y a du monde ou des gens qui toussent. Et il y en avait! L'accueil est discret sans plus et n'attendez pas qu'on vous saute au cou en entrant. Les réceptionnistes, serveuses ou patronnes ne sont pas du genre méditerranéen si vous voyez ce que je veux dire.
    On commande du Chasselas, comme d'habitude, et il n'y en a pas. Il y en a sur la carte, mais il a été biffé discrètement. Que l'on en ait plus, on peut comprendre, mais que l'on n'en recommande pas, ça non! Quand on pense à tous les marchands de vins dans le Canton et la République… Il n'y a pas de filet de perche, non plus, mais ça on le comprend. Il n'y avait pas de bus non plus lundi et la neige dessert la pêche et les bus.
    Vient alors un amuse-bouche, consommé de marron et crème de marron, chaud-froid, excellent. Le Gamaret est bon, très boisé. Arrive avec le menu une petite salade de mesclun ravigotante à souhait. Filet de daurade aux petites légumes croquants et riz citronné impeccable, rien à redire. La carte des desserts est ample et tant les 3 crèmes brûlées que les petits choux à l'abricot sont délicieux.
    On s'en va comme on est arrivé, discrètement. Bon et bel établissement, gros choix de poissons, belle cuisine. Avec un peu plus de charme et de sourire, ça serait parfait.
    Daniel Zurcher

  • Café Universal | 08-Feb-13 |

    Universal Café
    Vieux bistrot repeint récemment mais toujours ancien. L'accueil avant l'heure n'est pas terrible, mais ça s'améliore au fil des minutes. Il n'y a pas de Chasselas ouvert et c'est bien dommage. Alors on nous sert un Viognier à CHF 70.00 le litre, cherchez l'erreur. On ne va tout de même pas se faire une bouteille à soi tout seul. Les entrecôtes étaient excellentes, la présentation sur assiette raffinée, les mini frites croustillantes et dorées à souhait. Le Gamaret de la Cave est trop cher (CHF 49.00) mais bon. Finalement le service s'est détendu et la serveuse de Bellegarde aussi. Belle et bonne brasserie, assez bruyant, pas assez éclairé et avec de la musique inutile. Mais la nourriture était parfaite.
    Daniel Zurcher

  • Cyrano | 02-Feb-13 |

    Le Cyrano aux Acacias
    Belle brasserie assez moderne à l'accueil sympathique après réservation automatique. Le Chasselas est bien frais. On se décide pour la charbonnade mais on doit changer de salle pour des raisons évidentes de ventilation ce qu'on fait sans rechigner. Petite entrée salade et pâté impeccable. Le brasero arrive, les sauces sont maison, la viande est de bœuf, de cheval et de volaille, mais comme on préfère le bœuf, on nous sert joliment de bœuf. Un Gamaret de Genève qui n'est pas La Clémence mais tout aussi bon, deux crèmes brûlées aussi maison et le tour est joué avec un limoncello offert.
    Beau resto, belle carte, belle ambiance et joli sourire de la patronne.
    Daniel Zurcher

  • Chez l' Autre | 17-Jan-13 |

    Chez l'Autre du Bd St-Georges à Genève
    On réserve par Internet et ça fonctionne. L'endroit est coquet, petit, peu éclairé et les tables sont trop petites. On met à peine un verre et une assiette. L'accueil est normal sans plus et il n'y a pas de Chasselas de Genève. C'est un scandale! Trois vins uniquement à disposition dont un Sauvignon pour le Genevois. Le sommelier est un peu à côté de la cave. Pas de Chasselas dans un bistro genevois, c'est comme une boulangerie sans pain.
    Le tartare est excellent même si les patates rissolées sont trop cuites. Le pavé de bœuf est dur et trempe dans une sauce pleine de légumes, pas très belle à voir. Le gratin est excellent et à part.
    La crème brûlée était perfaite. Le prix du rouge, Gamaret/garanoir, sauf erreur est trop élevé.CHF 80.00 le litre, c'est un peu exagéré quand on sait qu'il le paie CHF 18.00. Où est la règle de 3 fois le prix d'achat?
    En résumé, pas très enchanté. Comme disait mon compagnon, la prochaine fois, on ira chez un autre.
    Daniel Zurcher
    -, .

  • Zé Do Pipo | 29-Dec-12 |

    Zé-do-Pipo de la rue de Lausanne
    Ca n'est pas vraiment un nom de restaurant commun, mais il vaut la peine d'y faire un saut ce d'autant que les précédents commentaires n'étaient pas de tout repos.
    L'établissement fait plus bistrot que salon de thé, mais l'accueil par la patronne, le patron et les serveuses est cordial. La carte n'est pas immense, mais il y a tout de même un joli choix et le "bacalau" n'étant pas notre fort, on s'est limité aux entrecôtes. Une au poivre, excellente à la bonne cuisson sollicitée et l'autre à la sauce maison sur réchaud, parfaite. Les pommes frites étaient allumettes et maison, fameuse. Auparavant une salade mêlée avec une sauce maison itou avait passé une partie de la faim après un verre de Chasselas.
    Pour le vin, on a fait confiance à la patronne qui après moult dégustations nous a conseillé un portugais des bords du Douro, exquis.
    En résumé, le Zé-do-Pipo vaut bien un passage et l'ambiance nous rappelle des vacances au Portugal.
    Daniel Zurcher

  • Le Bistroquet | 21-Dec-12 |

    Le Bistroquet aux Acacias
    Comme notre dernière visite datait d'une année et que les commentaires d'alors étaient excellents, il était temps d'aller voir sir Le Bistroquet était toujours au top!
    Et c'est bien le cas. rien n'a changé. La carte est sensiblement la même, l'accueil est très cordial, il fait toujours aussi sombre, mais prévenant et informé, j'avais pris une lampe de poche pour lire la carte. Le Chasselas, étalon or des restaurants genevois en ce qui nous concerne, était frais et
    élégant, le consommé de courge, parfait, et le tartare maison magnifiquement présenté avec tous les ingrédients voulus et choisis, et après dégustation, agréé. Une merveille avec des petites rattes rôties et des toasts à l'ancienne. On s'est abstenu de dessert, mais le choix semblait parfait. C n'est pas parce qu'on est au régime qu'on n'a pas le droit de lire la carte…
    Au début, la musique était trop forte, mais le patron l'a adoucie à notre demande, et bien que l'établissement soit minuscule (30 places à notre avis), c'est assez bruyant. Pourquoi donc les gens parlent-ils si fort dans un restaurant?
    En conclusion, Le Bistroquet est une valeur sûre où tout semble fonctionner à merveille à 3 personnes. Il faut le voir pour le croire et il faut y aller pour être conquis. Et tout ça sans complaisance aucune.
    Daniel Zurcher

  • Gabrien | 14-Dec-12 |

    Le Gabrien à Carouge
    Nous y étions allés en 2006 et 2007 et c'était déjà extraordinaire. Il était temps que l'on refasse une visite. Résultat, c'est toujours la grande classe. L'accueil par le patron est cordial et le serveur du soir est efficace. On reprend les filets de perches frais du Lac de Genève (à hauteur de Coppet), servis exactement comme il le faut, pas trop cuits, sans gras, sans farine ou autre collant avec des petites pommes de terre nouvelles rôties ce qui change des éternelles frites ou pommes vapeur comme nous l'écrivions déjà en 2007. Un délice. Auparavant une merveilleuse salade verte mêlée avec une sauce agréable à souhait. Et ensuite, alors ensuite, c'est l'apothéose, un feuilleté aux marrons léger, aéré et aérien, pas trop doux, au goût et à l'odeur de marrons, à se relever la nuit, à damner un saint Emilion. A l'apéritif le Chasselas était de Genève et le Pinot noir, aussi, qui, servi ouvert provient d'une bouteille de 75cl. Mieux, ça serait moins bien!
    Excellent établissement, rapport qualité/prix correct dans un cadre discret et de classe. Un seul bémol, la musique d'ambiance pourrait être supprimée ou alors, moins forte…
    Et que l'on ne nous accuse pas de complicité, mais quand c'est fameux, il faut le dire et l'écrire, tout comme lorsqu'on est mécontent, d'ailleurs!.
    Daniel Zurcher

  • Café de Mategnin | 13-Dec-12 |

    Le Café de Mategnin
    C'est archi connu dans le coin, mais ça l'est moins par les habitants d'ailleurs et c'est bien dommage. C'est un bel établissement avec un coin café sympa et de belles salles modulables. L'accueil est fait par un des patrons qui joue aussi le rôle de chef de cuisine et c'est cordial. Mêmes les habitués vous disent bonjour en entrant. On s'est fait des salades mêlées, excellentes et fraîches, des pavés de bœuf à la cuisson voulue avec une sauce au poivre idéale. Les frites sont allumettes, maison, super et légères. Quant aux desserts faits maison, ils avaient l'air merveilleux et la tarte aux pommes tièdes avec sa boule de glace, un vrai régal.
    On peut boire du Chasselas, servi frais et du Gamay en vins ouverts sans dépenser une fortune.
    Quant aux limoncelli offerts par le chef, fameux.
    Une toute belle adresse qui vaut la traversée de la ville pour s'y rendre ce d'autant qu'il y a un vaste stationnement.
    Daniel Zurcher

  • La Mère Royaume | 09-Dec-12 |

    La Mère Royaume à Genève
    Une fois que l'on a trouvé l'entrée, parce qu'avec les travaux, ça n'est guère facile, on est heureux. Magnifique salle à l'arrière, accueil chaleureux qui de la patronne ou du patron. Service impeccable et mets excellents.
    En l'occurrence, un tartare de saumon qui aurait pu être un peu plus froid, mais vu le nombre de convives, c'était probablement difficile. Une fricassée à la genevoise, une vraie, waouh et un gratin de pommes de terre à la crème individuel, merveilleux. Une poire au sirop de safran avec une boule vanille faisait office dessert, un vrai régal.
    Magnifique établissement qu'il faut côtoyer régulièrement.
    Daniel Zurcher

  • Beau Site | 06-Dec-12 |

    Le Beau-Site à Cointrin
    Situé sur l'avenue Casai, à côté du P'tit Music Hohl, ce restaurant a belle allure. Il y a une jolie salle et un café sympathique. L'accueil est cordial, le personnel stylé, dévoué et aimable. Il fait nbon chaud car il y a un four à pizza dans le café et les pizza étaient excellentes pour l'apéro avec une pâte croquante et un délicieux Chasselas de Genève..
    Une salade d'aubergine comme entrée, bien relevée, la piccata de veau alla milanese excellente, des tagliatelle fraîches maison et una panacota succulente. Le Gamay venait de Bourdigny et la facture était tout à fait correcte.
    Bel établissement qui vaut le détour. Les places de stationnement ne sont pas très nombreuses, mais il y a des bus assez souvent.

  • Luigia | 28-Nov-12 |

    Luigia, rue Adrien Lachenal
    Pour y aller, il faut savoir que ça existe. On suit un couloir, certes illuminé, comme une entrée de garage et on arrive dans un sous-sol immense, plein de tables et de clients. C'est vraiment impressionnant. On ne peut pas réserver alors il y a file d'attente à l'entrée jusqu'à ce qu'un table se libère. Puis on s'occupe enfin de vous et des serveurs aimables, joviaux et bien nippés vous prennent en charge.
    La carte est aussi grande que la salle et il y a vraiment tout ce qu'on peut trouver en Italie. La cuisine est ouverte et ont voit le travail des cuistots affairés autour de leurs marmites et four. C'est vraiment la toute grande organisation.
    Les spaghettis San Marzano et basilic étaient impeccables, joliment al dente et les pizza des collègues étaient fameuses. Une grande collection de vins d'Italie nécessite un choix drastique et notre Berbera d'Asti était excellent, servi dans des verres "hénaurmes". Votre table possède un numéro et le paiement se fait à la sortie auprès d'un dame qui n'a pas mangé la sympathie avec une grosse cuillère. Dommage, c'est le seul point faible de cette grande organisation.
    Ce restaurant vaut le détour, mais gare à l'attente en arrivant et à l'humeur de la caissière.
    Daniel Zurcher

  • Le Lido | 24-Nov-12 |

    Le nouveau Lido ou chez Ana aux AcaciasCafé restaurant sympa à l'ambiance hispano-portugaise et des plats bien de là-bas. Service cordial, nourriture bonne et sans fioritures. Un joli petit endroit pour un petit repas. Folklore garanti.

  • Les Amis | 16-Nov-12 |

    Café des Amis de Peissy
    Ce joli estaminet connu depuis fort longtemps méritait une nouvelle fois le détour. Si le bistrot est demeuré le même, la salle à manger est devenue plus moderne tout en conservant son style campagnard.
    Le Chasselas vient du coin et va bien. La terrine du chef est toujours excellente. Les entrecôtes "bleues" sont à se relever la nuit et à la cuisson voulue. Le beurre aux herbes est un peu industriel à notre goût.. Les frites sont toujours maison et fraîches. Le vin du mois, un Gamaret de Peissy, aussi, frais, joli, sans valoir toutefois La Clémence de la Cave de Genève. Les desserts n'étaient pas "maison", mais bons.
    Une belle adresse qu'il vaut la peine de visiter. Un seul bémol, une lie à CHF 7.50, ça fait chers les levures mortes et les résidus végétaux qui sédimentent au fond du tonneau.
    On y retournera, mais sans lie…
    Daniel Zurcher

  • Auberge du Vieux Meyrin | 09-Nov-12 |

    L'Auberge du Vieux MeyrinC'est un fort bel établissement, pas immense (30 places) où l'accueil est fait par un serveur sympa à l'accent italien. Le Chasselas existe et le porto est frais. Le menu chasse, composé d'une magnifique salade avec une sauce mayonnaise maison pour l'un et d'un potage aux germes pour l'autre commence bien. Le chevreuil est joliment présenté sur un lit de spaetzli (pas assez rôtis à mon goût) et de magnifiques garnitures fruitières. La sauce est excellente mais rare. Peut-être qu'un service à part de la sauce eût été un plus. Les desserts sont composés d'une tartelette au citron excellente et d'un moelleux au chocolat qui a séjourné un peu trop longtemps dans le micro onde. On avait pris un rouge de Toscane, décanté, excellent et à la température correcte. Un seul point vraiment négatif, une immense, mais alors une immense télévision contre une paroi latérale du restaurant qui tourne toute la soirée avec des publicités que personne ne regarde, mais ça dérange. La TV chez soi, le calme au bistrot. Merci. On y retournera, mais TV déclenchée.Daniel Zurcher
    Restaurateur:
    Je vous remercie d'être passé Daniel et merci pour votre commentaire.
    Concernant la tv, il y avait des photos de mes créations, mon parcours atypique ainsi que le menu proposé, pas de pub svp, la prochaine fois je vous la mettrai sur OFF

  • Au Raisin | 31-Oct-12 |

    Le Raisin au Grand-Saconnex
    Café plus café que restaurant, sympathique et un peu vieillot. L'accueil est cordial et le service est fort bien fait. Il y a un excellent Chasselas à l'apéro et à CHF 3.10 le déci, il n'y a presque rien à redire. La sauce de la salade est industrielle et ça, c'est dommage. Une belle carte de chasse. Nous avons pris les mignons de sanglier, un peu dur, mais joliment servi avec plusieurs garnitures usuelles de la chasse. Et la patronne d'offrir le limoncello en fin de repas. Quant au Gamaret de la Clémence, excellent et à un prix dans les normes. Beau café, sympa, belle carte. Vaut le détour. Bravo!

  • Cafe de la Place | 07-Oct-12 |

    Petit établissement de passage, genre vieux bistrot, sympa. Petite carte sur ardoise, prix corrects, service normal. Le pavé de saumon semblait excellent. Les nouilles forestières avec des chanterelles qui contenaient encore du sable n'étaient pas très agréables. Le sable, pas les chanterelles. Bon choix de vins ouverts.

  • Café de la Radio | 06-Oct-12 |

    Le Café de la Radio à Genève
    Fidèle client de cet établissement, je ne peux m'empêcher de vous conseiller d'y aller ces temps. La chasse est extraordinaire dans toutes ses déclinaisons et les prix sont tout à fait corrects.
    Un mus pour ceux qui aiment St Hubert!
    Daniel Zurcher

  • La Praille Pizzerie | 07-Sep-12 |

    Petit bistrot de quartier avec 2 terrasses assez bruyantes, plutôt brésilien qu'italien contrairement à son nom. Les pizze sont excellentes, la carte est bien fournie avec des spécialités du Brésil, mais bien évidemment aussi tout le registre de l'Italie. Le personnel est sympathique même si la langue française n'est pas son point fort. Beau choix de vin suisses et italiens et à des prix vraiment honnêtes. Un excellent Primitivo pour CHF 28.00, c'est plutôt rare. Même du Chasselas pour l'apéro. Et comme il n'y avait plus de dessert maison cause Jeûne Genevois, le patron a offert les Limoncello. Pourquoi pas y faire un saut, une fois.

  • Café 9 | 31-Aug-12 |

    C'est vraiment neuf puisque ouvert depuis quelques mois. En face d'un grand de Chambésy. C'est tout petit (22 places),sobre et les tableaux seront bientôt suspendus. L'accueil assuré par la patronne qui vient du Lemon Café est chaleureux. On commence par un excellent Chasselas alors que le Porto de l'autre convive est un peu trop chaud. Comme début, une soupe bouillante aux haricots blancs pour l'un et une traditionnelle tomate/mozzarella fort joliment présentée pour l'autre. Un rouge frais de Catalogne fait l'affaire pour un pavé de thon au risotto un peu trop salé et un onglet aux échalotes avec un gratin maison onctueux et des légumes. L'onglet, ces piliers du diaphragme du bœuf ne sont pas notre viande préférée, mais il faut y goûter de temps en temps pour apprécier d'autres morceaux plus divins. En revanche, le confit d'échalote était fameux. La carte des mets est courte, mais suffisante et c'est la patronne qui la récite. Celle des vins est essentiellement basée sur des Genevois tous excellents. Un seul dessert au chocolat servi, (mais il y en a 3 ou 4), visiblement parfait. Les cafés ont été offerts, de même que le limoncello qui n'était hélas pas terrible.

  • La Colombe | 26-Aug-12 |

    La Colombe du Petit Saconnex
    Belle établissement du chemin des Colombettes. La réception est sympathique. Le cadre est joli, quelque peu bruyant, mais la terrasse était sous la pluie. La carte des mets est typiquement italienne et bizarrement, le vin proposé est du Rioja (ESP). Mais il était bon. Pizze parfaites, tagliatelle aussi. Vaut le détour.

  • Point-du-Jour | 20-Aug-12 |

    Le point du jour au Petit Saconnex
    Magnifique terrasse, mais dès qu'il fait nuit, l'éclairage laisse à désirer. Il y a plus d'ampoules qui ne fonctionnent pas que le contraire.
    L'accueil est cordial même après 20h30, mais l'organisation du service, des commandes et du paiement est bizarre. C'est chaque fois une autre personne qui vient vers votre table (5 en tout).
    Venons en aux mets. Des tagliatelles aux chanterelles avec 8 petites chanterelles pour 28 balles, ça fait cher surtout que le goût n'était pas là. Le trio de pâtes était fade aussi et les nouilles à la tomate n'ont pas vu d'ail, de basilic ou encore d'autres fines herbes. Dommage. Seul le steak tartare a donné entière satisfaction, sauf la salade qui allait avec et qui avait une sauce industrielle, visiblement.
    Le passage en présentation d'une magnifique tarte Tatin, que nous n'avons pas dégustée était par contre impressionnant.
    En résumé, pas terrible pour un italien joli et bien situé. Ca pourrait être meilleur et mieux organisé.

  • Au Platane | 09-Aug-12 |

    Au Platane
    Il était temps de vérifier cet établissement vétuste avec une magnifique terrasse. L'accueil est toujours énergique, le cadre merveilleux et les serveuses à leurs affaires. Le plat du jour de ce jour semblait excellent, quant au steak au fromage campagnard, suprême. La sauce à salade semblait industrielle, mais passable. Les prix sont tout à fait honnêtes, sauf la bière dont le prix au litre est de CHF 15.60, cherchez l'erreur! Bon restaurant simple, centré qu'il ne faut pas aoublier de fréquenter de temps à autre.

  • Les Ormeaux | 09-Aug-12 |

    Café des Ormeaux au Petit-Lancy
    Que voilà une magnifique table! A force d'y passer devant on l'oublie. Nous y allâmes. Un régal! Accueil chaleureux par de magnifiques serveuses. Très bel établissement avec de magnifiques tables nappées de couleur et une grande terrasse (un peu bruyante). Les pizze sont délicieuses, les pâtes excellentes et le roast-beef parfait. La dernière tournée est même offerte et les prix sont tout à fait corrects. Si vous passez dans le coin, n'hésitez pas une seconde.

  • Chez Nina | 22-Jul-12 |

    Chez Nina au Grand Saconnex (Gardiol)
    On y retourne toujours, histoire de contrôler si c'est toujours aussi bon et pour dire bonjour à la patronne. Gambas décortiquées ce samedi soir. Excellent. Bien grillées les gambas et une sauce tomate impeccable avec une timbale de riz magnifiquement décorée. Du rouge ouvert de la maison pour changer, pas mal. Une seule remarque peut-être: décortiqué, pour nous, ça signifie: dont on a retiré l'enveloppe. Pour le cuisinier visiblement la définition est: dont on a retiré une petite partie de l'écorce. Dommage, parce qu'on perd à chaque gambas un bout de queue. Mais, c'était le dernier jour avant les vacances. Alors bonnes vacances et revenez vite qu'on y retourne!

  • L'As de Pique | 22-Jul-12 |

    As de pique à Veyrier
    On arrive un vendredi à 21h00 après réservation. Le garçon semble pressé en nous recevant et décide après notre hésitation de nous mettre à l'intérieur. On est 4, on prend 4 plats différents, carpaccio, pizza, cuisse de grenouille et spaghetti napoli. C'est bon. Le vin rouge en demi est hyper chaud et le second sera glacé. Vive les moyennes. Mes spaghettis sont fameux, mais la ration est vraiment petite, petite. C'est vrai qu'à CHF 16.00 faut pas en mettre trop! En résumé, on n'était pas trop mal, mais ça n'était pas très bien. Moyen, tout court.

  • Les Curiades | 05-Jul-12 |

    Les Curiades à Lully/Bernex
    Bel établissement dont les propriétaires changent souvent et que nous n'avions pas revisité depuis 2006. Il était donc temps de contrôler.
    L'accueil se fait d'abord par un garçon sympathique et aimable qui nous conduit à notre table réservée sur la terrasse. Puis plus rien! Passe ensuite une jolie fille tout de noir vêtue qui doit être maîtresse d'hôtel à qui nous demandons si un apéritif serait possible et dont la réponse est: je viens, je viens, attendez! Pas terrible comme entrée en matière.
    Peu de temps après, elle revient et demande comme si on ne l'avait jamais vue: désirez-vous un apéritif? Bref, on se prend du Chasselas, bien frais, du coin et mon hôte commande directement le rouge, un Gamaret de Dupraz et Fils de Lully, excellent.
    On a faim et on commande, un tartare, pour changer. Bien servi, comme souhaité avec essai préalable. et pommes de terre, du genre frites, grosses comme des doigts de bouche., bien entassées en fagot. Ca change, mais c'est bizarre. Le pain n'est pas suffisamment toasté, mais dès le moment où le tartare est bon, ça passe.
    Auparavant, il y avait une petite salade verte avec une sauce maison, excellente, et encore avant un peu de féra en filet sur une quelques tomates en verrine, fameux aussi.
    Les desserts furent glacés et bons, les ristretti aussi puis vint l'orage, violent. Déluge. La débandade, le retour à l'intérieur pour les peureux et surtout le paiement rapide pour les audacieux, Madame la patronne ayant une peur bleue que sa toile de tente disparaisse avec l'orage. Il y a parfois des moments dans la vie où le matériel est plus important que la clientèle, et c'est presque dommage.
    Bel établissement, bien mangé, une serveuse en chef jolie, mais guère sympathique dont la particularité était de porter un parfum tellement fort qu'à chaque passage on avait l'impression d'être dans une parfumerie. Dommage. Sans parfum et avec un sourire, c'eût été parfait.
    Daniel Zurcher

  • Le Franco Suisse | 12-Jun-12 |

    Le franco-suisse à Troinex
    C'est presque en France, mais c'est en Suisse. On peut réserver par Internet et ça fonctionne. Bravo! Et ils nous disent même dans leur réponse de confirmation qu'ils ont le poisson qu'on désire.
    Une fois qu'on a trouvé, parce qu'il y a 2 stationnements, excusé du peu, on pénètre dans une belle bâtisse, pleine de recoins et de coins pour finir dans une salle à manger confortable et agréable. L'accueil par Joëlle et Mario est plus que chaleureux.
    On se fait 3 de Chasselas, il y en a, c'est bon signe et il est frais et qui plus est à des prix abordables (CHF 3.50 le décilitre). On passe alors au choses sérieuses et les carottes râpées au citron et huile d'olive sont fraîchement râpées. La terrine maison est parfaite et joliment décorée.
    Comme on était venu pour le loup, pas le garou parce qu'on est à un mètre de la douane, mais le bar, on est copieusement servi avec des petits légumes al dente et des pommes allumettes "maison" ou du riz, c'est comme on veut. La sauce qui accompagne les filets de loup s'appelle vierge et c'est très bien ainsi.
    Le Gamaret qui rappelons-le est un cépage issu de Gamay et de Reichensteiner créé en 1970 déjà par Changins vient des Perrières est suprême Il faut rappeler ici que le Garanoir est exactement la même chose que la Gamaret, issu aussi du Gamay et du Reichesteiner blanc créé la même année, mais à Pully,
    Pour avant les ristretti, on se fera une crème brûlée vanille/cannelle. Si vous aimez la cannelle, allez-y, mais si vous n'aimez pas la cannelle, n'y allez pas. C'est délicieux, mais faut aimer.
    Bref, les hôtes des lieux sont sympas et on peut même discuter de sport en général ou de handball en particulier avec la patronne. Le chef Christian reste lui dans sa cuisine, c'est bien ainsi car il est bon, ce chef. Bravo.
    Le Franco-Suisse vaut le détour. N'hésitez pas ou alors vous m'appelez si vous avez été déçus…
    Daniel Zurcher

  • L'Atelier Lounge | 08-Jun-12 |

    L'Atelier aux AcaciasC'est bizarre, un peu style colonial. Quand on entre, on a presque l'impression d'aller chez des particuliers. L'accueil par Anna n'était pas des plus sympa, mais c'était acceptable. C'est bruyant, musique trop forte, mais dans la petite salle devant, ça allait et c'est confortable. C'est un peu la cantine des gardes municipaux. A peine une tablée s'en va qu'une nouvelle arrive. On se sent donc en sécurité. Le Chasselas était frais et cher (CHF 5.50 le décilitre, waouh, CHF 55.00 le litron. Les tartares furent excellents et élaborés devant les clients à leur goût. Les frites un peu industrielles, m'enfin, passables. La crème brûlée était parfaite et son prix sympa. Etablissement relativement sympa, à visiter une fois pour voir..

  • La Meyrinoise | 06-Jun-12 |

    La Meyrinoise
    Pizzeria sise dans le Vieux Meyrin avec une agréable terrasse, mais bruyante et enfumée. A quand les terrasses non-fumeurs? L'accueil est sympathique. Le service n'était pas très rapide, mais il y avait du monde. Mes compagnons ont pris des "fritto misto" qui n'avaient pas l'air mauvais. Les nouilles "alio olio" étaient un peu trop cuites. En revanche, un rouge italien La Volte était excellent. En résumé, c'est pas mal.

  • Buvette de la Plage de Tannay | 25-May-12 |

    Buvette du port de Tannay
    Il fallait qu'on y retourne pour voir. Et bien ce fut parfait. Du Chasselas bien frais, des filets de perches al dente, des frites fraîches, petites et maison, un accueil sympa par la patronne et une addition dans l'ordre des choses. Seule la sauce à salade n'était visiblement pas de la maison. Il faut y aller de temps à autres.

  • Lémon Café | 17-May-12 |

    Lemon Café, rue du Vidollet
    Depuis le temps qu'on nous en dit du bien, on est allé voir après avoir réservé électroniquement, et ça fonctionne. Le restaurant est petit, assez austère mais sympathique. L'accueil n'est pas transcendant. Il n'y a qu'un seul serveur qui fait tou, ben en voilà un qui bosse!. Heureusement que le restaurant était à moitié vide ou à moitié plein, sinon, bonjour l'attente.
    Il n'y a pas de Chasselas de Genève en apéritif ouvert et le garçon ne veut pas ouvrir une bouteille pour nous. Il ouvrira pourtant une bouteille de Chardonnay à CHF 7.00 le décilitre, soit CHF 70.00 le litre, les vignerons doivent tressaillir. C'est mal parti.
    Les prix des mets à la carte sont très (trop) élevés (CHF 52.00 pour 100 g de filet de bœuf, ça fait chère la vache), mais il existe une version épicurien (menu) à CHF 70.00 en choisissant une entrée, un principal et un dessert qui vaut la peine pour autant que vous preniez en fonction des prix.
    C'est un système un peu bizarre car si vous prenez par exemple la brochette à CHF 18.00, le risotto à CHF 29.00 et un dessert à CHF 10.00, vous paierez CHF 57.00 à la carte et CHF 70.00 en menu dit épicurien, allez comprendre! On tente le coup des piqûres, non d'Epicure.
    On reçoit en amuse-bouche une verrine de tomates fraîches et séchées, fameuse! Brochette de riz de veau et St Jacques, extraordinairement bon! Filet de bœuf avec un mille feuille aux oignons farcis, grandiose et cuit selon demande. Le dessert du soir était bêtement du pain perdu avec une glace caramel/beurre salé, grande classe.
    Il n'y avait pas de Gamaret non plus, mais une Magie noire (Gamaret/Garanoir) des Vallières, pas mal, mais une Clémence eût été supérieure.
    En résumé, accueil et service discrets, mets vraiment délicieux mais relativement chers, et Chardonnay hors de prix. Carte pas immense mais on arrive à trouver et cellier assez ristrette.
    Un endroit à visiter pour la qualité des mets, mais attention au porte-monnaie.
    DAZ

  • Le café du Centre | 05-May-12 |

    Le Café du Centre au Molard de Genève.
    Ayant eu affaire dans le quartier pour des raisons marathoniennes, nous décidâmes, d'un commun accord à trois de se rendre au Café du Centre pour y manger ce samedi 05.05.12.
    On n'avait pas réservé, mais on est arrivé à 18h50. Salle à tiers pleine ou deux tiers vide selon ses appréciations personnelles. Le maître de rang à qui nous avions dit bonjour nous demanda comme un robot. "vous avez réservé…?" La réponse fuse: "oui, maintenant!". Et c'est ainsi que nous nous attablâmes de fort belle façon dans un courant d'air que le garçon qui s'occupa de nous par la suite fit cesser à notre demande. Merci. Le Chasselas était vaudois, mais fort bon. Quelques petites huîtres pour se mettre en bouche, délicieuses, petites, fraîches. Bravo! S'ensuivit deux daurades au gros sel pour les grands et un steak tartare pour le plus jeune. Le tartare fut parfait et excellemment assaisonné. Il fallut quelque peu attendre pour le second service des toasts, mais enfin, le tartare ne refroidissait pas. Les daurades ou fut-ce des dorades étaient belles et bonnes, bien goûteuses avec peut-être un peu trop d'arrêtes demeurant dans la préparation du garçon jovial et enjoué. Une Clémence de 2010, ce fameux Gamaret de la Cave de Genève alla fort bien avec ce poisson. Le dessert sous la forme d'un macaron bien garni pour le seul plus jeune fut aussi de classe.
    Bref, nous n'avions plus mis les pieds dans le Café du Centre depuis un siècle ou presque, nous fûmes satisfaits. Et pourquoi donc ne nous y retournerions plus!
    Belle soirée, bien manger et aimable service d'un garçon bien sympathique et souriant.

  • Les Antiquaires | 27-Apr-12 |

    Le Café des Antiquaires de la Vieille ville
    On ne peut pas réserver par Internet, c'est vraiment antique! L'accueil est chaleureux et l'immense chef de rang depuis 16 ans est souriant. La terrasse est sympa pour l'apéro, mais pour la bouffe, l'intérieur est plus discret, parce qu'il en passe du monde dans cette Grande rue. La salade mêlée est bonne, bien que la sauce ait semblé industrielle, mais les concombres ne sont pas pelés. Est-ce qu'on mange les bananes avec la pelure? Le pavé de bœuf était succulent, tendre et cuisson comme sollicitée. Les sauces étaient agréables et goûteuses. Bravo au chef. Les frites sentaient l'industrie mais faut trouver quelqu'un pour peler les patates. Le Gamaret de la Clémence, 2010, à réveiller un mort ou à damner un saint. Immense! Les desserts, crème catalane pour l'un, tarte au petits fruits pour l'autre, pas terribles. Un limoncello pour terminer aurait bien volontiers été accepté, mais il n'y avait pas de patron pour l'offrir et les serveurs n'avait pas trouvé la bouteille. Un bistrot sympa en résumé!

  • Le Bouchon 2 | 02-Apr-12 |

    Le Bouchon
    c'est vraiment le spécialiste de la charbonnade. Tout est fait pour. Hotte aspirante, saucière adéquate, brasero impeccable.
    C'est à gogo, c'est cher mais c'est bon! Une petite salade en entrée est bien saucée. Les frites sont allumettes et croustillantes. Le choix des vins est conséquent. Si vous ne prenez pas la charbonnnade, il y a la plancha, grilloir composé de viande, poisson et volailles avec des légumes à griller. Ca avait l'air goûteux. Et un autre convive s'est pris les "spare ribs à la sauce bbq" ou mieux dit en français dans le texte, les travers de porc mode barbecue. Le service est efficace, sauf peut-être pour la carafe d'eau qu'il faut redemander.
    Un bel établissement fait pour la charbonnade.

  • Le Lido | 31-Mar-12 |

    Le nouveau Lido aux Acacias
    Anciennement chez Ana, le nouveau Lido est un établissement assez typé espagnol. L'accueil est cordial, la salle assez bruyante (on est en Espagne) et sans chichi. La terrasse est grande mais en bordure de routes fréquentées.
    La spécialité que l'on voit affichée dans la vitrine en passant en voiture, soit les gambas à gogo avec frites nous a été servie et bien servie. C'est vraiment à gogo, tant pour les gambas que pour les frites. Bon, il faut les décortiquer, les gambas, mais elles sont généreuses quoique pas très épicées ou corsées. Aved un bon rouge espagnol, ce fut délicieux. Un peu plus d'ail la prochaine fois et ça sera parfait.

  • Le Pressoir | 30-Mar-12 |

    Le Pressoir aux Pâquis de Genève
    Bel établissement, accueillant dans un quartier plutôt réservé à autre chose qu'à la gastronomie. La carte est simple mais variée. Salade mêlée fraîche, pavé de bœuf sauce bordelaise cuit comme demandé, frites-allumettes parfaites, ratatouille peut-être un peu trop cuite et tarte Tatin excellente. Avec un Gamaret/Garanoir de derrière les fagots. Un service attentionné par un chef de rang discret mais à son affaire. Bon restaurant à visiter, mais attention en sortant, on cherche à vous accrocher de toutes parts.

  • La Gioconda | 12-Mar-12 |

    La Gioconda vers l'Aéroport
    Que voilà un italien sympa qui reçoit les clients avec sourire même à 22h00. Les offres sont nombreuses, le personnel est de bonne humeur et les prix semblent corrects. Vaut le détour.

  • Bains des Pâquis | 22-Feb-12 |

    La buvette des Bains des Pâquis
    La fondue était bonne et bien digérée.
    L'endroit est vétuste mais sympathique, ça change une fois.
    Les assiettes de viande séchée étaient bonnes.
    Le service était correct.
    Le Chasselas était excellent.
    .
    Un établissement spécialisé dans la fondue qui n'a pas de fourchette à fondue, c'est bien dommage. (Une fourchette à fondue coûte moins d'un franc suisse chez Aligro)
    Il ne faut pas s'attendre à du grand luxe, mais c'est sympa et ça change du traditionnel.

  • Le Bistrot de Charlotte | 18-Feb-12 |

    Le Bistrot de Charlotte, place des Bergues, Genève
    Nous y fûmes en avril 2011. Si les commentaires d'alors étaient excellents au niveau de la qualité de la nourriture, ils étaient moins dithyrambiques en ce qui concerne le reste.
    Il fallait donc que l'on y retournât, pour voir de quoi il en était. Et bien, peu de chose a changé. L'accueil est correct. Il n'y a toujours pas de Chasselas en vin ouvert. La litanie des mets est déclamée par plusieurs sommeliers et des ardoises indiquant des spécialités sont disposées un peu partout ce qui n'arrange pas les torticolis. Quel est l'avantage de mettre des ardoises un peu partout contre les murs? Ca fait parisien? Quant à la carte, on nous en montre une en précisant ce qu'il n'y a pas dessus. Bizarre, au temps des imprimantes rapides, on pourrait refaire, non!
    Bref, à défaut de Chasselas, on se prend un ou deux Sauvignon comme apéro, mais on nous finit la bouteille en la versant jusqu'à la dernière goutte et on n'a pas forcément la bonne mesure. Et puis ça ne se fait pas avec des clients. On n'était pas encore copain avec la serveuse…
    Au niveau de la nourriture, ce fut excellent. Os à moelle au gros sel, super. Quenelles de brochet maison avec une sauce genre Nantua, fameuses. La Tarte Tatin du dessert n'était pas une tarte Tatin comme on l'enseigne dans les cours, mais une brioche avec des pommes caramélisées. C'était bon, mais ça n'était pas une Tatin. Et pourtant j'avais bien demandé savant si c'était une vraie! Il est vrai qu'en l'amenant, la gérant nous a dit: ici la Tatin, c'est fait avec une brioche… On a bu au verre, un Gamay du Valais assez plat et ensuite des vins du Sud ou Sud-ouest de la France, bien meilleurs. Je ne parlerai pas du prix, n'étant ce jour pas le payeur.
    La serveuse qui commençait de s'exciter face à un ronchonneur comme le soussigné a fait quérir son patron qui s'est occupé de nous par la suite avec brio. Il nous a même offert les cafés et qui d'un kirsch ou d'une grappa. Merci! Peut-être nous avait-il reconnu?
    En bref et en résumé, Le Bistrot de Charlotte, c'est toujours comme il y a une année: bruyant (pourquoi de la musique aussi forte, il est vrai qu'on l'a coupée par la suite, heureusement), c'est toujours aussi serré (quand un voisin de table s'installe, il risque de débarrasser la vôtre, de table). La nourriture est très bonne, le patron est efficace, certaine membre du personnel peu amène, peu souriante et grincheuse.
    Mais, malgré nos commentaires de la première visite, nous y retournâmes, et qui sait, nous y retournerons peut-être pour voir dans un an si nos commentaires auront servis à quelque chose. Quant au patron qui nous avait contacté après notre première visite, il connaît mes coordonnées.

  • La Nasse | 17-Feb-12 |

    La Nasse
    Il fallait bien que nous visitassions une fois cet établissement du quartier de Cornavin. La réservation s'est faite par Internet et a fort bien fonctionné. D'emblée un point positif. Et en plus, il y avait du Chasselas.
    Il y a peu de monde dans la salle à manger alors que la salle à boire est pleine. L'accueil était cordial. On nous pousse un peu à choisir, décidément le temps de l'apéro devient court. On se concentre sur l'entrecôte sauce nasse. La sauce est volumineuse (crème fouettée aux herbes) et l'entrecôte a bien du goût mais beaucoup de nerfs, de gras et de couenne. Les frites auraient pu être mieux rôties à mon goût. La salade mixte avait belle allure et la sauce parcimonieuse. La Tarte Tatin du dessert avait bon goût, mais elle aurait pu, dû, être réchauffée. Le Gamaret La Clémence de la Cave de Genève était excellent, comme d'habitude et à un prix correct, pour une fois. La Nasse, belle brasserie, mais la prochaine fois, je prends du filet au lieu de l'entrecôte.

  • Le C. | 16-Feb-12 |

    Le C.
    C'est quoi le C.? C'est l'ancien Café Camille, rénové. Le C. vient du nom du patron (Cressac) et des initiales des anciens établissements où il a travaillé. Vous savez tout ou presque.
    Refait à neuf et agencé différemment, l'établissement est coquet et l'accueil est cordial. Les tables sont assez serrées, il est vrai. Le Chasselas de Genève pour l'apéro est merveilleux. La salade de doucette ou serait-ce du rampon ou de la mâche aux œufs avec une sauce maison passa fort bien. Les rillettes de mon compagnon visiblement aussi. Le foie de veau en tranche épaisse avait un gros nerf ou serait-ce une veine et ça dérange, dommage! Le coulis d'oignons, en revanche était crémeux. Mais le Gamay de Satigny, Comtesse Eldegarde de Nicolas Bonnet compensa aisément la déception avec le foie. Un mille-feuille comme dessert fut sublime. Le patron vient nous rendre visite, discute bien et offre le café.
    Pas mal le C. Vaut le détour. Et il semblerait qu'à midi, une formule tout compris soit intéressante. On y retournera!

  • La Réunion | 14-Feb-12 |

    La Réunion à Veyrier
    C'est trop classe comme dirait un jeune!
    J'ai organisé un repas d'anniversaire. La patron m'a conseillé avant avec savoir et faconde. L'accueil est chaleureux. Le Chasselas d'Yvorne est frais et excellent. A neuf, on s'asseoit et on reçoit d'entrée une amusette de la mer à se relever dans la tempête. Ayant choisi un repas crustacés, une verrine de crabe royal au topinambour à l'huile de truffe fait son apparition. Merveilleux!
    Une grosse crevette suivra sur un risotto carnaroli de tourteaux à la mangue et au vinaigre de calamansi. C'est excellent encore. La crevette de la peine à être coupée, mais ça vient probablement du couteau pas adéquat. Peut-être eussions-nous dû la porter à la bouche avec les mains Quant au vinaigre de calamansi, c'est un mystère pour tous, mais des études poussées m'apprennent que c'est en fait du vinaigre de grenade.
    Un homard du Maine grillé à la plancha (au gril) en tajine de petits légumes au ras-el-hanout nous étonne et nous fascine. Personne ne connaît non plus le ras-el-hanout et là aussi des études sont nécessaires. En fait c'est un mélange d'une vingtaine d'épices en provenance du Maroc. Et si on n'est pas maghrébin, on ne peut pas savoir.
    L'assortiment de fromages est joliment présenté mais pas terrible à mon goût et il y avait du chèvre que je n'avais pas souhaité.
    Les deux desserts qui suivirent, crème prise d'herbettes à l'émulsion de citronnelle et un gâteau surprise d'anniversaire furent bienvenus et magnifiques.
    Il y avait encore eu, entre deux un petit trou normand surprise, et après des friandises au chocolat dont un caramel salé idyllique.
    Quant aux vins, servis au verre pour chaque plat, ils varièrent d'un Mâcon blanc Fuissé à un Humilitat Priorat, puis d'un Antidoto 2009 Ribero del Duero, extraordinaire à, pour le fromage un Château Joanin Bécot 2001, plutôt plat après le magique Antidoto.
    Bref, La Réunion est un excellent établissement de classe pour faire précisément une belle réunion de famille ou d'amis. La terminologie parfois utilisée telle que ras-el-hanout ou calamansi devrait être explicitée lors du service ce qui nous éviterait des recherches longues sur Internet ou dans des bouquins de cuisine.
    Merci La Réunion, super!
    Daniel Zurcher

  • Cudeta | 02-Feb-12 |

    KU DE TA
    Bel établissement du Rondeau de Carouge, bien agencé, un peu sombre où l'accueil est bien chaleureux. Il n'y a pas de Chasselas ouvert pour l'apéritif (sommes-nous bien à Genève?) mais du Viognier à CHF 8.00 le déci. Mes confrères prennent entrecôtes, bonne, cuite selon la demande, mais pas assez chaude. Je choisis les moules marinières. Pas mal, mais la moitié des bêtes de la cassolette ne sont pas ouvertes, donc pas consommables selon les lois culinaires. Les pommes allumettes sont extraordinairement bonnes. Le Gamaret de Dardagny est bon, mais son prix est exagéré. La Tarte Tatin servie au dessert n'a rien à voir avec la fameuse recette des frangines. Il s'agit en fait d'une gâteau aux poires réchauffées avec une boule de glace. C'est pas mauvais, mais c'est pas Tatin. Le patron offre un vieux coing de 9 ans. Les prix pratiques mériteraient un coup d'état. Bref, resto bobo à fréquenter avec modération par rapport au porte-monnaie.

  • Café le Pradel | 19-Jan-12 |

    Le Pradel aux Acacias
    Ayant déjà passé des milliers de fois devant ce restaurant, il était temps d'y aller. Réservation par Internet, super. On trouve à se parquer facilement.
    Accueil chaleureux par des demoiselles tout de rouge vêtues. Classe. Le restaurant au niveau du bâtiment en soi n'est pas terrible, mais c'est propret. On nous place dans une grande salle qui sera malheureusement, peu de temps après, occupée par une kyrielle de gens plus bruyants qu'un vieux jet russe au décollage, tant et si bien que la cheffe nous déplace dans une petite salle à manger plus tranquille. Sympa et elle était d'accord avec nous, au niveau du bruit!
    Le Chasselas est là, et correct. Puis nous est servie une magnifique salade verte et tomates, dans un grand saladier avec une sauce maison et des oignons. Superbe. On croirait retrouver les plats de grand-maman. On choisit des entrecôtes qui d'un aux morilles et de l'autre au poivre vert. Les sauces sont excellentes, la viande un peu moins, dure, bref pas terrible. Que n'eussions point dû choisir autre chose ? Les frites sont heureusement bonnes et l'accompagnement de légumes pas trop mal.
    On se fait un Rioja 1005, acheté par le patron au temps où l'Euro était à CHF 1.06, excellent et surtout pas cher du tout. Bravo, patron! Les "cremas catalanas" sont maison et fameuses. La patronne vient dire bonjour, s'excuse pour la viande à qui notre désarroi avait déjà été communiqué et nous offre le limoncello, excellent ou la grappa.
    En résumé, je vous le dis, la Pradel, c'est bien, les serveuses sont dévouées, le cadre est simple et la nourriture est bonne, mais ne prenez peut-être pas droit l'entrecôte ou alors demandez à voir la bête avant. La prochaine fois, on se fera des gambas ou un tartare qui n'avait pas l'air mal du tout.
    Daniel Zurcher

  • Le Mess | 07-Jan-12 |

    Le Mess à Carouge
    Le Mess, garde à vous! Magnifique nouvel établissement faisant suite à une pizzeria italienne dans le rond-point de la rue de la Gabelle. Des mess, j'en ai fréquentés, croyez-moi, mais un si beau, encore jamais. 2 salles séparées, un accueil sympathique par une serveuse souriante et un gérant efficace.
    La musique trop forte, mais on l'a baissée à notre demande. Eclairage tamisé. Du Chasselas comme apéro. Il aurait pu être plus frais, mais on l'a de suite mis dans un sceau à glaces. La classe. Peu de monde pour un vendredi, mais c'est encore les vacances. La carte est variée. Les "spare ribs" ou mieux dit les travers de porc sont fameux, avec des pommes genre frites maison et bien cuites, un magnifique salade très variée avec une sauce relevée maison, le tout magnifiquement présenté sur une merveilleuse assiette, que demandent les clients du mess! La tarte Tatin du dessert était onctueuse et différente de ce qu'on nous sert habituellement sous ce nom, mais très bonne.
    Avec tout ça, un assemblage rouge genevois explicité en détail par le gérant. Et, oh surprise, un pousse offert à la fin. Quand on est en transport public ou à pied, ça ne se refuse pas. Quel bel établissement, bravo! On reviendra à coup sûr.
    DAZ

  • Le P'tit Vaudois | 17-Dec-11 |

    Au p'tit Vaudois de Plainpalais
    Joli établissement, sobre à caractère familial. L'accueil par la patronne est chaleureux, les tables joliment mises, la lumière tamisée et l'ambiance agréable. Le Chasselas est vaudois, c'est normal au p'tit Vaudois, mais les rouges genevois. Bravo! La salade mêlée est fort appétissante et faite avec une sauce maison ce qui est rare de nos jours. Le roast-beef est délicieux, tendre et joliment présenté sur assiette. Les frites sont vraiment maison et parfaitement bien rôties. D'aucun avaient un riz cantonnais (petits légumes) qui n'avait pas l'air mal non plus. La cassatta au maraschino nous rappela nos souvenirs d'enfance. Bref, une belle soirée. Ah oui, une critique, certains "gros" mangeurs auraient bien supporté un deuxième service de viande et de frites. Mais faut pas trop manger le soir. Le p'tit Vaudois, si vous n'y êtes pas encore allés, il faut vous dépêcher, c'est famille, c'est sympa, c'est classe tout de même, la patronne est sympa et c'est très bon. Bravo et merci!

  • La Mère Royaume | 10-Dec-11 |

    La Mère Royaume à Genève
    L'accueil est très chaleureux, le cadre est magnifique, on y mange très bien, le service est attentionné et la gérante super sympa. Que demande le peuple? Belle adresse et beau cadre. A fréquenter assurément!

  • Le Bistroquet | 09-Dec-11 |

    Le bistroquet aux Acacias
    Que voilà un bel établissement qui porte bien son nom. C'est cosy, petit, très (trop) sombre. Impossible de lire la carte, dommage. Un ami qui voyait mieux me l'a lue. L'accueil est sympa par le seul serveur de l'établissement, mais il a de la classe. Il y a du Chasselas pour l'apéro. Wouah! Et pour la route un Gamaret Dupraz de Soral, excellent. La salade est magnifique et fort joliment présentée, avec une sauce onctueuse et maison. Bravo. Puis on en resta au faux-filet de bœuf, cuit comme demandé avec un gratin maison délicieux. Mais, car il y avait un mais, dans le beurre/sauce de la viande, il y avait du curcuma ou du cumin grillé, enfin cette épice que les Asiatiques et les maghrébins mettent partout comme désinfectant et comme j'ai horreur de ça, ben c'était pas la joie. Pourquoi donc ne pas servir une si bonne viande avec une sauce de bistroquet et non pas d'Asie ou du Maghreb? Heureusement, l'ananas pour le dessert était succulent et un petit limoncello offert par la maison. Petite maison, grande cuisine, mais pas d'épice immangeable, de grâce.

  • Aviation | 18-Nov-11 |

    Café de l'Aviation Vernier
    Sis en bout de piste 05, cet établissement presque aussi ancien que l'aéroport tient son rang, ou presque. Premier accueil pas terrible ni très chaleureux, mais nous avions de l'avance. Chasselas délicieux et frais. Wouah! Salade mixte avec une sauce industrielle, semble-t-il! Entrecôte Caravelle excellente et cuite comme sollicité. La sauce, n'en parlons pas, toujours aussi bonne, que disons-nous, parfaite les frites maison. Et le serveur très sympathique repasse avec des frites chaudes et de la sauce en rab. Une Clémence (Gamaret) de la Cave de Genève, quel plaisir! Dessert: la salade de fruits coupée trop petit avec une boule de glace passe bien. Un des patrons vient dire bonsoir, bravo! Il aurait pu payer les cafés. Excellent repas, le cadre est assez austère et fait un peu cantine, non brasserie, mais c'est très bien quand même et ça vaut le détour ou la peine d'y retourner.

  • L'Osteria di Oreste | 17-Oct-11 |

    L'Auberge Da Oreste à Cointrin
    Elle a l'avantage d'être ouverte le dimanche soir ce qui est un avantage par rapport à tous les bistrots qui sont fermés le dimanche.
    Mais alors la prise de commande est longue à venir même si par la suite le service est rapide. On prend l'apéro en même temps que les pizza. Les nouilles alla matriciana n'étaient pas terribles non plus. (pas de goût) Ca n'est pourtant pas si difficile que ça à faire. Je m'attendais à mieux, dommage!

  • Chez Nina | 14-Oct-11 |

    Chez Nina
    Au risque de se répéter, Chez Nina, c'est vraiment toujours la classe. Accueil idéal, service impeccable, choix grandiose, décoration des assiettes élégante, mets délicieux, et un choix de vin italien, entre autres, complet. C'est vraiment l'Italien "classe" qui vaut plus que le détour. Bravo!

  • Le Milan | 30-Sep-11 |

    Le Milan
    sis parmi une lignée interminable de restaurants, tous avec terrasses à la rue Chaponnière, tout près de la gare Cornavin, c'est un très bon italien. Bizarrement le personnel est habillé différemment. Ca va du gars en livrée aux serveurs en jeans et chemises, mais on est bien accueilli.
    Il y a du Chasselas -bravo pour un resto italien- qui n'est hélas pas suffisamment frais. On prend la commande, tôt et on reçoit très rapidement une magnifique salade mêlée, verte, avec une sauce ravigotante qui doit être maison tant elle était bonne. Puis, plus rien. On attend, 10, 15, 20 minutes et + et on s'inquiète. Le patron ou serait-ce le chef nous dit qu'il y a eu un problème et qu'un groupe, sans entrée, nous a passé devant ce qui fait qu'il faudra encore attendre. Bon, on n'était pas pressé, mais tout de même, il faisait faim…
    Saltimboca alla romana, bon goût mais trop de farine dans la sauce, nouilles fraîches, pas mal et tranche de veau au citron avec des allumettes maison et légumes, pas mal non plus. Glaces et baba au rhum -un peu sec le biscuit, pourtant pas mal de rhum-, café et le limoncello offert avec les excuses du chef pour l'attente. Le Gamaret de Satigny (Plan) était parfait.
    En résumé, bon italien, bien agencé, belle terrasse, bon service, mais dans notre cas, fallait pas être pressé. On y retournera en hiver pour mieux voir l'intérieur.
    Restaurateur:
    Merci pour votre commentaire. Il est toujours très agréable de lire que nos clients sont satistaits!
    Désolé pour l'attente, lorsqu'une table de 14 personnes mangent à la carte, ceci peut bloquer la cuisine... surtout lors d'une soirée très chargée coome lors de votre soirée.
    Merci encore pour votre visite! Daniel

  • Café d'Avusy | 16-Sep-11 |

    La Café d'Avully (Chez Casa)
    On s'est un peu fait astiqué parce qu'on avait réservé trop tôt le jour même. Les cuisiniers dorment encore à 08h00. On a confirmé par internent et ça a bien fonctionné. Bravo!
    Avusy, c'est pas la porte d'à côté pour un petit Saconnésien, mais quand on aime on ne compte pas et sur d'autres continents, il y en a qui font 150 miles pour aller bien manger.
    Bref, on arrive à l'heure, on est bien accueillis par un garçon sympa. C'est un café d'un coté et une salle à manger de l'autre, séparé par la cuisine. Il y a plusieurs grandes terrasses, mais le 15 septembre, il fait déjà frais dans la campagne genevoise. Le Chasselas est tellement bon et frais qu'on en prend 2 fois. Un délice. Puis on passe aux choses sérieuses, un filet de féra à la sauce citronnée, extraordinairement bon servi avec une multitude de légumes. Comme on n'est pas trop légumes, c'est décidé, la prochaine fois qu'on y retourne, on prendra la féra, la sauce au citron et un petit riz du genre basmati, sans légume. Ca doit être encore meilleur. Au dessert, la tarte aux prunes et non pas aux pruneaux, parce qu'avec des pruneaux, on ne peut pas faire de tarte. Un délice, encore! Elle est croquante, épaisse, sucrée au point et les fruits sont succulents. Pas besoin de crème pour cacher quoi que ce soit. Le deuxième café est même offert par le patron ou serait-ce son second, fort sympa lui aussi. Ah, avec ça, un petit Gamay qui devait s'appeler grand, genre la Gueule du Loup d'Athenaz, buvons local. Belle soirée, bel endroit, le café d'Avusy vaut le déplacement. Vive Genève!

  • Claire-Vue | 06-Sep-11 |

    Claire-Vue à Meyrin
    Joli et gentil petit bistrot près de la patinoire de Meyrin. Réservation par Internet, accueil correct. Le Chasselas est bien servi dans un ballon et très frais. Bravo! Feuilleté aux chanterelles impeccable, petite salade mêlée, filets de perches frais du lac de Genève, pommes allumettes croustillantes et un Pinot noir de Genève de Ramu. Que demander de plus! Les desserts n'étaient hélas pas faits maison et c'est la seule critique que l'on se doit de relever. Dépêchez-vous toutefois, il semblerait que les patrons remettent en octobre, mais la succession est assurée.

  • Point-du-Jour | 18-Aug-11 |

    Le point du jour
    excellent italien. Belle terrasse. Accueil sympathique. Spaghettis alla crema onctueux, penne alla siciliana en gratin excellents, gnocchis alla diavola impeccables. Les serveurs(ses) pourraient être plus aimables et moins secs sinon, c'est très bien! Et il y a du Chasselas (Fendant). Quant à la Tarte Tatin, enfin une vraie, fraîche, sortie du four, onctueuse. Bravo!

  • Buvette de la Plage de Tannay | 04-Aug-11 |

    La Buvette de la plage à Tannay
    On y va, on y retourne. C'est toujours bien. Les filets de perches sont excellents, les frites petites et croustillantes. La salade a une sauce industrielle et semble ne pas être très fraîche ou alors préparée trop longtemps à l'avance. Le mille-feuilles à la fraise est délicieux, le rosé adéquat et bien frais. La carafe d'eau, en revanche, est chaude, c'est vrai qu'on ne la paie pas! Mais pour le même prix, on pourrait servir de l'eau fraîche.
    Bref, la Buvette de Tannay, c'est toujours presque très bien.

  • Auberge de Compesières | 28-Jul-11 |

    L'Auberge de Compesières
    Nous n'y étions plus allés depuis octobre 2006. On ne peut pas aller partout tout le temps. Il était donc nécessaire d'y retourner. Ce que l'on fit ce 28 juillet 2011. Et alors!
    L'accueil est toujours fort sympathique, figurez-vous que l'on nous ouvre même la porte. La classe! Il y a du Chasselas, fort bon, mais pas trop frais. On 's'est décidé pour une charbonnade. Impreccable. Les sauces sont fraîches et joliment présentées. La salade d'avant est bonne, mais la sauce industrielle, dommage. Les frites sont passables. Dommage que l'on ressert plus volontiers les frites que la viande. Si le bœuf est excellent, il est un peu court. Que n'eussions du en recommander, mais à quel prix. Les charbonnades à gogo ont disparu depuis que certains clients nourrissaient leur chien. Dommage! Il n'y avait pas de dessert maison, non plus, et c'est aussi dommage. Une petite tarte Tatin, par exemple aurait fait du bien. Les trucs congelés industriels, c'est plus de notre genre. Mais La Clémence était là, dans toute sa splendeur. Excellent ce Gamaret.
    Bref, une bonne auberge, un service rôdé et bien cordial. Un immense stationnement. Une magnifique terrasse, mais il pleuvait. A quoi sert une terrasse quand il pleut. Il faut de temps à autre aller à l'Auberge de Compesières. C'est bien. Bravo!

  • Au Bois-Gentil | 27-Jul-11 |

    Le Bois-Gentil,
    c'est un restaurant de quartier avec une jolie salle à l'arrière. La réception des clients est cordiale et la patronne s'en donne à cœur joie pour nous recevoir. La carte est vraiment grandiose et complète, tous les mets de brasserie y sont, du pied de porc (ça ne vous gêne pas pour marcher) à la tête de veau (ici on sert tout le monde) en passant par les moules.
    Le bouilli tiède à la vinaigrette est une vraie merveille, l'onglet l'était un peu moins (merveille) et les roestis manquaient de sel (le cuisinier ne doit plus être amoureux). Quant aux légumes, ils étaient bien cuits (trop) et loin de la nouvelle cuisine française, mais chacun ses goûts et ses méthodes. Il n'y avait hélas plus de tarte Tatin (un scandale), mais il y avait un magnifique Chasselas à l'apéro qui mérite qu'on le souligne. La Clémence (Gamaret de la Cave de Genève) était présente, et la patronne, toujours amène, à même offert une tournée de Limoncello.
    En résumé, je vous le dis, joli restaurant de quartier. A recommander à ceux qui aiment les mets de brasserie et qui ne veulent pas trop de chichis. Quant aux tarifs, c'est normal, dirons-nous.

  • La Bourse | 25-Jul-11 |

    La Bourse à Carouge
    C'est toujours aussi bien. Le service est attentif, la carte agréable, la terrasse un peu bruyante, mais, et les prix corrects. Toujours une bonne adresse. Bravo!

  • Café du Soleil | 30-Jun-11 |

    Le Café du Soleil au Petit Saconnex.
    On y retourne souvent et on n'en parle pas beaucoup. Il y a donc lieu de relever que c'est la meilleure fondue du Canton et que le personnel est éminemment sympathique qu'il faut le souligner de temps en temps. Bravo les jeunes. Le jour où le pain aura moins de mie, ça sera parfait.
    Merci le Soleil,
    Daniel Zurcher

  • Chez Nina | 30-Jun-11 |

    Chez Nina
    On y est retourné, c'est tellement bon et c'est tellement sympa. Mais quand on est sur la terrasse et que les voisins nous envoient toute leur fumée en pleine gueule, les chanterelles avec les nouilles fraîches prennent une odeur de Marlboro que nous détestons. A quand l'interdiction de fumer sur les terrasses, ou le respect d'autrui.
    Merci.
    Daniel Zurcher

  • Le Lido | 30-Jun-11 |

    Le nouveau Lido ou chez Ana aux AcaciasA force de passer devant, nous y fûmes. On avait réservé, terrasse si beau et intérieur si pluie. Il faisait beau, ce fut la terrasse. Bruyant, terriblement bruyant. C'est vrai que la rue des Ronzades, c'est plutôt fréquenté. L'accueil fut sympathique, même si la serveuse ne parlait pas couramment la langue genevoise. On est dans un bistrot espagnol, il faut en tenir compte. Avec le verre de Chasselas à l'apéro (bravo!), on a reçu une petite portion de tortilla comme amuse-bouche. Bravo. La salade mêlée était ok, et la sauce à notre façon. Les frites avec le filet de proc (excellent) étaient mollachues et flétries, dommage. Les haricots, en boîte, trop, trop, trop cuits et pas épicés. Dommage encore. La crema catalana était bonne, mais pas assez cuite (le sucre dessus) et pratiquement glacée. Dommage encore. Le Rioja 2006 fut parfait, quoiqu'un peu jeune, mais le prix était tout à fait correct. Les cafés furent d'attaque et le limoncello offert, sur demande. Bref, chez Ana ou au nouveau Lido, c'est pas mal, mais c'est de loin pas parfait. En résumé, ils ont de la peine, s'en donnent et nous en font. On pourrait pourtant, simplement, avec un contrôle de qualité un peu plus poussé faire quelque chose de presque parfait. On notera, que la fumée sur la terrasse, c'est vraiment merdique, parce que si les voisins fument comme des pompiers, on s'en prend plein la gueule, juste à côté. Et comme la fumée va toujours vers ceux qui ne l'aiment pas, c'est pas vraiment drôle. A quand l'interdiction de fumer sur les terrasses ?
    Ciao.
    Daniel Zurcher

  • La maison d'Arare | 08-Jun-11 |


    La Maison d'Arare à Arare
    Nom rare qu'Arare! On trouve cependant finalement assez facilement si on a un bon GPS. Qui plus est, ça n'est pas la porte d'à-côté si on habite la rive droite. M'enfin. Faisons un effort. Va et découvre ton pays comme disait l'écrivain vaudois Paul Budry.
    La réservation s'est faite par le système électronique bien connu et a joliment fonctionné. Merci Internet! Deux confirmations en retour, une par la machine, une par le portable. Wouah! Donc, on se réjouissait!
    Les nombreuses et fortes rincées de la fin d'après-midi de ce mardi 7 juin ont fait que le jardin, pourtant fort accueillant a dû être laissé de côté. Dommage! Quand on vous aura dit que nous avions en son temps fréquenté assez fréquemment cette auberge, sous un autre nom toutefois, on vous aura tout dit sur les à-côtés. Mais venons-en au fait!
    · Accueil sec comme un coup de trique par une jeunette pas des plus sympathique. Un sourire aurait fait mal!
    · Sur la table, comme amuse-bouche, des pop corns, wouah, quelle classe!
    · On demande, comme d'habitude, 2 verres de Chasselas. Réponse, il n'y a pas de Chasselas ouvert alors qu'il y a 2 offres sur la carte.
    · On demande ensuite une bouteille de Gamay, vieilles vignes. Réponse, y en a plus! Ben voyons!
    · Alors on demande un Gamaret; réponse, on en a, mais pas celui marqué sur la carte!
    · On sollicite ensuite une carafe d'eau. On ne la recevra jamais.
    · La bouteille de Gamaret (CHF 55.00) est livrée débouchonnée. Du jamais vu en 60 ans! Là, c'est nous qui étions mauvais, on aurait dû la refuser.
    · Le vin est servi sans égard, comme dans une buvette à la mi-temps d'un match de football, la main sur le mauvais côté de l'étiquette.
    · Le serveur était habillé comme un clown, n'a jamais souri et encore moins dit un mot gentil.
    · Le récit de la liste des desserts est imposé en nous coupant la parole. Taisez-vous, c'est moi qui parle!
    · L'entrée (mozzarella/tomates) était bonne (3 tomates de différentes couleurs, pelées et toute une boule de mozzarella) mais trop copieuse. On n'avait plus fin après une pareille assiette.
    · Le dos de daurade était trop cuit.
    · L'entrecôte spécifiée bleue était bien cuite. Ben voyons!
    · Les frites étaient bonnes.
    · La glace nougat était excellente mais décorée avec des fraises qui avaient encore leur queue et beaucoup de sable. Crunch, crunch!
    · Le départ se fit comme dans un commissariat de police: sans un mot!
    En résumé: un endroit qui pourrait être charmant, mais géré par des jeunes pas faits pour ce métier et sympathiques comme des portes de grange avec une cuisine pas terrible et une carte des vins pas au top.
    "On ne peut pas toujours gagner", comme disait Federer, mais là, on a
    vraiment perdu, notre temps, notre argent et notre sourire!
    Pour éviter d'être acerbe, nous n'en dirons pas plus. Jugez vous-même!

  • L'artichaut | 26-May-11 |

    L'artichaut.
    Une fois qu'on l'a trouvé, ce restaurant du quai du Cheval-Blanc, le plus gros est fait. Il est tout petit et juxtaposé à un gros bistrot italien ce qui fait qu'il n'est pas très visible.
    L'accueil est fort sympa et le garçon (le seul) se réjouit de vous servir, tout comme le patron se réjouit de vous nourrir en vous faisant visiter les lieux. La terrasse n'est pas très bruyante bien que donnant sur le quai et on entend la rivière (l'Arve pour les Vaudois) toute proche. Mais venons-en aux faits.
    Il n'y a pas de Chasselas (pas encore) selon les dires du patron, mais comme ça vient d'ouvrir et que le choix des vins définitif se fera la semaine prochaine, on le lui pardonne. Mais le Pinot Blanc de Lully a fait l'affaire. Puis l'arrivée d'un amuse-bouche fort original. On se prend le menu, avec un tartare de chanterelles, un carré d'agneau et un dessert d'antan, genre pain perdu, le tout excellent, vraiment excellent, magnifiquement présenté et fort élégamment servi. C'est vraiment le bistrot gourmand comme l'indique l'enseigne et les cartes de visite. Et avec ça un Rioja un peu jeune, mais bien corsé et à un prix raisonnable. Les cafés aussi sont super, et le limoncello offert par le nouveau chef descendait goulûment bien que servi dans un verre à cognac.
    On avait entendu parlé de lenteur de service, ça ne fut pas le cas, et la terrasse est bien pleine. Quant au prix total, ça n'est certes pas donné, mais quand c'est bon, on paye et on ne se plaint pas. C'est quand c'est pas bien que ça fait mal au porte-monnaie…
    En résumé, excellent nouveau joli petit bistrot (une vingtaine de places et tout autant en terrasse) avec un patron souriant et content et un serveur efficace. Que demande le peuple? Bravo l'artichaut.
    DAZ

  • La Bourse | 23-May-11 |

    La Bourse.
    On y retourne régulièrement pour constater l'état. Nous y fûmes samedi passé. L'entrecôte, demandée saignante était suite (beaucoup trop) et dure comme une semelle. Dommage! C'est pas dans les habitudes de la maison. Pas de plat du jour non plus le samedi, c'est dommage encore! Les frites étaient assez croustillantes mais la sauce à salade du genre industrielle. On a déjà eu meilleur. A revoir prochainement!

  • Edelweiss | 17-May-11 |

    L'Edelweiss
    C'est vraiment kitsch et pas très représentatif de la Suisse, en tous cas pas pour des Suisses. Les serveurs sont étrangers tout comme l'orchestre. La fondue n'est pas terrible. Même le pain est mou et plein de mie. C'est bruyant. Et quand 200 Japonais débarquent en même temps dans le restaurant, on peut arrêter toute discussion. Comme temple des bistrots helvétiques, on pourrait faire mieux. A éviter!

  • Il Destino | 14-May-11 |

    Il destino
    Nous y sommes retournés juste pour voir si c'était toujours aussi bien.
    Et bien, ça l'était. Pizze très bonnes, spaghetti al dente et les penne piémontaises agréables. Une petite ombre, les épices avaient été oubliées dans l'huile dite épicée… Nous sommes arrivés vers 21h00, restaurant et terrasse étaient pleins et il a fallu attendre, longtemps, de quoi donner à ronchonner aux affamés. M'enfin, ça fait boire que d'attendre et c'était un vendredi soir, alors…
    Toujours bien il destino!

  • La Maison Grise | 30-Apr-11 |

    La Maison grise
    Ca faisait 40 ans que je passais devant très souvent sans n'y être jamais allé. Il était donc temps de réparer cette lacune. Ce qui se fit ce vendredi 29 avril 2011.
    La réservation a été faite par leur système électronique Internet et a fonctionné à merveille. Bravo! Déjà un bon point avant que de pénétrer dans le restaurant un peu grisâtre. L'accueil est fait par une serveuse souriante, qui nous place agréablement, dans une salle pas trop bien mais pas trop moche. On voit le Salève sous une forme différente et on attend le célèbre Chasselas de contrôle qui nous vient assez rapidement, bien frais et pas trop cher. Quand on me sert un ballon de Chasselas dans un bistrot genevois, c'est déjà presque partie gagnée, comme le savent tous mes suiveurs et beaucoup de patrons de resto.
    Puis on passe commande et on attend. On attend longtemps, presque trop longtemps pour le jeune affamé mais finalement, ça nous permet de discuter et de refaire le monde. Le sashimi de thon était excellent, les filets de perches du lac de Genève parfaits et bien citronnés et visiblement le magret de canard a fait l'affaire du plus jeune des convives même s'il en aurait encore pris un peu. C'est vrai que d'attendre, ça donne faim. Les frites quant à elles n'étaient pas (encore) les meilleures que nous n'avons jamais consommées, mais ça viendra peut-être un jour.
    La serveuse, plus faite pour un café qu'un restaurant, quoique sympathique, toute seule pour au moins 25 personnes avait de la peine, s'en donnait et nous en faisait, mais à partir d'un certain moment, elle fut assistée par le nouveau patron qui prit le temps en fin de service de nous expliquer les développements futurs prévus de cette auberge. Si tout ce qu'il nous a dit se réalise, il y a fort à parier que l'on reparlera très prochainement en très bien de cette fameuse maison grise.
    Dans la cave, il restait un Aloxe Corton 2007 qui fit fort bien l'affaire et le moelleux au chocolat du junior est parti comme un pet sur une toile cirée. Ca aussi, c'est bon signe.
    Rien à redire sur les cafés sinon qu'on aurait pu nous les offrir, par exemple et peut-être.
    Or donc, en résumé, je vous le dis, la Maison grise vaut le détour surtout si vous y passez devant depuis des décennies sans n'y être jamais allés.
    Bonne adresse, bravo!
    Daniel Zurcher

  • Café des Négociants | 19-Apr-11 |

    Café des Négociants à Carouge
    Notre dernière visite datait d'il a tout juste 5 ans. Les anciennes critiques ont été relues et nous avons constaté que:
    · la table n'était pas mise correctement (il manquait du matériel)
    · il n'y a toujours pas de Chasselas alors que la carte des vins genevois est bien fournie. Un café genevois sans Chasselas de Genève , c'est comme une brasserie sans bière)
    · la carte est bourrée de fautes d'orthographe ce qui pour un établissement de ce genre n'est pas vraiment classe (piccata s'écrit avec deux C et un T, par exemple et il y en a d'autres)
    · les tables sont toujours aussi serrées
    · le bruit est élevé même si le restaurant n'était de loin pas plein
    · les prix des mets et des vins sont toujours trop élevés
    · les garçons sont toujours tout noir (d'habit, bien entendu).
    Ceci étant rappelé, le menu saveur était excellent et fort joliment servi. De l'entrée au dessert, c'était parfait.
    Un garçon (fort sympathique) a permis la transformation d'une deuxième entrée en plat principal et c'est un fait qui mérite d'être souligné. Bravo!
    Même si les cafés ont été offerts, mais peut-être parce qu'ils avaient été oubliés, il n'en demeure pas moins vrai que c'est cher, trop cher. M'enfin, au moins c'était bon.
    On y retournera, d'ici 5 ans…

  • Le Bouchon 2 | 04-Apr-11 |

    Le bouchon 2
    Il faut de temps à autre contrôler ses classiques. Nous y fûmes à quatre un dimanche soir. Assez rares les bistrots ouverts le soir des dimanches. Bravo!
    Accueil cordial, réservation en ordre. Il y a du Chasselas et même du bon. Bien que placés sous une hotte aspirante, on n'est pas obligé de prendre la charbonnade. Alors qui d'un rognon de veau, qui d'un tartare et des travers de porc pour les autres. Excellent le tout. Ah, non, sauf les pommes frites. Tièdes, grasses, pas assez cuites, un désastre! Ca n'est pourtant pas si difficile que ça que de faire de bonnes frites. Mais le Gamay est bon et ça compense un peu. Les desserts, parfaits, même la salade de fruits fraîche. Le Bouchon 2, c'est donc toujours bon. Mais attention, les pizza, le soir, c'est fini. Pourquoi?

  • Le Bistrot de Charlotte | 02-Apr-11 |

    Le bistrot de Charlotte
    Après réservation la veille, on arrive le jour J. Accueil chaleureux. On nous passe la carte et un serveur nous raconte toute une litanie de spécialités. On commande du Chasselas. Réponse: pas de Chasselas. Pas de Chasselas dans un bistrot genevois, c'est un scandale aurait dit Georges Marchais. Bref, on nous propose un Pinot blanc de Lully/Genève qu'on prend. Pas mal. Mais c'est huit balles le déci. On ne nous le dit évidemment pas avant, on le voit sur la facture en payant. Sans avoir fait math-sup, on arrive à CHF 80.00 le litre. On paie la bouteille à la Cave CHF 8.50. Cherchez l'erreur, surtout quand on l'achète par centaine!
    Puis, apéritif passé avec un peu de tapenade et du pain sec, on passe la commande. Steak tartare. On ne nous demande pas la force, bizarre, non! Mais il est bon. Les toasts (pain noir grillé) sont excellents et les pommes frites du genre militaire. Pour ceux qui n'ont pas fait d'armée, ça veut dire grosses comme des doigts de boucher, mais elles sont bonnes.
    Les desserts, carpaccio d'ananas et crème brûlée sont fameux. Ah, j'oubliais, une bouteille de Pinot de Lully/Genève, toujours, CHF 57.00. 8 fois le prix d'achat, c'est se foutre de la g. du monde. La prochaine fois, on prendra une carafe d'eau, comme la plupart des clients qui n'étaient pas nombreux ce soir là, parce qu'on ne connaît pas Charlotte, mais avec ses prix, elle doit se faire quelque chose en or.
    Le restaurant est assez sympa en soi, quoique ça ressemble un peu à une cantine et les gens sont alignés comme des soldats en parade. Qui plus est, non seulement c'est bruyant de nature, mais une musique de fond totalement inutile est diffusée qui empêche toute conversation.
    En résumé, la cuisine est bonne, le coin bruyant, le service sympa et les prix, surfaits, point barre. Moralité, si on y retourne, on prend son pinard avec. 3 x le prix d'achat, d'accord, 5 à 10 fois, non! Dommage Charlotte!
    Ciao!

  • Luigia | 20-Mar-11 |

    Toujours aussi bien. Etonnant que personne d'autre que moi ne le dise!
    Bravo! Continuez

  • Café de la Radio | 20-Mar-11 |

    Le café de la radio
    C'est encore un bistrot sympathique comme dans le temps. Vous y êtes reçu avec cordialité et la carte est variée. On vous sert plus ou moins rapidement selon vos dires. Le steak de cheval semble être une de leurs spécialités, mais si vous ne mangez pas hippique, il y a du bovin aussi. Il suffit que la serveuse ou serait-ce la patronne ne se croise pas les mains en servant ses clients. Les prix sont corrects et le choix des vins assez large. Une bonne adresse pour une petite bouffe en fin de soirée, par exemple.

  • Il Destino | 12-Mar-11 |

    Il destino
    C'est un coup du destin si vous tombez sur Il destino sans le connaître. Mais une fois qu'on le connaît, on y retourne. L'accueil est toujours aussi sympa. On a l'impression d'être attendu contrairement à certains autres établissements. On s'occupe bien de nous. La carte est fort complète. Le service est parfait, les pizze ont très bonne façon et sont excellentes. Quant aux pâtes fraîches, un vrai régal. Il y a pas mal de vin ouvert à des prix corrects. et même un petit limoncello avant la facture. Bel établissement qui vaut le détour. Bravo! Bon, quand c'est plein, et c'est presque toujours plein, c'est un peu bruyant, mais on se croirait en Italie et les patrons/serveurs heureux et souriants compensent.

  • Le Jardin des Iles | 10-Mar-11 |

    Si vous cherchez un endroit tranquille, calme, sympathique, discret ou l'on mange fort bien avec une jolie carte bien variée, un service rapide et attentionné et une carte des vins à des prix raisonnables, alors visitez le Jardin des Iles, vous ne serez pas déçu.
    Les desserts sont aussi fait maison grâce à un chef pâtissier qui se donne une peine énorme et qui varie.
    Bien, le jardin des îles et on peut se stationner qui plus est.

  • Chez Nina | 07-Mar-11 |

    Chez Nina,
    On va croire que je suis un complice de la maison, mais non, bien au contraire! J'y suis retourné avec un ami, juste pour voir son impression. L'accueil de Nina est toujours très cordial et un accueil cordial dans un resto, ça en jette. Un p'tit coup de Chasselas, certes de Rolle, mais il était bon. Puis des tagliatelle maison pour l'un et des penne alla siciliana pour l'autre avec un p'tit coup de Montepulciano et ce fut un excellent repas. Le maître su service est tout aussi courtois que sa patronne et le limoncello est offert, qui plus est. Et l'ami qui avait dû visiter les toilettes en est ressorti en disant que c'était propre et nickel et que ça sentait bon. Vous en connaissez beaucoup des restaurants avec des qualificatifs pareils? Chez Nina, le meilleur restaurant italien loin à la ronde

  • le Nid'poule | 04-Mar-11 |

    Le nid de poule.On y était le 22 décembre 2007 et voici ce qu’on écrivait : Le cadre est magnifique, l'accueil est cordial, la nourriture est excellente, le patron est jovial et causant, les vins sont à des prix corrects. Quel bel endroit. Bravo!
    On y est donc retourné pour voir. Ben, l’accueil est toujours parfait, le patron toujours aussi sympa et bavard et le chef de cuisine toujours aussi bon. Il y avait un petit Chasselas, bien frais qui nous attendait. On a choisi le menu, parfait: un chaud-froid de poissons et de crustacés sur un lit de salade fraîche, le tout avec une sauce maison, le filet mignon de porc bien cuit avec une purée de pomme de terre à la crème à se relever la nuit et des petits légumes tout aussi frais- Le dessert était à choix, excellent. Ils sont tous faits maison, leurs desserts, et c’est bon signe. La tarte de la cousine Tatin était un délice. Qui plus est, amateur de Gamaret, le patron nous a trouvé une Clémence de la Cave de Genève de derrière les fagots. Bref, le nid de poule, c’est toujours aussi bien et ça vaut le détour ou la montée de la rue Lachenal. Bravo !

  • Brasserie St-George | 25-Feb-11 |

    Le Saint Georges
    C'est une brasserie et un restaurant qui se situe à côté du Stand de tir de St Georges en bout du Pont Butin et qui dispose d'un immense parking. C'est déjà un gros plus. L'accueil est fort sympathique par du personnel bien stylé. La carte va des mets de brasserie (choucroute, fondue et autres cochonnailles) à des spécialités de bon restaurant. Nous avons pris un filet de bœuf avec 3 cuissons différentes et les trois étaient exactes. La sauce béarnaise était faite maison mais manquait un peu de goût. Les mini-frites sont du lieu et excellentes. Auparavant, il y avait une salade de saison bien assaisonnée. Quant au dessert, on se régale. Le restaurant est plein de coins et de recoins et l'on arrive à être tranquilles si on veut un peut discuter. Une vraie bonne adresse. Bravo et merci!

  • Comme un bouchon | 18-Feb-11 |

    Comme un bouchon!
    Pas encore de commentaire, c'est un scandale! Alors on se lance! Visite du jeudi 18 février 2011. Accueil super sympa par une jolie serveuse et un garçon sympa. De suite sur la table des amuses-bouches puis un ballon de blanc. Bon, il n'y a pas de Chassselas, mais on est dans un resto lyonnais, donc on se la coince! C'est tout petit, c'est peu éclairé et faut avoir de bons yeux pour lire la carte qui est en fait un set de table. Le choix est immense. On commence par un bol de lentilles tièdes en vinaigrette au saucisson de Lyon, superbe! Al dente les lentilles, pas des cailloux, pas de la purée. Bravo! Puis on continue avec un poulet de l'Ain mijoté au vin rouge, impeccable avec un tas de légumes. On s'est fait un Châteauneuf de derrière les fagots, la classe! Et l'on termina par des cafés que le serveur nous a bien arrosés avec une gnole du coin très agréable. Puis on était en transport public, alors…. On n'a donc pas pris de dessert pour conserver la ligne, mais la liste est belle et variée et tout du maison sauf les fromages, bien évidemment.
    En résumé, je vous le dis, endroit magnifique, minuscule (30 places) nécessitant forcément la réservation, service impeccable et agréable et générosité des patrons en arrivant (amuse-bouche) et en partant (un petit coup). C'est devenu tellement rare qu'il faut le souligner. On passe donc une jolie soirée à Lyon sans y aller. Mais allez-y, vous verrez vous-mêmes! Quant aux tarifs, ça m'a semblé honnête, mais c'est pas moi qui payait.

  • L'hedoniste | 10-Feb-11 |

    Un hédoniste, c'est celui qui se réjouit du plaisir! Tout un programme pour un éternel raleur. Comme nous avions déjà fréquenté l'HEDONISTE, et promis d'y retourner, nous y fûmes à nouveau avec un autre convive pour avoir aussi un autre avis.
    L'accueil est toujours aussi cordial et figurez-vous qu'il y avait du Chasselas. La direction sait réagir aux avis des clients. La carte est magnifique, au propre comme au figuré, sans ratures ni crayonnage. Bravo! On a testé le menu. Une soupe de poissons maison, excellente avec le goût de poisson, pas trop. pas trop peu, des mini toasts maison et la rouille, qui aurait peut-être mérité d'être un peu plus relevée.
    Les filets de perche étaient du lac de Genève (Léman pour les Vaudois) et fort bien présentés, et servis avec des pommes vapeur ce qui nous change des éternelles frites alors que les médaillons de filet de bœuf alla plancha et sa sauce aux morilles (sans sable) étaient délicieux, et la cuisson correspondait exactement à la demande. Du grand art!
    Le tout se termina par un dessert, qui d'une île flottante exquise, l'ami d'un fondant au chocolat qui aurait pu être plus foncé selon son goût, mais les goûts et les couleurs…
    Une Clémence (meilleur Gamaret de Genève, encore une histoire de goût)) a fait l'affaire et nous reviendrons, sans commentaires la prochaine fois au risque de passer pour des collaborateurs de l'Hédoniste. Mais quand on aime, il faut le dire aux amis et quand on n'aime pas, aux patrons.
    Sachez encore que si vous surfez sur leur site avant de passer et sortez le mot de passe à l'arrivée, les cafés sont offerts et que le patron qui vient serrer les mains en fin de service nous a servi gratis pro Deo une petite grappa mentholée dont le souvenir demeura longtemps. Et pourtant le soussigné n'est pas fan de grappa, mais les goûts…

  • Le Dorian | 28-Jan-11 |

    Le Dorian à Genève, restaurant italien supérieur.
    On avait réservé, on était réservé. Arrivés à 19h15, la cohue, le Bronx, un bruit pas possible et du stress partout, la cantine à midi!. Visiblement, c'était jour de concert ou de théâtre et vu l'emplacement, les clients allaient souper avant. Heureusement, depuis 20h00, ça s'est calmé, sinon, c'eût été intenable. On va au restaurant pour avoir un peu la paix et discuter avec ses amis, non! Et c'était serré pire que dans un charter..
    Le stress passé, on fut bien servi par du personnel stylé, sympa et souriant. Pas de Chasselas genevois à l'apéro, il fallut transiter dur du Mont sur Rolle. Un restaurant de Genève qui n'a pas de Chasselas, c'est comme une brasserie sans bière. Saladines fraîches, variées et excellentes avec une sauce maison. Foie de volaille à la Vénitienne parfait et le collègue avait pris des rigatoni alla carbonara qui semblaient excellents. C'est vrai que 28 balles pour des pâtes, ça peut et ça doit être bon. Les mille-feuilles aux petits fruits sur la carte n'existaient pas, ils étaient aux marrons, donc on a renoncé. Ah encore un mot, on s'est fait une bouteille de Gamay pour CHF 68.00 (soixante huit francs). Il faut dire qu'il fait tellement sombre dans cet établissement que l'on ne se voit ni les mains ni la carte. Mais 68 balles pour du Gamay, fut-il noir et de chez Pellegrin (ou quelque chose comme ça), c'est un record, non.
    Bref, un italien pas mal, mais n'y allez pas un soir de Grand Théâtre ou de Conservatoire, c'est le désastre.

  • L'hedoniste | 13-Dec-10 |

    L'Hédoniste, c'est quoi ça?
    Depuis le temps qu'on en parle, nous y fûmes. Une fois trouvée la ruelle Micheli-du-Crest, on arrive dans un beau restaurant, à la lumière légèrement tamisée et on est accueilli sympathiquement par la patronne, sympathique. C'est déjà presque gagné. Un p'tit coup de blanc, tiens, il manque du Chasselas, m'enfin, il y en a d'autres, pas mal non plus. Le personnel est avenant, souriant et efficace. On se fait servir une fricassée à la Genevoise, une vraie, liée au sang, comme on n'en fait plus avec des pâtes fraîches excellentes. Le dos de cabillaud semblait excellente, lui aussi. L'endroit est calme, même s'il y a du monde et sur la fin, le patron, en personne, vient nous dire bonjour ce qui est rare de nos jours et prend le temps d'échanger quelques mots. Bien l'Hédoniste! A propos, un hédoniste, pour ceux qui ne le sauraient pas, c'est un épicurien pour la rue des Granges, et un jouisseur pour le tiers-état. Excellent restaurant avec en plus un Gamaret La Clémence de la Cave de Genève. Bravo et merci. On y retournera à coup sûr.

  • Charley's | 26-Nov-10 |

    Le Charley's
    Depuis le temps qu'on nous en parle, on a décidé d'y aller. On a donc réservé via leur site internet. On y arrive! On s'annonce en disant qu'on a réservé. Rien! Réponse: le patron n'est pas là alors on n'a pas Internet… L'endroit n'a rien de particulier et est plutôt sombre (difficile de lire la carte). En attendant on commande au verre deux Epesses. Réponse: on n'a plus d'Epesses! Ca commence à bien faire! Les louanges sur le tartare étant immenses qu'on s'en prend deux. Excellents! Mais pas préparés devant nous comme écrit sur les publicités. Les frites en revanche sont pas cuites. C'est pourtant pas difficile de faire des frites, non! Le rouge Magie Noire est parfait et pas trop cher. Quant au dessert, carpaccio d'ananas, c'est super aussi. En résumé; endroit pas terrible (un peu cantine), accueil qui pourrait être meilleur, tartare impeccable et le tout pas trop cher. On y retournera, mais l'été sur la terrasse qui paraît agréable. Merci!

  • La Fontaine | 13-Nov-10 |

    Café-Restaurant de la Fontaine à Sézenove
    Encore et toujours une excellente adresse. Belle réception sympathique, jolies salles, certes un peu bruyantes quand c'est plein et c'était plein de vendredi 12.11.10. Les noisettes de chevreuil étaient parfaites et la décoration et la garniture fort jolies et excellentes. Le Pinot noir 2009 vaut le détour et pour une fois, le prix n'est pas excessif. Quant à la tarte à la crème, on s'en relève la nuit. Fantastique. Bravo. Une bonne adresse que La Fontaine.

  • La maison rouge | 15-Oct-10 |

    La Maison Rouge des AcaciasOn ne peut pas la manquer, elle est vraiment rouge. C'est plein de coins et de recoins, de salles, de salons, des escaliers, du parquet qui craque et qui fait du bruit. C'est pas l'endroit pour passer inaperçu. On était placé à côté de la porte des WC, et comme il y avait 50 personnes à l'apéro prolongé dans le patio, je ne vous dis pas le défilé. Pas très agréable d'ailleurs.Ceci étant dit, on est gentiment reçu, les garçons sont classes et discrets et vus tous les recoins, on ne les voit pas beaucoup ni souvent. Une fois qu'on a reussi à lire la carte parce que la lumière est vraiment tamisée, et bu l'apéro (un petit blanc sarde qui change toutes les semaines), on peut commander.Bavette de veau (original) aux cèpes et petits légumes vraiment al dente avec une purée de pomme de terre maison et à l'ancienne (sans mixer). Très bon, original! Les desserts sont nombreux mais assez chers. Le Gamay venait de Fully (CHF 48.00 -wouahh- et bon) et il n'y avait pas de Gamaret de Genève (dommage)!La Maison rouge, c'est spécial, ça change, c'est un peu étrange, dommage que ça ne sont pas des fantômes qui vont aux toilettes. Mais ça vaut la peine d'aller voir.

  • La Huchette | 07-Oct-10 |

    La Huchette de Carouge, c'est pas mal. Les brochettes sont cuites selon les désirs du client au feu de bois. L'accueil n'est pas immensément chaleureux, mais on est accueilli. Le risotto qui accompagnait avait bonne allure et était correct. Le tout est un peu chero, mais. Un bon p'tit bistrot pour une petite faim.

  • Chez Nina | 23-Sep-10 |

    Chez Nina,on est retourné chez NINA pour contrôler l'évolution. Mes compagnons ont eu quelques peines à trouver mais ont tous été enchantés de la qualité de la réception, des vins, du service et des mets. (émincé de foie de veau aux nouilles fraîches, délicieux et tagliatelle à la vodka, super).
    Nina, c'est vraiment sympa! Un must. Bravo!

  • Les Tilleuls | 17-Sep-10 |

    Les Tilleuls à Genève.On a voulu aller voir la plus belle terrasse de Genève, mais vu les conditions météorologiques, elle n'était pas utilisée. Alors on s'est installés à l'intérieur. C'est joliment décoré et sobrement éclairé. L'accueil est chaleureux avec une brigade de garçons stylés, jeunes, en grande tenue noire et sympathiques. Le temps de se boire un apéro et voilà qu'on est déjà servis. Que ceux qui ont critiqué la lenteur reviennent voir. Des tranches de veau à la sauce citronnée, des pâtes maison al dente avec une salade dont la sauce est malheureusement industrielle, c'était fort bon. Les desserts sont nombreux mais pas très originaux. La carte des vins est riche, sauf en Genevois, deux seules bouteilles, sauf erreur en rouge, mais c'était bon. Avec le café, le lemoncello est vraiment offert et c'est un plus. En résumé, un bel italien qui tient parole et nous y retournerons pour voir la terrasse fleurie. Bravo!Il y a effectivement plusieurs sortes de vins genevois, mais comme il n'étaient pas sur la même page, nous ne les avons pas tous vus. (Errare humanum est) et le garçon ne nous a pas rendu attentifs suffisamment.

    la sauce à salade n'est pas industrielle comme indiquée par erreur aussi. (perseverare diabolicum). Peut-être n'y avons-nous pas porté suffisamment d'attention. Elle est faite dans la cuisine et le patron des Tilleuls m'en a même donné la recette personnellement.

    Alors lisez bien ces deux corrections svp et rendons à César ce qui est à César. Merci et désolé pour ce contre temps.

  • Trattoria dei Trulli | 02-Sep-10 |

    C'est un bon italien. La carte est fort variée. La terrasse est un peu bruyante sur le boulevard, mais il y en a une. Le service est rapide et les serveurs sont sympas. Un bon italien dans le quartier!

  • Luigia | 02-Sep-10 |

    La Fontana di Trevi
    C'est bien, c'est bien servi. C'est une belle grande carte, c'est bon. La terrasse est agréable et les serveurs sont dévoués. Une bonne adresse d'un bon italien!

  • Le Jardin des Iles | 21-Aug-10 |

    Le jardin des Iles est finalement un des meilleurs restaurants de la rive droite. C'est classe, C'est bien servi, c'est calme, la terrasse est agréable, les mets sont bons et les spécialités du jour, grandioses, comme les filets de perche ou les gambas alla plancha, par exemple. Qui plus est le personnel est stylé, poli, sympathique et les prix sont tout à fait corrects. Un joli endroit qu'il faut visiter. Bravo!

  • Le Soleil | 19-Aug-10 |

    Le Soleil à Satigny, c'est thai. C'est excellent. Il y a comme entrée une palette de toutes les spécialités thaies, excellent.
    Pour le reste, le choix est immense. Si vous prenez le riz avec des trucs dedans, ½ portion suffit, c'est immense. Bon vin local. Très bien bravo!

  • L'Osteria di Oreste | 19-Aug-10 |

    Le 33 c'est pas mal. La terrasse est très bruyante (avions et voitures). Le service est rapide. Les mets sont en ordre. Il ne faut pas être pressé pour payer. Un bon coin pour se dépanner.

  • Au Platane | 11-Aug-10 |

    C'est une belle terrasse, tranquille, et oui, ça existe. L'accueil est discret mais efficace. Les patrons sont au service et c'est fait dans les règles de l'ordre et de l'art. Il y a des vins genevois, même ouverts. Quelle classe! Le tartare est excellent et les roestis sont pas mal, servis dans une cassolette ultra chaude. Ils manquaient un peu de goût, à mon goût, précisément. La carte est vaste, très vaste. Dans la salle, il y a une exposition d'artistes peintres dont on peut même acheter les toiles. Un vrai musée. Bref, joli bistrot, sympa, bien tenu, même si la Ville n'a toujours pas installé le triphasé pour une cavette à vin. Le Platane vaut le détour! Qu'on se le dise!

  • Mi-Piace | 13-Jun-10 |

    Mi piace
    L'accueil est multiple. Il y a plus de serveurs que de clients. Le chasselas de l'apéro va bien. On ne sait pas qui commande dans cet établissement et s'il y a vraiment un patron. Dommage! Les filets de perches étaient bons, la piccata de veau au marsala excellente de même que les nouilles, fraîches. Les cafés glacés sont sublimes. Quant on vin, on commande du Gamaret de la Cave, il n'y en a pas. On prend alors du Gama

  • Chez les Drôles de Dames | 07-Jun-10 |

    Relais de Pierre Grand, alias Chez les drôles de dames.Nous y fûmes déjà plusieurs fois, mais suivant ses invités, on ne résiste pas au plaisir d'y retourner. Ce que nous fîmes. On y est allé pour les 3 drôles de dames et pour le cochonnet Momo, Bien, figurez-vous que les trois dames ne sont plus qu'une, la meilleure est restée bien évidemment et Momo se payait une "tourista" à ne pas mettre sa queue dehors. L'accueil est toujours aussi chaleureux (muets s'abstenir, car il faut de la répartie dans de restaurant sinon vous êtes perdus), la terrasse plutôt fermée et plutôt enfumée (dommage), mais l'endroit est toujours aussi charmant.Quant à la gastronomie, parlons-en! Les salades sont bonnes mais la sauce., semble-t-il, toujours industrielle! Le pavé de bœuf est copieux, attendri, les frites vraiment maison, les malakoffs semblaient excellents à mon petit-fils et les filets de perche qu'a pris un autre convive n'étaient pas les meilleurs qu'il n'avait jamais mangé. Un bon Gamaret/gamay du coin, des desserts plutôt glacés et plutôt exquis et une multiple tournée d'un p'tit punch maison de la patronne de la maison qui vous conduit droit au lit sans ne plus bouger.Bref, en résumé, je vous le dis, Chez les drôles de dames, c'est drôle, c'est différent, c'est sympa, surtout pas guindé et on a droit à la bise en sortant. Une garantie;: si on arrive de mauvais poil dans ce lieu, on en ressort tout guilleret. Bravo et mercIDAZ 060610

  • Les Gravines | 28-May-10 |

    Les GravinesUn restaurant italien avec une place de stationnement en pleine nature, un jardin spacieux et une salle avec des coins et des recoins. L'accueil est chaleureux, à l'italienne, quoi, même si le personnel n'est pas forcément italien. Une carte très variée, des pizze excellentes, des salades fraîches et avec une sauce maison, donc non industrielle. Le Montepulciano n'est pas le meilleur qui existe, mais par la suite on a transité sur une Dôle Chanteauvieux pas mal du tout. Bref, un coin sympa pour un moment de délices et de repos. Bravo! Ah, encore un mot, la carte n'a pas été corrigée par un membre de la Défense de la langue française, mais on arrive à la compèrendre malgrè les nombreuses fautes d'"ortaugrafe"…

  • La Huchette | 27-May-10 |

    La HuchetteRestaurant conventionnel de Carouge qui vaut le détour, ne serait-ce que pour ses brochettes grillées au feu de bois par-devant le client. On voulait du jambon à l'os, mais ça n'était plus la saison paraît-il bien que noté sur la carte. Une carte, ça se corrige, non! Bref, les brochettes étaient excellentes, cuites comme souhaitées avec un gratin de pomme de terre al dente et bien croustillant. Un régal. Pour le reste, l'accueil est sympathique, sans trop de chichi et le service est tranquille. Un bon resto qui vaut le détour! Bravo!qieus

  • Café Lamartine | 14-May-10 |

    Lamartine
    En fait c'est un café, donc ça n'est pas un restaurant. Mais ça pourrait l'être. L'accueil est relativement sympathique, mais c'est bruyant. La musique est diffusée fortement et on se demande bien pourquoi. Quand on va dans un tel restaurant, on n'y va pas pour de la musique, mais pour discuter, en tout cas le soir. Alors, les HP, on peut couper. Merci pour eux et pour nous. Bref, c'est peut-être espagnol. La salade est saucée industriellement et ça m'énerve. Pourquoi un restaurant n'arrive-t-il pas à faire sa sauce lui-même avec un peu d'huile, un peu de vinaigre et un peu de Maggi. Ces sauces industrielles, c'est de l'anti bouffe et ça n'a rien de personnalisé. Faites un effort, SVP! Le châteaubriand est fameux. Grillé et flambé à merveille, et la cuisson comme demandée ce qui est rare de nos jours. Les frites premières étaient bonnes, les secondes, pas cuites Dommage! Les légumes étaient de saison. Point barre. Le gamaret de Céligny n'était pas terrible, un peu piquant et il ne valait pas celui de la Cave de Genève. (Las Clémence). Il y a des efforts à faire là aussi. Les cafés étaient ok et le pousse-café (Limoncello) offert en ordre. Merci. Bref, avec un peu plus de confort, moins de bruit on pourrait passer d'un café à un restaurant de ville. Le patron vient du Raisin au Grand Saconnex. Il y a encore des réglages à faire. Mais, ça vaut la visite. Merci!

  • L'Escapade | 01-May-10 |

    D'abord il faut le trouver si l'on n'est pas du quartier. C'est d'ailleurs bizarre de trouver un resto ici. L'accueil est de classe. Une section de serveurs et serveuses tous en noir. Wouahh! L'apéro No 1 est offert de même qu'un amuse-bouche. Le cadre est assez classe sans être cosy ni trop décoré. Le menu plaisir se choisit à l'aide de la carte en prenant l'entrée, le principal, le fromage et le dessert que vous aimé. Le choix est large. La soupe de poisson est excellemment présentée, hélas trop salée. Le cuisinier devait être amoureux. Pour la suite, une triade de filet de bœuf décorée avec 3 sauces différentes de fort bon goût. La viande demandée bleue était plutôt bien cuite, mais les morceaux si petits que ça devait être difficile de faire mieux. L'autre convive a pris un menu provençal avec chaque fois un vin des Baux de Provence et n'a pas été déçu non plus. Le fromage (gruyère et confiture) était excellent et le mélange pas coutumier. Enfin, un dessert à l'orange à se relever la nuit. Les vins peuvent être servis au verre (quatre) et c'est chaque fois une bonne surprise. Ah, j'allais oublier, c'est cher. Mais quand c'est bon, on ne compte pas. Une excellente adresse. Dommage qu'elle figure dans l'assiette genevoise. Et encore, juste avant de partir, un petit pousse pour la route, offert. Wouahh!-

  • Luigia | 01-May-10 |

    Retourné, tellement bien. Service sympa et rapide. Choix extraordinaire. Tout est bon. Et qui plus est, les tarifs sont normaux. Un italien, toujours ouvert sauf le dimanche et où on vous trouve toujours une place. Vaut le détour.

  • Chez Nina | 24-Apr-10 |

    Ctte fois on a gouté les pizze. Trois différentes, trois contentements. La patronne est toujours aussi amène, courtoise et souriante. Même si c'est excentré pour d'aucuns, ça vaut le détour. Bravo Nina!

  • L'As de Pique | 06-Apr-10 |

    L'As de Pique
    C'est convivial. C'est sympa. Le personnel est joyeux. On est vite servi et la carte est variée. Un bon petit italien sur la rive gauche. Et les nouilles fraîches sont excellentes. Bravo!

  • Pizzeria Italia | 27-Mar-10 |

    L'arcade extérieure est minuscule, mais l'intérieur est immense. L'accueil est très sympathique et le personnel, même occupé, dit bonjour. C'est rare! La carte est vraiment italienne mais complète. Le tout est excellent et c'est servi avec gentillesse. Et qui plus est, il y a bien assez, même pour des gros mangeurs. Le choix des vins est complet aussi bien ouvert qu'en bouteille. On repart repu et satisfait. Un excellent italien. Bravo!

  • Il Destino | 17-Mar-10 |

    Il Destino, c'est une excellente pizzeria au bord de l'Arve à la rue de Carouge. Les peintures ont été refaites et c'est bien clair. L'accueil est agréable. Le personnel est efficace et le gérant ou serait-ce le patron sont sympathiques. Bon, c'est familial et le rire et/ou la plaisanterie sont omniprésents. Quant à la carte, elle est conséquente et tous les convives que nous étions semblaient être enchantés fut-ce au niveau des pâtes maisons et diverses ou des pizze fort nombreuses. Un joli établissement et il faut le souligner deux fois, dont les prix ne sont pas "encore" surfaits. Il y a autant de vins ouverts que fermés et ça mérite aussi d'être mentionné. Et que vive il Destino et faites-y un saut, ça en vaut la peine.

  • Au Vieux-Vernier | 02-Mar-10 |

    On y est allé. On a bien mangé. Le tartare était excellent et surtout épicé comme souhaité. La carte des vins est agréable. Les pommes frites étaient faites maison. Bonne soirée entre copains. A recommander ce d'autant que l'accueil fut sympathique.

  • Cittadella | 27-Feb-10 |

    La CittadellaJe n'aurai mis qu'un t à citadelle, mais en italien, il y en a deux, et oui! Mini restaurant (20 places maximum), bien caché en haut de la rue du Perron (c'est l'Everest pour un pulmonaire, On a avantage à réserver. C'est vraiment petit, les chaises sont petites, les tables sont ristrettes et si on est deux grands, on s'emmêle un peu les pinceaux. Pour faire du pied à une fille, ça doit être l'idéal, Accueil très chaleureux par deux serveurs compétents et gracieux. Petit amuse-bouche avec l'apéro. C'est assez sombre, donc la lecture de la carte est difficile, mais les garçons nous aident. Un seul défaut: la musique de fond, beaucoup, mais alors beaucoup trop forte et totalement inutile. On va au restaurant généralement pour discuter. Comme c'est déjà tout petit, c'est bruyant, alors la musique, ciao!Venons en en à la mangeaille. Super. Les pâtes sont vraiment fraîches et les papardelle dello chef, succulentes. Faut juste demander un couteau pour s'aider un peu sinon, bonjour la cravate! Au dessert, de l'italien genre tiramisu et glace, mais aussi un ananas en carpaccio au grand marnier ou serait-ce au maraschino à se relever la nuit.Excellent restaurant italien, avec des tas d'autres choses qu'il faudra découvrir. Bon, c'est pas donné, mais quand on est content, que c'est bon, ça passe! Bravo les chefs!

  • Luigia | 07-Feb-10 |

    C'est toujours un bon italien. Il y a toujours de la place. Les serveurs ne sont plus très jeunes mais sympathiques, compétents et aimables. La carte est à rallonges et tout est généralement bon. Une bonne idée quand on a l'idée de manger italien.bi

  • Café des Banques | 29-Jan-10 |

    C'est assez classe, mais assez froid. La lumière est tamisée à ne pas pouvoir lire la carte. L'accueil est cordial. La carte n'est pas très longue mais les prix sont assez élevés. Il n'y a pas de Chasselas pour l'apéritif et les vins genevois sont plutôt rares sur la carte des vins. On boit tout de même l'apéritif (pinot blanc de Dugerdil, par ailleurs excellent) et on passe à la commande. Osso buco pour l'un, tagliata au filet de bœuf pour l'autre. C'est bon! La galette de polenta est disposée sous l'osso buco ce qui fait qu'on ne la voit pas et qu'elle fond dans la sauce de la viande. Dommage, je l'aurais mise à côté de l'os. Le vin commandé (rouge) n'est toujours pas sur la table au moment du service et ça, c'est inacceptable. Il semble qu'il y ait un peu trop de serveurs qui s'occupent (ou pas) de notre table. En résumé, bonne table, chère, trop chère mais c'est le café des Banques.

  • café des philosophes | 21-Jan-10 |

    Bu un verre de blanc à l'apéro le 20.01.2010 à 1735h: CHF 9.80.
    Ca doit faire CHF 100.00 le litron.
    Jusqu'où ira-t-on trop loin?
    A préciser qu'il n'y avait pas un chat.
    A ce tarif là, on comprend!
    Dommage!

  • Chez Nina | 27-Nov-09 |

    L'accueil est toujours très chaleureux par une patronne des plus sympas et des plus jolies ce qui ne gâte rien. Les pâtes sont excellentes, servies dans une petite marmite pour qu'elles restent chaudes. On y est allé relativement tard et on a fait la fermeture, sans aucune remarque désagréable comme parfois ailleurs. C'est un peu cher, mais c'est bon. Un restaurant qui vaut le détour. Bravo!

  • Pizzeria Italia | 19-Nov-09 |

    C'est toujours aussi sympa au niveau de l'accueil. C'est encore mieux depuis qu'on y fume plus. Le personnel est très attentif et les mets sont délicieux. Un vrai bon italien. Bravo.

  • Brasserie Europraille | 12-Nov-09 |

    EUROPRAILLEQue voilà une merveilleuse brasserie avec des mets de brasserie comme il n'y en a plus à Genève. Bravo!
    L'accueil est convivial et on s'occupe bien du client. Un petit Chasselas bien frais comme apéritif. Que demande le peuple? Les viandes, osso-buco pour l'un et filet de bœuf pour l'autre, succulentes. Avec des nouilles fraîches et un gratin de pomme de terre. Quant aux desserts, n'en parlons plus. La carte est "hénaurme" et les babas au rhum aussi avec des petits fruits confits. Succulent! Quelle magnifique auberge que cet EUROPRAILLE! Il vous faut aller la découvrir le plus rapidement possible. Disons encore que la carte des vins est vaste et que les prix sont tout à fait corrects ce qui devient de plus en plus rares de nos jours. Quand on vous aura dit que c'est non-fumeur, ah oui, comme partout, vous saurez que c'était parfait. Merci et bravo!

  • Café du Commerce | 08-Nov-09 |

    C'est sympa. C'est un vieux bistrot. La petite salle derrière pour une trentain de personnes est super. Le patron est sympa et la chef serveuse aussi. La fondue esst bonne.
    Et c'est devenu non fumeur.
    C'est encore plus sympa que le voisin du Soleil.
    Bravo!
    A+

  • Omnibus | 28-Oct-09 |

    Un vieux bistrot bien sympa qui ne paie pas de mine quand on y entre mais qui est accueillant une fois qu'on y est dedans. Les gens qui nous reçoivent sont amènes. Il n'y a pas de fumée et c'est super. Bon, dans 15 jours il n'y en aura plus nulle part, de la fumée, mais c'est bien d'avoir été précurseur. Bravo!Avant la commande arrive, inattendu, un petit amuse-bouche bien rapicolant. Il y a du Chasselas de Genève pour l'apéritif, et ça aussi, c'est un plus. Le tartare est al dente ès épices, et au lieu des éternelles pommes frites, il y a des pommes rissolées au four et qui plus est une salade à la sauce maison. C'est tellement rare qu'il faut le souligner. La carte des vins est genevoise et c'est très bien ainsi. Pour le dessert, la tarte Tatin était faite maison. Elle aurait mérité d'être un peu plus chaude, la tarte, pas la Tatin. Bref, une excellente adresse dont la carte de visite se résume à un ancien billet de chemin de fer dans lequel le contrôleur faisait des petits trous. Ah, encore un détail bizarre, on nous met avec l'addition une carte de visite pour le Palais Mascotte. Ca peut prêter à confusion quand on nous fait les poches quand on rentre à la maison…Un omnibus, ça s'arrête partout si mes souvenirs sont exacts. Et bien, on y retournera au prochain arrêt…

  • Club Nautique de Versoix | 17-Sep-09 |

    Bien qu'il pleuvait, la situation est grandiose et la vue magnifique (du Jet d'Eau de Genève à la Pointe d'Yvoire). L'accueil est normal sans plus mais poli. On se décida pour les filets de perches, excellents avec une sauce maison. Les frites sont croustillantes et il y a même une petite salade mêlée en accompagnement dont la sauce nous a semblé être fait maison. C'est fameux, le tout. Le dessert composé de multiples crèmes brûlées est original, fort bon et à découvrir. En résumé, un excellent restaurant pour y passer un bon moment.Ah, juste un point bizarre! Sur la carte, il y a deux sortes de filets de perches: du lac de Genève à CHF 41.00 et étrangers à CHF 34.00. Juste pour voir, nous avons commandé: "et bien filets de perches, 3 x, SVP!"! Le garçon n'a rien dit et s'en est allé. Alors, on l'a rappelé et on lui a dit: "mais il y a 2 sortes de filets de perches?" Et le garçon de préciser; oui, des suisses à 41 et des allemands à 34. Alors on s'est décidé pour les Allemands!Et si on n'avait rien dit: quels filets aurions-nous eus et à quel prix?Procédure un peu bizarre, non. Quand vous commandez une pizza dans une trattoria, normalement on vous demande laquelle? Pourquoi ne nous demande-t-on quels filets on veut puisqu'il y en a deux sortes au restaurant du Club Nautique?Et qui nous aurait garanti que nous avions eu des filets suisses?Loin de nous de mettre l'honnêteté du patron en doute, mais dans pareil cas…Alors quand vous irez au CN de Versoix, précisez!

  • La table | 11-Sep-09 |

    Alors nous y fûmes à ce fameux "La Table" de Carouge. La façade est en rénovation si bien que l'accueil extérieur n'est pas très favorable. L'accueil dans le restaurant est meilleur, heureusement. Il n'y a pas de Chasselas pour l'apéro et ça, c'est un véritable scandale pour un restaurant de Carouge. Alors on nous refile du Viognier à CHF 7.00 le déci ce qui doit faire si je compte bien CHF 70.00 le litron. Est-ce du vol ou de l'escroquerie? On nous suggère pour l'entrée une cassolette de chanterelles. C'est fort bon, il est vrai, mais c'est fort payé aussi, CHF 22.00 par personne. Là aussi, par rapport au kilo, ça doit bien faire CHF 220.00. Le tartare était excellent et relativement bon marché, mais alors les 4 gambas pour CHF 44.00, ça fait aussi cher la gamba. C'était bon, certes, mais sans plus. Les cafés sont à CHF 4.00, certes avec 3 mini biscuits. Mais croyez-vous que la patronne ou la cheffe de rang aurait eu l'idée d'en offrir un. Que nenni! En résumé, bon restaurant mais beaucoup beaucoup trop cher. A force de vouloir forcer sur les prix, il n'y aura bientôt plus personne, ce d'autant qu'il n'y avait que 3 tables d'occupées ce soir là, 12.09.09. Si j'étais patron, je préférerais avoir un bistrot bien rempli et dans les normes des prix plutôt qu'un établissement à ¾ vide avec des prix surfaits. Mais peut-être que mon avis n'est pas celui de tout le monde.
    Alors La Table, peut-être une autre fois, quand le système financier aura changé. C'était bon, mais…

  • Chez Nina | 09-Sep-09 |

    C'est dans le nouvdau quartier Gardiol, juste en face de la Migros pour ceux qui auraient de la peine à trouver. Il y a des parkings en suffisance. L'accueil est fort chaleureux par une (la) patronne fort élégante, souriante, sympathique et avenante. J'arrête ici, sinon... Le restaurant en soi n'est pas terrible. Ca ressemble un peu à une trattoria qu'on trouverait à Florence dans la vieille ville. Il y a un plafond très très très haut perché et de la place perdue comme c'est pas permis, mais ça c'est un autre problème. Bref, on est reçu magnifiquement et la carte l'est aussi, magnifique. C'est un peu cher, mais quand c'est bon et qu'on aime, on ne compte pas. Raviolis farcis à la sauce safran, excellent. Une salade de tomates fraîches, avec une sauce maison, c'est rare. Ensuite des tagliatelles pour l'un, servies dans une petite soupière où le tout reste chaud, c'est super. L'autre à pris des crevettes sauf erreur qui avaient l'air parfaites. Les vins sont forcément italiens et bon, en tout cas celui lqu'on avait choisi (pur Merlot). Il n'y a pas de chasselas genevois pour l'apéro et ça c'est une faute grave! La carte des desserts ne nous a pas parue super, ça avait l'air industriel ou alors les desserts maison n'étaient pas explicités clairement. On aurait aimé voir la patronne nous offrir le café ou à défaut la grappa, mais ça n'a pas l'air d'être le genre de la maison. Disons encore que pour l'instant il y a une salle non-fumeurs et une salle enfumée, mais tout ça changera dans quelques jours, du moins espérons le. On peut aussi se tenir sur la grande terrasse qui semble jolie, mais ce soir là, il pleuvait, et oui! En résumé, je vous le dis, Chez Nina, c'est super, ça vaut le détour et le retour. Bon, le nom ne me plait pas, mais les goûts et les couleurs. Il me semble que Trattoria Gardiol ou La Trattoria du Pommier eût été plus avenant. Alors, à bientôt chez Nina. Vous ne serez pas déçus, je pense.

  • Café Gallay | 06-Aug-09 |

    Terrasse sur la rue assez sympa mais bruyante. Accueil correct. Pavé de boeuf aux chanterelles excellent. Bon restaurant qui mérite le détour. Bravo!

  • Buvette de Port Choiseul | 31-Jul-09 |

    C'est vraiment une buvette, mais c'est sympa.

  • La Gondola | 22-Jul-09 |

    Depuis le temps qu'on m'en parle, fallait bien y aller. C'est sympa. On est bien reçu. Bon, la terrasse sur le trottoir n'est pas terrible, m'enfin. Les pizzas sont excellentes et les penne à l'arrabiata assez piquentes. Bon petit bistrot italien.

  • A Tasca do Primo | 02-Jul-09 |

    Chez A Tasca do Primo qui doit vouloir dire la Taverve ne mon cousin si mes informations sont exactes, c'est assez rustique. L'accueil est gentiment fait par le patron et une serveuse esypathique. L'apéro se prend sur une terrasse rudimentaire bruyante et sise vis-à-vis d'une station d'essence donc avec des relents de pétrole. On s'en ira manger à l'intérieur. C'est assez original et bien aéré, et non fumeurs. Le vinho verde de l'apéritif est excellent, léger et pétillant. Les salades aux champignons ou aux poulpes sont attrayantes et fort bien servies. Etant dans un établissement complètement portuguais, on gouta au bacalhau à la crème servi dans une sorte de tagine. C'était bon sans plus, et bien servi en quantité. Du côté des desserts, c'est aussi tout du Portugal et ça avait l'air alléchant, mais le bacalhau assez bourratif avait fait son effet. Petite table qui donne l'impression d'être à Porto ou à Lisbonne.

  • le 3 Rive Gauche | 06-Jun-09 |

    Une fois qu'on est arrivé sur la colline, c'est bien de le trouver. Bel établissement, moderne, design, agréable. Jolie réception par des garçons sympas et bien intentionnés. On a pas trouvé de Chasselas pour se désaltérer, et ça, c'est bien dommage surtout que Mistral de la cave des Faunes de Dardagny en fait un très bon. Boire du pinot blanc à l'apéro, c'est pas le pied. Le chasselas est le seul vin blanc qui désaltère, il mériterait d'être sur la carte. Ensuite, on a choisi le tartare, excellent, bien présenté avec un cornet de frites (en porcelaine, le cornet, pas les frites) et du pain à l'ancienne toasté. Super bon. Il y avait aussi une salade avec de la roquette, super et une sauce au vinaigre balsamique maison, c'est rare!. Pour le dessert, en attendant la victoire de Federer, parce que le garçon qui a bien vu que nous étions intéressés nous communiquait les résultats au fur et à mesure, nous choisîmes une tarte mince aux pommes avec glace vanille au cognac. Excellent! Mais où donc était le cognac. Bref, Federer avait gagné. Merci pour les infos.
    On aurait souhaité voir une fois apparaître le patron pour autant qu'il y en ait un, ou un chef, mais que nenni. Dire bonjour aux clients pour voir à qui on a affaire, c'est sympa, non! C'est dommage aussi! Le Gamaret des Faunes était bon. La terrasse qui se situe au milieu de 2 rues n'est quant à elle pas terroche. Pour boire un coup, peut-être, mais pour manger, il y a mieux. Bref, joli établissement, belle carte, bonne nourriture, garçons impeccables, Le 3 Rive gauche, malgrè son nom un peu pompeux mérite le déplacement. Qu'on se le dise!

  • L'As de Pique | 11-May-09 |

    L'accueil est sympa, les patrons sont joyeux. La terrasse est agréable quoique bruyante surtout quand il y a des c. qui passent à moto à 100 kmh dans la rue limitée à 20. Le service est correct mais lent, très lent. Peut-etre était-ce parce que nous n'avions pas simplement pris une pizze. Les pavés de boeuf étaient succulents et cuits comme sollicités et les frites al dente. Les crevettes au risott n'avaient pas l'air mal, non plus!
    C'est une bonne adresse pour un dimanche soir, un des rares resturants du canton à être ouvert le dimanche soir. Bravo!

  • La Broche | 01-May-09 |

    C'est ayssez sympathique comme cadre. L'accueil est souriant, mais soudain il n'y a plus d'espace non-fumeur alors que ça avait été confirmé à la réservation. Pourquoi fume-t-on encore dans les restaurants genevosis? Pour l'apéro, pas de vin de Genève (Chasselas) non plus. Bizarre, non! On prendra donc du Viognier à 7 balles le déci. Le choix sur la carte est restreint. On prend le tartare, pas trop mal, mais pas vraiment assaisonné. Les frites sont excellentes. Un rouge espagnol pas mal est nécessaire car la carte des Genevois est restreinte aussi. En résumé, c'est pas trop mal, mais ça pourrait être mieux. Merci!

  • Auberge de Landecy | 25-Apr-09 |

    Quand on a été à l'Auberge de Landecy une fois, on y retourne plusieurs fois. Nouvelle visite hier soir. Cadre toujours super, réception classe, nourriture délectable. Les petites salades ont une sauce maison, bravo! Filet de cabillaud unilatéral = super. Tartare = excellent, Coeur de rumsteack = hors norme. Les desserts sont maison et le carpaccio d'ananas est un must. Les tarifs sont acceptables sauf peut-être pour le café sans caféine à cent sous!
    Une excellente adresse.

  • Echalotte | 14-Mar-09 |

    J'ai fréquenté ce resto assez souvent il y a quelques années et je n'y étais plus retourné. J'y suis allé vendredi 13.03.2009, le soir. C'est toujours le même patron ou le même gérant, un gars sympa avec des cheveux longs et des bésicles. Il est discret, peu bavard, mais grandement efficace. Quelle classe!. Le bistrot était plein et la séparation entre fumeurs et non est très bien faite. Ca aussi c'est un plus. Même le soir il y a un menu où l'on peut choisir parmi plusieurs entrées et plats du jour, et encore desserts, le tout pour CHF 40.00. C'est un excellent rapport qualité-prix. Quant à la nourriture, elle même, c'est très bon, bien présenté. Le boutefas vaudois était le meilleur du monde, tiède, pas gras, avec des lentilles et un gratin al dente. Bravo! Quant au dessert, une tourte glacée nougatine de derrière les congélateurs. Avec tout ça un Gamay de Peissy impeccable.
    L'échalotte, une adresse à retenir. On y va, on y retourne, et pas de soucis avec la note.
    Bravo et continuez ainsi!

  • Le p'tit Carougeois | 06-Mar-09 |

    Oui, nous y retournâmes puisqu'il parait que nous y étions déjà. Quand on arrive, on a l'imprerssion d'être accueilli par le patron dont la stature est énorme et ventripotente, mais par la suite, nous apprîmes qu'il ne s'agissait que d'un serveur, par ailleurs fort sympathique et efficace. Il a fallu un moment de distraction du serveur ventru pour q'une jolie dame s'approche enfin de notre table et il s'avéra qu'il s'agissait de la patronne ou plutôt de la femme du patron. Il parait que le patron n'est que devant les fourneaux, et comme il est soi-disant timide, il ne vient pas en salle. Quel dommage! On aurait aimé le féliciter et lui dire bonjour!
    Bref, tout ceci pour vous dire que le pavé de boeuf était excellent, et cuit comme demandé soit bleu et que l'autre pavé était de cheval mais tout aussi excellent et bleu. Un vrai plus! Les frites étaient impeccables. Une toute petite garniture sur l'assiette eût été un léger plus, comme par exemple deux haricots ou une moitié de tomate. Il y avait une petite entrée sous une forme de salede, bien apprêtée. Quant au dessert, la tarte au citron de mon convive sembla très bonne et mon baba au rhum était délicieux. Il manquait le rhum mais peut-être s'était-il évaporé depuis la création du baba. Au moment du café, la patronne ou ne serait-ce que la femme du patron est venue échanger quelques mots, mais elle ne réuissit point à faire venir son mari dans la salle, ne serait-ce que pour nous dire bonjour ou nous payer un second café. Dommage! Les traditions se perdent.
    Il n'en demeure pas moins que le p'tit Carougeois ewst une excellente adresse, même si la salle, qui a plus la forme d'un corridor que d'un carré pourrait être aménagée avec un peu plus de goût. Il est vrai qui'à Carouge, tous les établissements ont un peu la forme de corridor,n 'est-il point vrai, mais c'est la ville qui veut ça. M'enfin, il y avait tout de même une bougie sur la table. Le Gamaret La Clémence 2006 de la Cave de Genève était toujours aussi bon, quoique un peu frais, au début. Alors, chers futurs clients, allez au P'tit Carougeois, et demandez en arrivant le patron, juste pour lui dire bonjour, parce qu'après, il est invisible!! Il est vrai que son épouse est charmante, mais même si on aime bien les dames, on aimerait voir qui nous fait à manger. Pour terminer, le patron a peut-être une excuse puisqu'il s'appelle l'Ouvier. Si non e vero, e bien trovato!Allez, brave gens, fréquentez le P'tit Carougeois, c'est super! Ciao

  • Casa Italia | 23-Jan-09 |

    Après tous les commentaires négatifs, on était en droit d'appréhender notre visite. En fait, le restaurant fait un peu cantine, c'est vrai, mais c'est italien, c'est sympa. C'est non-fumeurs. Bravo! La serveuse était convenable. L'entrée, salade de roquette avec parmesan fut délicieuse. L'osso bucco quant à lui était trop cuit, mais alors vraiment trop cuit. Dommage! Ca n'est pourtant pas difficile de cuire à point pareille viande. Un bon vin sarde. Bref, une soirée relativement agréable dans un cadre un peu bruyant. Mais, c'est l'Italie! Non!

  • Chat-Botté | 14-Jan-09 |

    excellent ce fut, à l'exception du sable tant dans les morilles que dans les escargots. Dommage à ce niveau! A contrôler svp. Merci

  • Café de la Mairie | 17-Dec-08 |

    On y va et on y retourne. C'est classe, c'est sympa, c'est excellent, c'est non-fumeurs. Les garçons sont au point et souriants. et l'on y mange très bien. Que demande le peuple. Bravo et continuez!

  • Calabria | 24-Nov-08 |

    Ce restaurant n'existe plus et se nomme maintenant Pizzeria Calabria. Ca doit faire déjà belle lurette et si on ne s'est pas occupé du changement de nom, c'est assez grave. Bref, nous sommes allés au Calabria. Il y a un coin non-fumeurs ce qui est déjà un gros plus. Le blanc à l'apéro est honnête mais pas assez frais. On commande une bouteille de Chianti à CHF 55.00 et il n'y en a plus. Alors on demande du Beaujolais, mais il n'y en a plus non plus. Finalement on nous propose un autre Chianti, soi-disant Classico, encore plus cher à CHF 65.00 pour le prix de celui qui manque. Beau geste, mais si on n'a pas de Chianti dans un bistrot italien, aurons-nous des pâtes? Les tranches de porc à la milanese étaient bonnes et les tagliatelle fraîches aussi, mais les légumes venaient d'une boite quelconque. Dommage quand il y a tant de légumes frais sur le marché. Pour le reste, c'est assez sombre. Le garçon portugais se donne de la peine, mais le patron vient saluer à une table, mais pas à la nôtre. Ca fait assez discriminatoire, non! Bref, on a essayé, je ne pense pas qu'on y retournera, ou alors si c'est plein ailleurs! Et faites au moins un efforlt pour changer de nom! Ciao

  • Auberge de Landecy | 25-Sep-08 |

    L'endroit est superbe, plein de recoins et élégamment décoré. L'accueil est chaleureux si ce n'est la réceptionniste qui comptait la monnaie lorsque nous sommes arrivés. Elle pourrait le faire après notre départ. Un joli menu léger, bien présenté. Un garçon sympathique, discret et efficace. C'est rare les 3 à la fois. Un patron bonne franquette, rigolard et attentif. C'est rare aussi les 3 à la fois. Une carte des vins complète. Le vin au verre cependant, à CHF 5.50 le mini-déci, c'est joliment payé. M'enfin, quand on aime on ne compte plus. Bref, un très bel endroit qui mérite le détour.

  • café des philosophes | 19-Sep-08 |

    C'est assez classe, c'est assez sombre, c'est cosy. La réception est cordiale et ça n'est pas la place qui manque (jeudi soir).Les prix sont chers, mais le tartare est excellent, vraiment excellent, donc on en a pour son argent. La tarte Tatin au dessert n'était pas exceptionnelle et quasiment glacée, sauf le prix. Mais de plus en plus il y a lieu de constater qu'en matière de tarte Tatin, peu de restaurants régatent. Ces dames Tatin doivent se retourner dans leurs tombes chaque jour. La carte des vins est correcte et disons là que les prix sont normaux. Bref, il faut aller aux Philosophes pour son tartare.

  • Les Gravines | 28-Aug-08 |

    Bon restaurant, belle terrasse très bruyante. La salede mêlée est excellente. La piccata milanaise est un vrai régal, les nouilles fraîches sont al dente et succulentes.En revanche, la tarte Tatin, c'est la nuit totale. On m'a servi une espèce de purée de pommes sur une pâte pas cuite, vraiment inmangeable.
    Je m'inscris pour venir vous en faire une. La tarte Tatin, c'est de la gastronomie. Il ne faut pas appeler tarte Tatin n'importe quoi. Dommage.
    Comme j'avais rouspété, les cafés ont été offerts ce qui prouve bien que le cuistot ou le patron ne devaient pas être fiers d'eux ès matière tarte Tatin.
    A+
    Ciao

  • Pizzeria de la Place | 15-Aug-08 |

    C'est sympa, c'est bon, c'est bien servi et les pizze sont excellentes. Bravo! En ce moment, c'est un peu caché par les travaux à Meyrin, mais si on veut vraiment, on trouve.

  • Le Jardin des Iles | 01-Aug-08 |

    Au risque de se répéter, mais si le harcèlement est positif, pourquoi pas, le Jardin des Iles est vraiment un excellent restaurant. Ca va vite, c'est bon, la terrasse est magnifique et c'est calme. Chaque fois que j'amène de nouveaux clients, ils sont enchantés. Bravo et merci!

  • Café du Marché | 07-Jul-08 |

    Bien comme d'habitude. Et cette fois sans fumée, c'est vraiment sympa. Le dimanche soir, il n'y a que 3 plats procoposés, mais variés et ça satisfait tout le monde. Mieux vaut 3 choix qu'un resto fermé comme un peu près tous dans le quartier. Un peu d'attente, mais on n'est pas pressé le dimanche soir. Sympa, bravo!

  • Chez les Drôles de Dames | 02-Jul-08 |

    Ce resto a trois noms. Difficile à trouver la 1ère fois. Ces dames sont bizarres, mais sympa, comme le cochon Momo qui vadrouille entre les tables et vient dire bonjour sans ennuyer les clients. Accueil plus que super. Service impeccable. La salade me semblaitgindustrielle, quoique. Les petites chips maison avec l'apéro sont sublimes. et le tartare avait du goût, mais pas assez bien que demandé moyen, mais on peut le corriger par la suite. Les frites premières excellentes, les suivantes un peu tardives et moins bonnes. La tarte aux noix maison = un régal. Le café est offert et les vins sont goulayants. OPn ne pouvait pas vraiment payer avec les machines (VISA/MC et autres) suite à une panne qui semble durer depuis plusieurs jours. Heureusement que le cash était présent sinon on fait la vaisselle. Un resto, un troquet sympa qui mérite le détour. Bon faut pas y aller avec la Reine d'Angleterre, mais avec des amis sympas, c'eswt super. Bravo les drôles de dames. Bien! Ciao

  • Luigia | 02-Jul-08 |

    La Fontana di Trevi, c'est toujours aussi bien. La terrasse est sublime. T'arrives à 2230h, t'es servi comme à 1130h. Le personnel est vieux mais sympa. La nourriture est excellente et les tagliatelle aux chanterelles méritent le détour. Bravo. Un excellenr resto à Genève.
    m

  • Café de la Mairie | 25-May-08 |

    C'est un magnifique restaurant. L'entrée se fait par la cuisine et c'est bon signe. Qui plus est, il y a une salle non-fumeur et c'est super. Vive le 1er juillet, tout sera non-fumeur. L'accueil est cordial et souriant, Les garçons tout de noir vétus sont très serviables. Venons-en aux mets. Petite salade mêlée verte extra avec une sauce maison. Frites fraîches maison et pièce de boeuf avec une sauce aux champignons impeccables. Quant au dessert, un carpaccio d'ananas, on se relèverait la nuit. Le Café de la Mairie, c'est vraiment une adresse dont il faut profiter. Bravo à tous! Et le truc du café offert, ça fonctionne! Merci! PS: il ne semble pas y avoir de problème de stationnement de voitures. Encore un +.

  • Auberge de Landecy | 23-Mar-08 |

    Ca fait + de 40 ans que je passe devant ce restaurant et n'y suis jamais allé jusqu'à hier soir. Enfin serions-nous tentés de dire et dommage d'avoir attendu si longtemps! La réservation se fait par téléphone d'une manière unilatérale ce qui fait que l'on n'est jamais sûr d'y trouver une place jusqu'à ce qu'on y arrive. M'enfin, ça a joué et le chef avait rappelé. Une fois l'entrée trouvée car il doit y en avoir au moins 3 dont 2 sont fermées, l'accueil est rapide et chaleureux. Le restaurant est splendide, composé de deux salles. La plus belle est réservée aux fumeurs, mais la salle non-fumeur n'est pas mal non plus. De toute façon, depuis le 1er juillet, la question ne se posera plus.Après un apéritif rapidement servi, ce fut le tour d'un bottillon d'asperges vertes, cuites al dente et agrémentées d'une vinaigrette qui aurait pu être un tout petit peu plus forte. L'assiette de roquette aux copeaux de parmesan n'est pas mal non plus. En principal, nous avons pris des filets de rouget, cuits comme il faut avec une purée d'aubergine et des pommes rôties. Très très bon. Le tout aurait pu être plus chaud, de même que l'assiette. Panique au dessert, des deux crèmes brûlées à la fraise proposées, il n'en restait qu'une que nous dûmes nous partager. Mais elle était bonne quoique la couleur ne soit pas très jolie par rapport à la crème brûlée nature. Pour se faire pardonner, un café fut offert. Le tout fut arrosé d'un Gamanote léger mais agréable.Bref, l'Auberge de Landecy vaut le détour. C'est joli, sympa, bon, serviable. Quant aux prix, ils sont assez élevés, mais il est vrai que de nos jours, rien n'est gratuit, et quand on aime, on ne compte pas. Bravo donc à l'Auberge de Landecy. J'y retournerai à coup sûr.

  • Château de Penthes | 13-Feb-08 |

    Bel endroit, belles salles, bon service, bonne réception, bonne nourriture, bon parking. Très bien le Cent Suisses. Bravo!

  • La Mère Royaume | 07-Feb-08 |

    Puisqu'il faut un premier, je serai celui-là. L'endroit est sympathique, certainement très ancien, bien agencé avec lumière tamisée et tamisable, fauteuils en cuir et salle non-fumeurs. Tout commence donc très bien. L'accueil est sympathique par un gérant/patron/chef de rang avenant. La serveuse est adorable et très jolie, surtout quand elle sourit, ce qui ne gâte rien. Le coq au vin est excellent, servi dans des cassottons de fonte. Bref, tout est parfait ou presque. Nous avons renoncé aux desserts, le choix n'étant pas vraiment très large et rien ne nous plaisait. Nous nous sommes donc vengés sur le Calvados en lieu et place. Et c'est là que la chatte a eu mal aux pattes, CHF 14.00 les 25 cl ce qui doit faire si le compte est bon CHF 560.00 le litre. On nous dira certes qu'il y a les verres,le service, la vaisselle, les sous-verres, etc. etc., mais ça fait quand même un peu cher, non! D'ailleurs le patron/gérant/chef de rang a dû s'en rendre compte puisqu'il nous en a offert 2. A ce prix, c'était la moindre des choses. En résumé, c'est très bien la Mère Royaume, mais il faut avoir le porte-monnaie bien attaché. On y retournera donc mais pas trop souvent ou alors sans Calvados! Voilà, il fallait un premier, je me suis lancé. Le suivant ne sera que deuxième.

  • Les Fourneaux du Manège | 25-Jan-08 |

    La propriété est monumentale comme le parking, d'ailleurs. L'accueil est cordial. Bizarrement, on monte au 1er étage. On est seul, il est 1930h. Petit salon, super. Apéro, on discute bien et calmement. Le serveur est très classe et sympathique. On commande. Féra meunière = un délice avec un petit beurre relevé. Des frites croustillantes et bien dorées après une petite salade à la sauce maison. Les deux légumes en purée sont également très bine présentés. Mais, car il y a un mais, soudain, c'est l'envahissement. 20 autres personnes arrivent et à partir de ce moment là, on ne s'entend plus. Dommage. Le sol est en bois et il n'y a ni plantes vertes ni protections pouvant atténuer le bruit et pourtant les tables sont espacées. Mais ça résonne terriblement! Alors on ne prend pas de dessert à cause du bruit, juste 2 cafés et on s'en va. Quel silence dans le jardin et le parking. On essayera à nouveau en été, sur la terrase, là, les bruits sont atténués. Mais ceci étant dit, c'est un excellent restaurant qui mérite le détour. Merci!

  • Le Jardin des Iles | 17-Jan-08 |

    Apparemment les clients de ce restaurant sont satisfaits, comme moi, c'est toujours impeccable. Bravo! Continuez. Merci!

  • le Nid'poule | 22-Dec-07 |

    Le cadre est magnifique, l'accueil est cordial, la nourriture est excellente, le patron est jovial et causant, les vins sont à des prix corrects. Quel bel endroit. Bravo!

  • Luigia | 21-Dec-07 |

    C'est toujours aussi bien. C'est ultra rapide comme service. La patronne est dévouée et sympa. Il y a un coin non-fumeurs. Bravo! Le plat du jour (2 ou 3 à choix) sont parfaits. Ca vaut toujours le détour!

  • Les Gravines | 23-Nov-07 |

    Il y a un immense parking. C'est déjà un plus. L'accueil est cordial même si la réservation avait foiré. On n'a pas pris la chasse, dommage! Ca avait l'air succulent! Le pavé de boeuf était cuit comme demandé, ce qui est assez rare de nos jours. Les frites étaient correctes. La sauce aux morilles avait du goût mais peu de morilles. Une belle et bonne auberge aux portes de Genève. On y retournera pour la chasse!

  • La Ruota | 23-Nov-07 |

    L'accueil est cordial. Il y a une grande partie non-fumeurs. C'est un véritable +. La salade mêlée est copieuse et appétissante. Les tagliatelle al limon (au citron) sont excellentes. Ca change vraiment des traditionnelles tomates. La tarte aux pommes était succulente. Que demande le peuple? Un excellent italien! Bravo! A recommander vivement!

  • Le Jardin des Iles | 21-Nov-07 |

    Le jardin des Iles, c'est toujours aussi bien. L'accueil est fort sympa, les serveurs sont les mêmes depuis l'ouverture. Ca va relativement vite et c'est toujours bon. Qui plus est, le choix est varié.Tous les amis que je conduis dans cet établissement sont contents, c'est dire! Quant au choix des desserts, c'est monstrueux, même si les babas au rhum de derrière les fagots faisaient défaut ce jour là!

  • Restaurant du Village | 21-Nov-07 |

    C'est tout petit et c'est non-fumeur. C'est déjà deux bonnes choses. L'accueil n'était pas terrible, le garçon était un peu stressé à 1145h ou alors était-il en train de manger et on l'a dérangé. Par la suite, ça s'est amélioré. Le plat (menu du jour) était très bon avec un potage aux lentilles et aux crevettes, excellent! La bavette qui suivait ne supportait pas très bien le couteau ou alors était-ce le couteau qui ne supportait pas la bavette. En bref, ça veut dire que c'était excellent mais un peu coriace. Quant au dessert, succulent. Un feuilleté chaud avec un peu de sorbet, vraiment très bien. Finalement le Bordeaux du patron était tout à fait à la hauteur. Bonne adresse. Bravo et merci!

  • Le Jardin des Iles | 12-Sep-07 |

    La terrasse est toujours aussi agréable. L'accueil est correct et le service toujours amène, même si ça semble ne pas être toujours le cas. Les tagliatelle aux chanterelles en revanche n'étaient pas terribles. Les chanterelles semblaient sortir d'une boîte plutôt que d'une forêt, et les pâtes avaient dépassé le "al dente" de plusieurs minutes. Quant à la salade, elle bénéficie toujours d'une sauce industrielle ce qui est absolument inacceptable de nos jours. Si un cuisinier ne sait pas faire une sauce à salade maison, il devrait lorgner dans une autre profession. Le mille-feuilles était en revanche excellent. Le jardin esd Iles est un très bon restaurant mais doit faire attention à garder son rang.

  • Le Mandement | 18-Jul-07 |

    La terrasse est toujours aussi sympa. La réception est correcte, même si on est en avance. Les frites en allumettes sont croustillantes, l'entrecôte garnie à souhait et cuite comme demandé. Et la salade servie avant était excellente avec une sauce maison. Le dessert au chocolat était correct aussi. Un bon restaurant de campagne qui vaut le détour.

  • Le Signal - Chez Mijo | 18-Jul-07 |

    Imaginez-vous en 2007 un restaurant où l'on ne peut pas payer avec une carte de crédit? Ben, c'est au Signal de Bernex! Et oui, il y a toujours des commerçants qui vivent au siècle passé. Les terrasses sont sympa, mais plus bruyantes, tu meurs. En effet, une petite route qui monte est à 2 m des terrasses et les camions, tracteurs, livreurs, moto, balayeuses défilent à qui mieux mieux. Epouvantable! Les porteurs d'appareils auditifs ont intérêt à déclencher. Le service est sympa. Le passage obligé par la cuisine est impressionnant. Le plat du jour bien servi, les vins corrects. Donc c'est pas mal. Mais faut passer à la banque avant de manger et quand vous avez fini, le patron repasse à la banque pour y déposer votre fric. Plus incohérent, ça n'existe pas! C'est pire que rétro. Dommage! M'enfin, si on est fauché, on va ailleurs et on paiera plus tard.

  • Auberge de Choully | 14-Jun-07 |

    Belle auberge de campagne. Magnifique terrasse bien ombragée. Rien que pour le platane central, ça vaut le déplacement. L'accueil n'est pas très très chaleureux. e patron dit bonjour et ça s'arrête là.Mais disons qu'il est avant toutl cuisinier. La plat du jour est tout à fait correct, avec petite salade comme entrée et dessert. Les vins du terroir sont excellents. Vaut le détour rien que pour la terrasse. Bravo!

  • Au Renfort | 13-Jun-07 |

    On est bien accueilli. On y mange pas trop mal. Mais une fois qu'on est servi, on ne s'occupe plus vraiment de nous!

  • l'etna | 31-May-07 |

    A l'Etna, le patron est sympa. Le service est agréable et les serveurs aimables. On vous accueille avec des amuses-gueules genre pizza et accra. C'est super. Les antipasti sont vraiment biens et les pâtes al dente avec des compositions qui sortent de l'ordinaire. Une bien bonne adresse qui sera super lorsqu'il y aura interdiction de fumer dans le resto. Quand les tables sont si proches les unes des autres et qu'un c. qui vient d'arriver s'allume une clope pendant que vous dégustez des vongoles, ça donne envie de f. le camp. Puisqu'en Italie, c'est interdit de fumer dans les établissements publics, pourquoi l'ETNA ne l'appliquerait-elle pas à son restaurant? Il y a déjà l'Etna qui fume en Sicile, ça devrait suffire, non!

  • Gabrien | 18-May-07 |

    Gabrien, c'était plein! (soir de l'Ascension 2007) Gabrien, c'est bien! Gabrien, on y revient! Comme promis, ça valait le détour et le retour. Patron sympa et toujours accueillant. Dommage qu'il disparaisse ensuite à la cuisine jusqu'à point d'heure. Mais il a trouvé le temps de nous apporter une petite salade verte fraîche, sauce maison avec un foie gras pas piqué des hannetons. Quelle surprise. Merci et bravo! Les penne aux gambas sont "first class". Aux dires des convives, le magret était aussi excellent! Le syrah un peu rêche en bouche, mais le prix est correct. Les serveurs(ses) font bien leur travail. Il ne faut pas être pressé, mais comme on avait dit au début qu'on avait le temps, il n'y a rien à redire. Arrivés les premiers, partis les derniers! C'est vraiment une bonne adresse que Gabrien à Carouge. Au revoir!

  • Luigia | 17-May-07 |

    C'est bien, c'est rapide, c'est correct, c'est bon, c'est pas trop cher, c'est une belle adresse.

  • Le Jardin des Iles | 08-May-07 |

    C'est non fumeurs. BRAVO! C'est sympa. Le personnel est amène. Il y a presque toujours de la place. Les prix sont corrects. C'est calme. La terrasse est agréable. Une excellente adresse.

  • Les Voyageurs | 19-Apr-07 |

    Bon resto français dans ce quartier lugubre de la gare des Eaux-Vives. On vient pour se détendre du stress de la journée et on nous stresse toute la soirée. Dommage. Le personnel est pressé de passer commande, d'apporter les mets. Ca va tellement vite que l'on pourrait faire apéro,bouffe, dessert, café en 20 minutes.Il nous a fallu dire au moins 3 fois qu'on avait le temps. Au niveau rapidité, ils doivent battre McDo. Ceci mis à part, c'est bon, c'est varié, c'est sympa. Le personnel était exclusivement féminin ce qui ne gate rien. Bonne adresse, et surtout si vous avez un train ou un tram à prendre, vous n'allez pas le râter.

  • Le Jardin des Iles | 14-Mar-07 |

    C'est vraiment un des restaurants les plus sympa de la rive droite. L'endroit est clair, discret, joli. Le personne qui est le même depuis très longtemps (et c'est bon signe) est super efficace, sympa aussi, jovial et au point.La norriture est excellente. Les prix sont corrects. Le risotto aux bolets était succulent. Et il ne faut pas croire qu'il n'y a que des vieux, bien au contraire. Puisque j'y étais!
    Ca vaut vraiment le détour. Bravo et continuez ce d'autant que le choix de la carte est très vaste.

  • La Huchette | 01-Mar-07 |

    Ah si la patronne savait sourire, que ça serait sympa. L'accueil était plutôt mince. Il a fallu attendre une bonne dizaine de minutes jusqu'à ce que la patronne daigne enfin nous servir un verre de blanc comme apéritif. Le cadre est joli, beau petit bistrot. La viande grillée au feu de bois était comme demandée. Les nouilles manquainetn de sel, mais c'est pas grave, on peut en rajouter. La salade verte était en ordre, même la sauce semblait ne pas être industrielle. Bon, ça fumait de tous les côtés, et c'est vraiment dommage, attendu qu'il y a en fait, si j'ai bien vu, deux salles, qu'une ne soit pas non fumeurs. Il est vrai que d'ici la fin 2007, il sera vraisemblablement interdit de fumer dans les établissements publics. Quelle saloperie cette fumée dans tous les bistrots genevois. Je rêve d'Irlande, d'Italie et du Tessin à chaque fois que je vais manger dehors...Ouf!. Quelle réjouissance. Comme la patronne avait de la peine avec la prise de la commande, le pavé à la moutarde s'est transformé en pavé avec la sauce du chef. Sur notre réclamation, nous fîmes un troc. On accepte le pavé tel quel, mais les cafés sont offerts, ce qui fut fait., toujours sans sourire. Et oui, un sourire, ça coûte cher!
    Pour payer, faut attendre pas mal.
    En résumé, c'est sympa, c'est joli, c'est bon, mais que ça pourrait être plus marrant si le personnel savait sourire, juste sourire, ne parlons pas du rire.
    A recommander malgré tout. Peut-être qu'un jour, le personnel sourira... Tous les espoirs sont permis.

  • Luigia | 15-Feb-07 |

    Très bon restaurant de quartier. Les raviolis aux champignons sont vraiment délicieux. La salade comme entrée est italienne à souhait. Seule la sauce industrielle pourrait être maison. Les garçons fidèles depuis 50 ans sont très serviables malgrè leurs âges respectueux, et cette fidélité mérite d'être récompensée. Qui plus est, l'ensemble du personnel est très poli. Et en plus, il y a un secteur non fumeurs, bien séparé du restant du restaurant. Un endroit sympa où l'on est bien servi et où l'on mange bien. Bravo!

  • Auberge Communale de Meyrin | 09-Feb-07 |

    C'est froid, c'est pas mauvais, c'est épouvantablement cher et le choix n'est pas terrible. Qui plus est la discrimination entre restaurant et bistrot n'est pas acceptable. Un bon côté, le restaurant est non fumeurs. Le service est attentionné. A l'entrée il y a une ardoise avec plat du jour "moules". Une fois installé au restaurant, on nous ditl que le plat du jour n'est pas servi en salle mais uniquement au bistrot. C'est pas sympa!

  • Pizzeria Italia | 26-Jan-07 |

    Bon, c'est assez grand, il y a beaucoup de monde, ca flotte un peu au niveau du service. On était deux à prendre des pâtes différentes, il est vrai, mais on n'a pas été servis ensemble. La sauce à salade est industrielle ce qui est décevant dans un resto italien. Le vin (sicilien) était excellent, mais bien payé. Les pâtes étaient bonnes, mais plus de vingt balles pour des penne à la tomate, ça en met du bénéfice dans la poche!En résumé, c'est pas mal, mais c'est pas vraiment la grande classe. Qui plus est, il n'y a pas de coin non-fumeurs, et ça c'est vraiment en retard quand on sait qu'en Italie, 'cest interdit de fumer depuis belle lurette!

  • Au Raisin | 28-Dec-06 |

    L'accueil est chaleureux. C'est enfumé d'une part par la cuisine et les charbonnades et d'autre part par les fumeurs. Quand on en ressort, on suspend ses habits sur le balcon pendant 48 heures. Le service est extrêmement rapide, trop rapide. La sauce à salade est industrielle et tellement abondante que l'on ne voit plus la salade. Les filets de perche étaient bons, le Chasselas bien frais et les frites passables (pas assez cuites à mon goût). Bref, c'est pas mal mais faudrait séparer les fumeurs, les charbonnadeurs et les non fumeurs. Tout un programme. Mais le patron et les serveurs/serveuses sont sympas.

  • La Follia | 15-Dec-06 |

    Il y a un coin non-fumeurs ce qui est déjà une excellente chose. Plus italien que le patron, tu meurs. Le serveur s'appelle Mohammed, ça, ça fait moins italien. Le cuisinier qui montre le bout de son nez de temps en temps a l'air sympa aussi. La salade est servie avec une sauce artisanale, bravo! Les pâtes étaient al dente et les escalopes de veau succulentes. On n'a pas pris de dessert, mais deux cafés dont le 2ème était offert par il padrone! Un bon resto italien surchargé de décorations, mais finalement, c'est ça un restaurant italien. Bon, c'est pas donné, mais quand on aime, on ne compte pas. A revisiter de temps à autre!

  • Café Papon | 12-Dec-06 |

    Comme c'est sympa, j'y suis retourné. Avec 38 personnes, qui plus est. On était dans la grotte et personne ne fumait. Donc, c'était déjà formidable, rien que pour ça. La société avec qui j'étais a beaucoup aimé, la chef serveuse, aussi. C'était une des rares fois où personne ne fumait. Un exploit. Non, espérons-le très prochainement une obligation. Bref, c'était super. L'entrée, c'était un feuilleté de longeole sur nid de mâche avec pomme chaude, un délice. Par la suite, un gratin dauphinois, bien cuit, au goût de gratin avec un jambon braisé tout aussi excellent. Le dessert, une vraie salade de fruit, avec des vrais fruits qui n'avaient pas trainé des années dans des boîtes. Un régal. Qui plus est, le prix des vins est tout à fait correct. Le Café Papon, c'est vraiment super, à part la fumée. On reviendra! Ciao A+

  • Bagatelle | 07-Dec-06 |

    C'est cosy, c'est sympa, c'est bon, les serveurs sont sympa aussi et la nourriture (plat du jour) impeccable pour le prix. Que demande le peuple? Et il y a même un grand coin non-fumeur!

  • Les Amis | 23-Nov-06 |

    Retourner au Café des Amis, c'est comme revoir une amie. Ca fait du bien! C'est vraiment un endroit charmant, sympathique et sans chichi. La serveuse, en plus d'être jolie est efficace et amiable. L'entrecôte est vraiment impeccable et la cuisson exactement comme demandée, ce qui n'est pas évident surtout si on est nombreux. Des frites frâiches bien croustillantes, c'est rare aussi! Quant au choix des vins, il est immense. Pas besoin de chercher de l'Africain du Sud, il y a assez de choix dans la plus grande région viti-vinicole de Suisse. Bravo le Café des Amis. Il porte vraiment bien son nom. On se réjouit déjà d'y retourner.

  • Les Palettes | 17-Nov-06 |

    Il y a un coin non-fumeurs. C'est déjà presque gagné. L'accueil tant lors de la réservation que le jour même fut sympa. Le personnel est charmant, attentionné et serviable. La patronne vient dire bonsoir et circulen entre les tables. C'est aussi un plus. Bon la sauce à salade est industrielle, mais ça passe tout juste. Le pavé de cerf est sublime, les accompagnements aussi. Les pommes allumettes sont de toute grande qualité et bien dorées. Le choix de dessert du chariot est immense et l'alcool du colonel était bien présent. La carte des vins est complète, mais c'est un peu cher. 50 balles pour un gamaret qu'on achète à 12 francs, ça fait plus de 4 fois la mise. Un endroit très sympa à recommander. Bravo!

  • La Bourse | 27-Oct-06 |

    La bourse ou la vie? La vie parce qu'il y a une salle entière non-fumeur. Bravo! Encore quelques mois et tous les restaurants de Genève seront enfin non fumeurs. La bourse parce que les vins coûtent trop chers, beaucoup trop chers. Un gamaret que le patron paie en cave CHF 11.00 et qu'il revend à CHF 50.00, c'est du vol pur et simple. 2 à 3 fois le prix d'achat, d'accord, mais 5 fois, c'est dég.
    Ceci dit, l'entrecôte est bonne, les frites excellentes, la sauce à salade industrielle. Comment un cuisinier peut-il de nos jours se contenter d'une sauce achetée par 100 litres chez Aligro alors que n'importe qui est capable d'en faire une meilleure? Le personnel est sympa. L'échanson(ne) verse sur la nappe blanche et toute la soirée, on n'a d'yeux que pour les taches. Dommage. La carte est vraiment consistante. La salle non fumeur est bruyante, surtout si un bébé casse les pieds de par ses pleurs de toute l'assemblée. Il est vrai que comme disait St Ex, on a tous d'abord été des enfants, mais très peu s'en souviennent. Faudrait-il aussi une salle pour enfants crieurs? En résumé, la Bourse à Carouge, c'est pas mal, mais ça pourrait encore être beaucoup mieux. A+ Ciao

  • Auberge de Compesières | 25-Oct-06 |

    Le resto est sympa et la terrasse agréable. On est bien accueilli. Le plat du jour est tout à fait convenable. Il y a même un potage en l'occurrence aux courges, excellent. C'est un endroit agréable que l'on ne peut que recommander. Bravo!

  • Café Papon | 19-Oct-06 |

    C'est classe! Le personnel est super. C'est très très bruyant. Il manque un coin non fumeurs ou alors ça n'a pas été proposé. Le choix des mets est assez restreints, mais c'est bon quoique le foie de veau était un peu trop cuit à mon goût. La sauce à salade purrait être faite maison, ça serait un plus! C'est assez cher, mais la classe, ça se paye. En résumé, c'est sympa!

  • La Maloca | 06-Oct-06 |

    Information gastronomique
    C'est environ vis à vis de Chirat à Carouge, dans cette grande maison de pierres grises où il y a un magasin de sport. C'est au premier étage. Ca paie pas de mine de l'extérieur, on se demande même si c'est bien là et où on va? Il y a un parking devant, mais il a l'air d'être souvent complet.Il y a alors une magnifique grande salle exactement comme les restaurants d'Amérique du sud avec des tas de trucs suspendus, des nappes à carreaux rouges et un éclairage plutôt de bas fonds.On est accueilli par les hôtes du lieu. C'est ouvert tous les jours, je crois, et le vendredi et samedi, il y a de la musique sud américaine après le souper vers 2100 heures et on peut guincher ou danser. Le soir où j'y suis allé, il n'y avait pas de musique. C'est assez bruyant tout de même, parce que la clientèle n'a pas pour habitude de parler à voie basse. J'avais mis mes appareils sur lowOn avait le menu dégustation. Je crois qu'il n'y a que ça. A l'entrée, il y a 3 grands plats: dans un des poissons crus, des crevettes et des espèces de crustacées avec une sauce au citron assez forte "Ceviche" (marinade de poisson cru au citron vert relevé d'épices, manioc ou patate douce), mais c'est bon. Dans un autre plat, il y a des grosses tranches de pommes de terre recouvertes d'une sauce genre mayonnaise "Papa a la huancaina" (pommes de terre vapeur en tranches nappées d'une sauce fromage, olives, oeuf), c'est excellent. Dans le 3ème plat, il y a un genre de roulé au thon assez fameux. Chacun se sert et s'il n'y en a pas assez, on t'en rapporte sans autre.Ensuite, le plat principal est aussi composé de 3 plats. Un avec de l'émincé de bœuf recouvert de pommes frites, l'autre avec de l'émincé de poulet recouvert de frites et le troisième, c'est du poisson, des gambas, des crevettes, des crustacés avec un très bonne sauce et du riz blanc. On se sert soi-même et si ça suffit pas, ça revient sans autre. C'est pas très épicé contrairement à ce qu'on pourrait croire.Il n'y a malheureusement plus de desserts sud américains parce que selon les dires des garçons, les gens qui avaient généralement trop mangé en avaient assez. Il y a bien évidemment des glaces, mais c'est des Lusso ou des Moewenpick.A l'apéritif, tu peux avoir une espèce de frappé blanc avec du schnaps de là-bas qui s'appelle PISCO SOUR mais il y a aussi du vin blanc.Pendant le repas, tu peux avoir du vin italien ou espagnol. Nous, on a bu du vin péruvien qui n'était pas mauvais et qui ne m'a pas donné mal à la tête. Voilà, je ne sais pas ce que ça coûte parce que ça n'est pas moi qui ai payé, mais je pense que ça doit être relativement bon marché pour la quantité et la qualité servies.C'est vraiment l'ambiance America del Sur et le personnel est péruvien et très sympa.Faut évidemment réserver, ça doit être très couru et ce mercredi là, c'était à moitié plein ou moitié vide:
    051006/DAZ

  • L'essentiel | 28-Sep-06 |

    L'endroit est bien placé et pourrait être sympa. Mais, car il y a des mais. La salade est à la sauce industrielle ce qui est absolument inadmissible de nos jours. Si un cuisinier ne sait pas faire une sauce lui-même, il faut qu'iul fasse autre chose. La carte est très large, mais. On commande du roastbeef froid, mais il n'y a plus de roastbeef, parce que paraît-il le 28 septembre, ça n'est plus de saison. On se met donc sur le vitello tonato, mais il n'y en pas non plus pour la même raison. Ca commence à bien faire. Pour compenser, on choisit alors une bonne bouteille, mais celle choisie n'existe plus. On en choisit alors une autre qui manque également. Bref, c'est le bronx. Un resto qui ne sait pas mettre à jour sa carte n'est pas digne de ce nom. Les frites étaient elles aussi industrielles et congelées. Finalement, le seul truc sympa, c'était le garçon qui avait pourtant commencer dans cet établissement que le jour d'avant. Le deuxième café est offert, ça n'était que justice. Il faut que ça change. Si l'essentiel ne s'améliore pas, l'essentiel disparaitra rapidement car la concurrence est essentielle et de ce cas, elle est vive dans le quartier. La vie est trop courte pour se voir amputée de bonnes choses promises. Une effort, patron, sinon c'est la faillite à coup sûr. Et quand on est si bien polacé, on se devrait d'être concurrentiel, non de diou!

  • Café Fontaine | 27-Sep-06 |

    C'est la serveuse qui fait tout. Son accueil est sympathique, sa présentation des mets est suggestives, sa voix grave est posée et se fait entendre. Elle vaut à elle seule le déplacement. Ceci mis à part, la salade avec le plat du jour était abondante et excellente, les raviolis à la diable succulents et la crême brûlée ou plutôt la crema catalana à se relever la nuit. Les vins sont du terroir. C'est vraiment un bistrot sympa qu'il faut fréquenter plus souvent qu'à son tour. Bravo chef et merci!

  • Le Bouchon 2 | 09-Aug-06 |

    C'est la meilleure charbonnade du canton, mais c'est aussi la plus chère. M'enfin, quand on aime on ne compte pas. Les frites pourraient être plus croustillantes et les sauces un peu moins industrielles. Pour le reste, quand on a envie de viande, ça vaut le détour.

  • La Fontaine | 30-Jun-06 |

    Retourné avec d'autres mias dans cet endroit charmant. Le personnel est toujours aussi efficace, la nourriture toujours aussi bonne et les prix toujours aussi corrects. C'est vraiment agréable de disposer d'endroits syi sympathiques dans la campagne genevoise. Bravo Las Fontaine, continuez ainsi. Merci!

  • Les Amis | 08-Jun-06 |

    Le café des Amis de Peissy, c'est encore un café comme on les aime et qui a de l'histoire. La terrasse, ou plutôt la cour est très bien disposée et à l'abri des regards indiscrets. Le service est sympathique et les jeunes femmes qui s'occupent des clients sont à la page et bien disposées. En plus d'une carte campagnarde bien fournie, il y a un plat du jour qui fut en l'occurrence un tartare maison avec des frites maison et une salade comme entrée popur un prix tout à fait concurrentiel. Une belle petite auberge à recommander et qui vaut le détour. Surtout si on aime les vins genevois. Bravo les Amis!

  • Café du Soleil | 17-May-06 |

    C'est la meilleurer fondue de Genève. C'est aussi le moins bon pain. Tranches beaucoup trop larges, mal coupées qui donnent beaucoup trop de mie non valable pour la fondue. Qui plus est, le pain est sec et de la veille. Ce restau devrait absolument changer de fournisseur de pain. Merci!

  • Le Mandement | 15-May-06 |

    Accueil rrelativement sympa, quoique pas très très chaleureux. Le tartare était excellent et épicé juste comme il le faut. Les pommes allumettes sont faites maison et ça devient rare. La carte des vins est agréable et les prix sont raisonnables. Qui plus est la terrasse est bienvenue encore faut-il qu'il fasse beau. Un coin sympa dans la campagne genevoise.

  • La Fontaine | 04-May-06 |

    L'endroit est sympathique. La terrasse est avenante. Le personnel est serviable et attentif. Les filets de perches sont excellents. Les frites sont frâiches. Pour le prix, une petite assiette de salade ne nuirait pas. Domage qu'il n'y ait plus de vins de La Cave de Genève. Bon endroit à recommander. Merci!

  • Le Jardin des Iles | 28-Apr-06 |

    Le Jardin des Iles est vraiment un restaurant très agréable. Le personnel est sympathique. L'endroit est joli, la terrasse est super, les mets délicieux et les prix corrects. Ca vaut vraiment le déplacement!

  • Café des Négociants | 06-Apr-06 |

    Cadre moderne, assez froid malgré les bougies. Un peu trop sélect pour Carouge. M'enfin. Pas de menu. C'est dommage! La carte est correcte mais chère, trop chère. Pour choisir une bouteille, faut descendre à la cave. C'est bien pour les jeunes, mais pour les rhumatisants, c'est pas vraiment le pied surtout que les bouteilles sont présentées à hauteur du sol pour certaines. Qui plus est, les prix ne correspondent pas à la réalité parce que des margoulins échangent les étiquettes. Les prix des vins sont surfaits et exagérés. Un Gamay qu'on paie chez le producteur CHF 7.00 et que l'on revend CHF 42.00, c'est vil. Quant au vin au verre, à CHF 8.00 le déci, trève de commentaires! Même si les verres sont en couleur. La nourriture est bonne. Les serveurs ressemblent à des croque-morts mais sont sympathiques. Bref, en résumé, c'est pas mal, mais trop cher pour Carouge. On lieu d'y aller une fois par mois, on n'y va que deux fois par année. Mais il semble que ça marche, snobisme oblige.

  • Vignoble Doré | 06-Apr-06 |

    Restaurant de campagne type. Sympa. Accès dans les salles pas terrible, mais on a dû rester au café, la réservation ayant foirée. Menu du jour correct.Salade garnie comme entrée bien saucée, pour une fois. Saltimboca un peu trop cuite. Etait-ce vraiment du veau? Risotto coulant mais peu épicé. Garniture de légumes excellente. Dessert maison = coupe de fruit frais, très bien. Ca devient rare de nos jours. Enfin, un grand merlot de la Cave de Genève, garantie de succès. Adresse sympa à retenir. Et vivement l'été pour la terrasse, parce que le café, plus enfumé, tu meurs. Et vivement aussi l'interdiction générale de fumer dans les restaurants. Le vignoble doré en a grand besoin.

  • Carlito | 17-Mar-06 |

    Troquet très sympa juste à côté de La Bourse à Carouge. Passe vraiment inaperçu si on ne le connait pas. Les tournedos étaient cuits selon désir (bleu) et les roestis sont excellents. Le prix des vins est correct. Le Gamaret Fonjallaz (rive gauche) n'arrive pas à la cheville de celui de la Cave de Genève (La Clémence), mais le patron ne veut pas le savoir. A propos du patron, seul grand manitou de l'établissement avec sa femme sur le midi, il mérite d'être connu. Il vaut mieux être bien avec sinon... Le rapport prix/qualité est très bon. Il n'y a pas trop de fumée, sauf celle du patron. Les cartes de crédit ne sont plus acceptées depuis le 23 mars 2006. Dommage pour les clients, apparemment tant mieux pour le patron. En résumé, c'est bien sympa et ça mérite une visite.

  • Les Curiades | 17-Feb-06 |

    Le cadre est sympa, mais c'est le restaurant le plus enfumé et le plus bruyant de la République. Il y a bien un petit coin non fumeur, mais quand vous sortez et que vous reprenez votre manteau, il faut le mettre sur le balcon pendant 48 heures pour qu'il désenfume. Dommage! Comment peut-on accepter de faire de la gastronomie dans un fumoir sachant que la fumée modifie le goût de tous les mets. Le patron devrait enfin interdire cette satanée fumée nocive. Merci!

  • Gabrien | 17-Feb-06 |

    Au Gabrien, le patron est sympa. C'est déjà bien. La serveuse du soir était jolie, c'est aussi un plus. Les filets de perches du Lac de Genève (à hauteur de Coppet) étaient excellents et les petites pommes de terre rôties servies avec changent des éternelles pommes frites ou pommes à l'eau. La salade d'avant repas est alléchante et bien saucée. Le tartare est original, sans oeuf ni moutarde et coupé à la main. Les fumeurs sont séparés de ceux qui ne supportent plus la fumée dans les établissements publics. Bravo! Bien le Gabrien, j'y retournerai. Une très bonne adresse...

  • L'Etoile | 06-Jan-06 |

    Ce petit troquet est très sympathique. L'accueil est chaleureux, le service est rapide et les plats du jour excellents. Les vins notamment de la Cave de Genève sont aussi présents. C'est presque parfait. Mais, car il y a un mais, quand on sort de ce resto, on est enfumé comme un saucisson vaudois qui sort du fumoir. C'est vraiment l'horreur. Vivement l'interdiction de fumer dans les établissements publics.

  • Café du Marché | 22-Nov-05 |

    C'était succulent. C'était sympa. C'était très bien servi. C'était élégant. Mais alors à toutes les tables il y a des fumeurs qui vous soufflent leurs volutes en direction de votre assiette et ça, c'est franchement désagréable. A quand un restaurant non-fumeurs ou un espace non fumeur, au moins? Dommage.
    Salut.

Lausanne

  • Au Chalet du Mont Pélerin | 30-Sep-13

    Le Chalet du Mont Pèlerin
    Merveilleux établissement sur cette belle colline. L'éclairage est hélas trop faible et on a de la peine à voir ce qu'on a dans l'assiette. Participant à un repas de groupe, magnifiques buffets chauds et froids et de desserts. Un vrai régal. Le personnel est sympa, même si certains jeunes ont un peu de peine avec notre langue française. On y retournera une fois seul, pour mieux voir.
    Daniel Zurcher

  • Hotel de la Truite | 11-Sep-13

    Il avait plu mais l'éclaircie arriva. On demanda donc à boire l'apéro sur la terrasse. Un aimable serveur s'en vit essuyer les tables et les chaises. Bravo! Il avait oublier d'essuyer les dossiers. Bien mouillée la chemise. Merci!

    On commande du Chasselas. Réponse, il n'y en a pas. On a du Vinzel ou du Lavaux. Quand tous les serveurs sauront que le chasselas est un plan et non un village, on aura fait un grand pas en avant dans la restauration.

    Qui plus est, il était chaud, le Chasselas, mais le garçon aimable amena un sceau à glace. Quand tous les bistrotiers sauront que le Chasselas se sert très frais, on aura fait un grand bond en avant.

    Puis, le temps passant et les nuages menaçant, on décide de manger à l'intérieur. Assez cossu et plein de touristes en autocar. Bon c'était un dimanche.

    On se prend le menu. Petit amuse bouche, pas trop mal, l'entrée est une terrine et du jambon sec, pas mal non plus., Puis vint la truite. Une n'était pas cuite et les deux minuscules. La pas cuite a été retournée en cuisine et échangée, 15 minutes plus tard… Piètre pêcheur, j'avais toujours cru que certaines dimensions devaient être respectées dans la pêche! Visiblement ça n'est pas le cas des truites de La Truite. Le Pinot noir d'Epesses était plat malgré ses 13,5°. Bon, c'est une erreur de prendre du La aux rouge, alors que le blanc est si bon, reconnaissons-le. Quant au dessert, sorte de nougatine glacée à la crème, c'était pas mal non plus.

    En résumé, belle auberge à l'ancienne, mais le chef devrait se donner un peu plus de peine et contrôler ce qui sort du bar et de la cuisine.

    Alors on y retournera pour voir.

  • du Casino | 25-Jul-13

    Magnifique terrasse d'où l'on voit les vapeurs accoster. Tout un spectacle. L'accueil des clients est quelconque, en revanche, les filets de féra du lac avec une sauce au citron sont grandioses. Les frites sont excellentes aussi. Super pour un beau soir d'été avec un petit Gamaret léger bien frais, c'est parfait.

  • Buvette du Pré aux veaux | 15-Aug-12

    Buvette du Pré aux Veaux vers le Brassus
    Que voilà une magnifique buvette d'alpage qui vaut le grand détour. Depuis le Brassus, en montant le col, prenez à droite sur 6 km d'un merveilleux petit chemin qui mène au bout du monde. A par les vaches, pas une âme. Vous arrivez dans une magnifique buvette, pleine de bonnes choses à des prix tout à fait honnête. Tomme, fromage, fondue, bref, la totale. Les jeunes serveuses sont sympathiques, efficaces et jolies. Vous ne savez que faire, faites un tour au Pré aux veaux, même à pied.

  • Auberge communale de Luins | 17-Jul-12

    Accueil sympathique dans une belle grande salle un dimanche soir après 20h00. On y fut pour les Malakoff, bien évidemment. Le Chasselas du coin est bon et frais, la salade genre iceberg a du goût, les Malakoff ne sont pas mauvais mais on en a déjà eu des plus goûteux et les tartes aux framboises maison sont excellentes.
    La serveuse était en plus joviale et sympathique mais elle devait être fatiguée parce qu'il y eu plus d'oublis que de malakoff. M'enfin, c'est les vacances.

Bookmark and Share


Feedback Form